Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 10:45
Une réunion extraordinaire du Conseil de l'agglomération, au tout début du mois de septembre, devra désigner un nouveau président, après le départ effectif de B. Bosson. La candidature de B. Accoyer, nouvelle fonction nationale oblige, serait écartée. L'UMP hésite entre le maire de Quintal M. Delattre et celui de Poisy M. Bruyère. J.Luc Rigaut, maire d'Annecy, compte bien être candidat. Les socialistes n'ont pas encore défini leur position.
Les "consultations" vont être intenses pendant les deux mois à venir, avec en arrière plan les municipales de mars 2008.

Partager cet article

Repost0
30 juin 2007 6 30 /06 /juin /2007 12:24

Selon Le Canard Enchaîné du 27 juin, le colonel commandant la gendarmerie en Haute-Savoie a envoyé une note à toutes les brigades en leur rappelant l'objectif d'arrêter 100 étrangers en situation irrégulière sur le département pour l'année 2007. Au 1er juin, 29 'seulement' avaient été interpellés. D'où ce rappel à l'ordre avec des précisions sur les lieux à cibler : les cafés "spécifiques", les chantiers "de taille moyenne" ...

NOUVELLES DE LA FAMILLE TABAKOVIC  (cf p. 3 de ce blog)

1) elle est convoquée à Paris à la Commission de recours des réfugiés le 9 juillet.
2) le comité de soutien spécifique à cette famille compte déjà plus de 20 membres actifs. On peut toujours s'inscrire.
3) les démarches continuent en direction de la préfecture, du conseil général ...
4) une conférence de presse est organisée lundi à 12h30 salle des papeteries à Cran-Gevrier par le Réseau Education sans frontière, en présence des familles exclues de leur logement actuel, des comités de soutien...
Présence massive indispensable.

Pour tout renseignement, pour soutenir l'action des comités de soutien, pour participer aux actions ...

cliquez sur le lien Réseau Education sans frontière 74 

Dernière heure (lundi 2 juin 19 h) : suite aux nombreuses interventions, la famille TABAKOVIC est maintenue provisoirement dans les lieux (une chambre d'hôtel) avec prise en charge par le Conseil général.

La mobilisation paie, il faut maintenir la pression et obtenir la régularisation !
 
Dernière minute : la prise en charge du Conseil général n'est que de 15 jours ! Tout reste à faire.

Partager cet article

Repost0
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 14:42
Séance sans grand relief, tenue en l'absence du président (Bosson) et du vice-président (Accoyer). L'absence de B. Accoyer confirme que ses nouvelles fonctions sont incompatibles avec une présidence active de l'agglomération. Ce sera la question de la rentrée de septembre.
Il s'agissait d'approuver le bilan d'activité de la C2A, et les bilans de la SIBRA (bus), des services de l'eau, de la collecte et du traitement des déchets, de la ZAC de la Bouvarde, du Parc Altaïs, du Pré Vaurien, du théâtre de Bonlieu, de l'Auditorium de Seynod, des restaurants du stade nautique des Marquisats, de la piscine patinoire et de l'Ile Bleue et de fixer les tarifs 2007 de Vélonecy.
Le divers droite Tanguy s'est distingué une fois de plus. Reprenant l'argumentation déjà connue de B. Accoyer, ce ferme partisan du libéralisme s'en est vivement pris au concessionnaire de la plage qui a osé édifier un mini-golf qui concurrence celui installé à Annecy-le-Vieux. La concurrence, oui, mais ailleurs !!!
Pour appréhender l'ambiance au bureau de l'agglomération après la défaite et l'annonce du retrait de Bosson début septembre et l'accession de B. Accoyer au perchoir, signalons que le repas annuel du bureau de l'agglo, prévu en juillet, a été annulé par le président et reporté à ... septembre !!!

Partager cet article

Repost0
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 12:02
Article « Hebdo des Savoie » du vendredi 15 juin 2007
SALOMON – Nouvelles délocalisations en vue ?

