Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 12:02
Article « Hebdo des Savoie » du vendredi 15 juin 2007
SALOMON – Nouvelles délocalisations en vue ?

A peine installé à Rumilly, le service compétition pourrait, déjà, être déménagé.

RUMILLY - Alors que les conséquences du plan social annoncé en décembre 2005 se font encore sentir au sein de l’entreprise, de nouvelles menaces pèsent sur Salomon. Des négociations programmées à partir du lundi 18 juin pourraient réserver de mauvaise surprises. Un tract affiché dans les ateliers de l’usine de Rumilly évoque une possible délocalisation des machines du service compétition en Autriche, chez le concurrent Atomic.

Des négociations débutent lundi 18 juin

Salomon doit-il craindre de nouvelles délocalisations ?

Une nouvelle dépression va-t-elle s’installer au-dessus des salariés de Salomon ? Lundi 18 juin, les représentants syndicaux de l’entreprise haut-savoyarde sont conviés à une séance de négociation de « Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences » engagée avec plus d’un an de retard. Signé en 2003, dans le cadre d’un premier plan de réduction des effectifs imaginé par Adidas, alors propriétaire, ce dispositif « Gpec » aurait dû être renégocié en 2006.

L’inscription soudaine des séances de négociations et leur faible nombre (trois) inquiètent les représentants syndicaux. « Nous sommes bien décidés à demander une mise à plat de la stratégie de l’entreprise à trois ans, pour imaginer des solutions de mutation future de l’entreprise », explique-t-on à la CFDT. Pour le reste, c’est silence radio. En début de semaine, Jean-Luc Diard, le p.d.g. de Salomon n’était pas joignable. Il se trouvait