A peine installé à Rumilly, le service compétition pourrait, déjà, être déménagé.

RUMILLY - Alors que les conséquences du plan social annoncé en décembre 2005 se font encore sentir au sein de l’entreprise, de nouvelles menaces pèsent sur Salomon. Des négociations programmées à partir du lundi 18 juin pourraient réserver de mauvaise surprises. Un tract affiché dans les ateliers de l’usine de Rumilly évoque une possible délocalisation des machines du service compétition en Autriche, chez le concurrent Atomic.

Des négociations débutent lundi 18 juin

Salomon doit-il craindre de nouvelles délocalisations ?

Une nouvelle dépression va-t-elle s’installer au-dessus des salariés de Salomon ? Lundi 18 juin, les représentants syndicaux de l’entreprise haut-savoyarde sont conviés à une séance de négociation de « Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences » engagée avec plus d’un an de retard. Signé en 2003, dans le cadre d’un premier plan de réduction des effectifs imaginé par Adidas, alors propriétaire, ce dispositif « Gpec » aurait dû être renégocié en 2006.

L’inscription soudaine des séances de négociations et leur faible nombre (trois) inquiètent les représentants syndicaux. « Nous sommes bien décidés à demander une mise à plat de la stratégie de l’entreprise à trois ans, pour imaginer des solutions de mutation future de l’entreprise », explique-t-on à la CFDT. Pour le reste, c’est silence radio. En début de semaine, Jean-Luc Diard, le p.d.g. de Salomon n’était pas joignable. Il se trouvait en Finlande ; au siège du groupe Amer sports, propriétaire de l’entreprise depuis mai 2005. « Pour prendre les ordres », lâche amer un salarié.

Le service « compétition » en Autriche ?

Qu’annoncera le p.d.g. lundi 18 juin ? Le mystère a été, en partie, levé lors d’un comité d’entreprise récent, dont se fait l’écho un tract affiché dans les ateliers. A peine déplacé de Metz-Tessy à Rumilly, le service « compétition » de Salomon pourrait de nouveau déménager… jusqu’en Autriche où il y aurait fusion avec les équipes du fabricant Atomic, également propriété d’Amer. Du coup, chez Salomon, nombreux sont ceux qui imaginent déjà que les négociations de « Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences » serviront d’alibi à une nouvelle délocalisation de technologies et d’outils de fabrication.

Cette décision, si elle est confirmée, interviendrait alors que Salomon n’a pas encore digéré toutes les conséquences du plan social dévoilé fin décembre 2005. Les départs, essentiellement volontaires, se poursuivront jusqu’à fin 2008. 344 équivalent temps plein seront ainsi supprimés. A ce jour, 265 salariés ont effectivement quitté l’entreprise. Des solutions de reclassement ont été trouvées pour la moitié de ses candidats au départ. « Les autres sont à la recherche d’emploi, soit en phase de création d’une activité indépendante. Mais c’est étonnant que la moitié des personnes concernées ne retrouvent pas d’emploi, alors qu’on ne cesse de nous répéter que la Haute-Savoie a un taux de chômage particulièrement bas. Nous allons demander des explications sur cette incohérence » explique-t-on à la CFDT.

P.P.

Partager cet article

Repost0
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 20:49
Les Français sont stupéfiants. Au 2ème tour des législatives, ils donnent une (légère) avance à la Gauche et la moitié des sièges restant à pourvoir. Le PS va s'en sortir avec 50-60 députés de plus. Le PC résiste bien et les Verts auront 4 députés correspondant aux 4 circonscriptions où le PS n'avait pas présenté de candidats et soutenait dès le 1er  tour celui  des Verts. Comme quoi un accord national PS-Verts aurait été payant pour les Verts. Et tout cela, nous dit-on, sur la seule annonce d'une augmentation de la TVA. Si c'est vrai, c'est une excellente nouvelle pour la gauche. Car avec ce que le gouvernement va mettre en place sur les services publics, la Sécu, la TVA, les retraites ... le désamour des Français pour Sarkozy et l'UMP risque d'être rapide et profond.
En Haute-Savoie, dans la 5ème, M. Francina l'emporte comme prévu avec 63,61 %. La candidate socialiste recueille 36,39 % avec un excellent score à Thonon, plus de 40 % et  la majorité dans quelques bureaux.
Dans la 2ème, c'est la chute de la maison Bosson. L'UMP L. Tardy l'emporte avec 55,51 % contre 44,49 % à B. Bosson. Maigre consolation : Bosson l'emporte à Annecy.
B. Bosson va probablement démissionner de la  présidence de l'agglo, à moins que ses collègues du bureau n'arrivent à l'en dissuader. Un geste de dépit qui ne serait pas à son honneur : Bosson préside l'agglo comme élu local, pas comme député !
Les supputations vont aller bon train pour les municipales annéciennes. JL Rigaut aura les mains plus  libres pour négocier et le score de Bosson à Annecy le conforte face à l'UMP. En même temps, l'UMP peut argumenter qu'une partie des votes du 2ème tour viennent de la gauche. Une triangulaire n'est pas impossible, comme en 2002. La gauche a le devoir de se présenter unie et ouverte, avec un bon programme pour mettre UMP et ralliés UMP au tapis.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 10:18

Dans le cadre d'Annecy TV Mag sur TV 8 Mont Blanc, j'interviens (3 mn!) sur
 le logement locatif social.

Diffusion :       Mardi 19  juin à 20h 10
Rediffusions : Mercredi 20 juin à 13h 15
                         Jeudi 21 juin à 7h 45
                         Vendredi 22 juin à 17h 05
                         Samedi 23 juin à 20h 30
                         Dimanche 24 juin à 20h 05

Partager cet article

Repost0
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 15:20

La prochaine séance du Conseil municipal annécien, le 25 juin, a un ordre du jour relativement peu fourni : 36 questions.

Il sera beaucoup question de gros sous avec l'affectation des résultats de 2006 et les budgets supplémentaires. Chacun sait que l'année 2006 s'est soldée par un gros excédent (cf mes précédentes pages) de plus de 9 millions d'euros. Pour l'essentiel, cet excédent servira à diminuer (voire à supprimer) les emprunts prévus au budget 2007 (2 M€) et le reste sera affecté au budget d'investissement (7,2 M€).
Le maire va demander au conseil une délégation de pouvoir afin de réaliser "tout placement de fonds". C'est dire s'il reste de l'argent en caisse !
Deux programmes de logements locatifs sociaux seront attribués dans la ZAC Galbert :  34 par la SCIC Habitat Rhône-Alpes, 22 par la SA Halpades. Le CILSE pour sa part se propose de réaliser un programme de 52 logements pour jeunes travailleurs. A noter que ces réalisations se font par bail à construction de 65 ans, au bout desquels les constructions deviennent propriétés de la ville.
La ville va déclasser le petit parking (700 m2 et 22 places) au nord-est de la place des Romains, pour permettre la construction  d'un immeuble de 50 logements dont 20 locatifs sociaux et l'installation des archives municipales.
Opération Courier : lancée en 1992 (15 ans déjà !), elle arrive à son terme. La ville a financé le parking à hauteur de 17 684 086 euros et a versé 15 254 000 euros pour équilibrer l'opération. En 2008, un reversement de 369 000 euros devrait intervenir, correspondant à un trop-versé.
Quai du canal du Vassé : des déformations importantes sont constatées et un programme de réfection va être engagé.
Hall des expositions : il s'agit d'attribuer un certain nombre de lots suite aux appels d'offres.
Bourse du travail et salle P. Lamy : comme souvent dans les gros chantiers sur des ouvrages anciens, il est nécessaire de procéder à des avenants dont le montant devrait dépasser 5 % du montant initial des travaux.
Déconstruction des abattoirs : l'entreprise adjudicataire a été confrontée à quelques découvertes imprévues : canalisations en fibro-ciment, dallages en béton, fondations en béton armé sur vides sanitaires, cuves à fioul enterrées non répertoriées... d'où un avenant pour 95 360 euros.
Sécurisation Rue J. Auriol : sur cette voie limitrophe d'Annecy-le-Vieux, 3 plateaux piétonniers vont être réalisés. Annecy participera à hauteur de 50 %.
Vidéosurveillance : le système a connu une importante évolution en 2006 avec l'installation de 2 nouvelles caméras et surtout l'installation d'un système centralisé de gestion des accès en zone piétonne avec 6 bornes télescopiques.
Bilan de l'aide à la gestion urbaine. Sous ce vocable se cachent toutes les atteintes aux arrêtés municipaux en terme de circulation, stationnement, accès des zones piétonnes ... et les accidents. Les faits constatés ont augmenté en 2006 de 16,8 % par rapport à 2005.
Bilan de la lutte contre la délinquance. La délinquance sur la voie publique en zone sous vidéosurveillance a diminué de 14 %, notamment les différents types de vol. Les rixes liées à l'alcoolisation sont en hausse. Pour le trafic de drogue, il y a un net repli de cette "activité" en dehors de la zone surveillée.
Liens avec les services de sécurité. Les demandes émanant des services de police sont stables (44 % police nationale, 47 % police municipale et 9 % gendarmerie). Les évènements repérés par les opérateurs et relevant des missions de la police municipale font l'objet d'une transmission d'images au PC radio, qui exploite immédiatement les informations.
Actions programmées en 2007 : caméras supplémentaires sur le secteur du pôle d'échanges bus et de la gare SNCF, enregistrement permanent des images (ce qui pose un certain nombre de problèmes éthiques) et réalisation du dossier de sécurité des tunnels Courier.
Plan de prévention des risques naturels : il s'agit de répertorier les zones à risques (séisme, mouvement de terrain, inondations et crues torrentielles...). Le zonage distingue les "zones rouges" à risque fort (inconstructibles), les "zones bleu foncé" à risques admissibles (construction sous conditions) et les "zones bleu clair" à risque faible. Annecy étant soumis au risque sismique, aucune "zone blanche" n'apparaît. A noter que ce PPRn, une fois approuvé, vaut servitude d'utilité publique : il est opposable aux tiers et ses dispositions prévalent sur celles du Plan local d'urbanisme (cf carte ci-dessous).
Subventions : le CPMA recevra 1300 € pour l'organisation de deux concerts; l'Estudiantina 650 € pour un concert; l'Ensemble vocal H. Schutz 340 € pour un concert; l'association des Amis de l'orgue 2000 € pour 'Les heures d'orgues' et un concert à l'automne.
Sept clubs sportifs vont recevoir une 'Aide à la performance sportive' : Annecy Tennis (5000 €),  Annecy Volley Ball (8200 €), Cercle nautique (25 000 €), Club des sports Annecy Semnoz (12 180 €), Dragons d'Annecy (9 000€), Sports de glace Annecy Section Hockey (20 000 €) et section Patinage (12 000 €).
Contrats tripartites : il s'agit d'une aide incitative à la recherche de partenaires financiers privés pour les clubs de sports collectifs. Annecy Football Club (32 249 €), Annecy Volley Ball (19 079 €), ESM Handball (7 600 €), Sports de glace Annecy section hockey (31 161 €) et US Annecy (33 520 €).
Conventions d'objectifs avec le Sou des Ecoles Laïques d'Annecy propriétaire du Centre de loisirs de Quintal et fixation de l'aide municipale. La proposition de la municipalité est de 1,50 €/jour.
Centre aéré de St Eustache : la ville se propose d'établir une Délégation de service public pour la gestion de cet équipement municipal et de lancer la procédure d'appel.
Convention d'objectifs avec Annecy festival Estival et Académies pour la manifestation 'Festival Estival et Académies' en août 2007.
Personnel municipal : avec l'accroissement de leurs tâches, le temps de travail des 10 coordinateurs des animations périscolaires  va passer de 33,50 h à 36 h par semaine scolaire. Compte-tenu de l'annualisation du temps de travail, les rémunérations seront calculées sur la base hebdomadaire de 29 h, permettant l'affiliation à la Caisse de retraites des agents des collectivités territoriales.

CARTE DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES

HPIM1695-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost0
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 14:26

Pierre HERISSON veut punir les AMIS DE LA TERRE

Les AMIS DE LA TERRE & LAC d'ANNECY ENVIRONNEMENT ont été condamnés par le tribunal administratif de GRENOBLE à verser au SILA des frais de justice, dans l'affaire de la cale sèche de SEVRIER.

Pour résumer, le SILA a prétendu que la cale sèche était démontable et le juge l'a cru sur parole, nous déboutant de notre référé du fait de l'absence d'urgence, puisque le mal pouvait être réparé.

Grâce à ce mensonge, les travaux ont pu continuer.

L'habitude veut que les collectivités territoriales ne demandent pas le paiement de ces sommes, que les tribunaux leur accordent rarement; sinon les associations seraient vite coulées financièrement.

Mais Pierre HERISSON ne l'entend pas de la sorte et réclame le paiement des 800 € aux deux associations.

Bientôt les AMIS DE LA TERRE vont recevoir l'huissier.

Nous vous demandons de protester auprès de Pierre HERISSON en lui adressant un courriel à l'adresse électronique suivante :

sila@sila.fr

Mais également de nous aider à payer cette amende pour que les AMIS DE LA TERRE puissent continuer leur action en faveur de l'environnement en HAUTE SAVOIE : notre budget ne nous permet pas d'être taxés par des condamnations inéquitables. Nous avons besoin de votre appui. Tout don est déductible de vos impôts pour 60% : si vous versez 50 €, il ne vous en coûte réellement que 20 €.

Merci d'adresser un chèque à l'ordre des Amis de la Terre,au 9 rue François Lévêque, 74000 ANNECY : un certificat de déduction fiscale vous sera adressé. Nous avons besoin de vous.

Pierre HERISSON & l'UMP ne nous feront pas taire ni sur la cale sèche, ni sur la loi littoral :

la HAUTE SAVOIE a besoin des associations de protection de la nature, aidez nous à faire face à cette menace sur notre avenir.

Partager cet article

Repost0
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 15:23
BOSSON VEUT-IL PERDRE A COUP SUR ?

Bosson et Tardy ont débattu mardi matin pendant une heure sur Radio Bleu Pays de Savoie. Certains attendaient de Bosson un mot, un signe permettant aux gens du centre, voire de gauche, de faire la différence avec Tardy.
Il n'en a rien été. Au contraire, c'était à celui qui avait été sarkozyste le premier. Comme dans son papier dans le DL de ce jour, Bosson a expliqué qu'il avait effectivement  voté contre de Villepin sur la privatisation d'EDF et des autoroutes mais que c'était  la position de Sarkozy . Il a même révélé qu'en 2002, il avait voté Chirac au 1er tour !
Sur les récentes annonces du gouvernement (mesures fiscales, droits de succession, immigration, heures supplémentaires) B. Bosson ne s'est à aucun moment différencié de Tardy, assurant qu'il les voterait "loyalement". Même position également sur le tunnel sous le Semnoz. Deux différences : la loi Littoral et le centre de congrès dont  L. Tardy ne semble pas vouloir. 
Pas un appel aux abstentionnistes, pas un appel à ses ex-amis centristes, le programme du PS traité de "vieille gauche", bref B. Bosson a fait tout ce qu'il fallait pour perdre.
En dernière minute, j'apprends que B. Bosson a vidé son bureau à la présidence de l'agglo, annonçant à ses collaborateurs qu'il quitterait son poste de président après son échec dimanche prochain.
Vraie décision déjà prise ou ultime coup de poker ? Nous en saurons peut-être plus après le débat l'opposant à L. Tardy sur FR 3 mardi soir.

Le débat sur FR3 n'a apporté aucun élément nouveau. B. Bosson a tenu  - en plus court - les mêmes propos qu'à la radio. Il n'a pas évoqué son départ de la présidence de l'agglo.
Reste la question : faut-il encourager les centristes à rallier l'UMP en leur apportant quand même des voix de gauche en cas de difficulté ??? Comment expliquer demain que la gauche a soutenu un député qui va voter toutes les lois sarkozystes ???  
Pour moi, entre 2 candidats "blanc bonnet et bonnet blanc" je ne choisirai dimanche que le vote blanc. 

Partager cet article

Repost0
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 11:58
B. Bosson a annoncé lundi en fin d'après-midi sa volonté de se maintenir au second tour. La question est posée : la gauche doit-elle soutenir B. Bosson ?
En examinant la question dans tous les sens, un seul argument me paraît devoir être retenu. Bosson député c'est pour 5 ans maximum, Tardy député, vu le climat politique en Haute-Savoie ça pourrait être pour 20 ans.
Pour le reste, aucun argument ne tient vraiment la route. Examinons-les.
"Bosson est un centriste, mieux vaut un centriste qu'un UMP". Centriste rallié à N. Sarkozy et qui insiste lourdement sur ce soutien, y compris dans la presse locale d'aujourd'hui. Contrairement à son père, il a ouvert le conseil municipal au RPR devenu UMP. De plus, au plan national,  Bayrou n'appelle pas à voter contre l'UMP, UMP qui a d'ailleurs retiré son candidat contre Bayrou. En Haute-Savoie, dans la 5ème circonscription où une socialiste est au 2ème tour, le candidat du MoDem a déjà appelé à voter UMP. Ne soyons pas naïfs. Les responsables centristes (d'hier ou d'aujourd'hui) veulent bien que des socialistes votent pour eux, jamais l'inverse. Et puis, dans le fond, n'est-ce pas cette présence de centristes qui empêche les socialistes de progresser dans ce département en captant une partie d'un électorat qui pourrait venir à gauche ? Après tout, une bonne cure d'UMP pourrait être salutaire à cet égard ! La brutalité de l'UMP Tardy rebutera peut-être plus vite certains électeurs que le style Bosson.
"Bosson a combattu l'UMP local sur la loi Littoral". C'est vrai qu'il y a eu ce combat - que les socialistes ont aussi mené -mais cela rappelle plus le combat de deux crocodiles dans le même marigot qu'autre chose. Il s'agissait avant tout de contrer l'offensive d'Hérisson sur la mairie d'Annecy. Sur beaucoup de sujets locaux, de l'A41 au tunnel sous le Semnoz (deux réalisations qui vont favoriser le bétonnage des abords du lac) ou la cale sèche de Sévrier, Bosson, Accoyer et Hérisson sont sur la même position. Sur quelques autres, par exemple l'adhésion à l'Etablissement public foncier (pour effectuer des réserves de terrains pour équipements publics et logements) Bosson a très vite cédé devant Accoyer. C'est de plus en plus visible au Conseil d'agglomération. Même sur la loi Littoral, Bosson ne pèsera plus rien dans une assemblée nationale à 400 UMP. Seule une mobilisation des populations pourra sauver le lac, pas un député.

Bref, je ne vois pas l'intérêt de "sauver" un député rallié à l'UMP (si le sauvetage est encore possible !) plutôt qu'un autre. Laissons la droite se débrouiller en interne, ce n'est pas notre combat. 

Partager cet article

Repost0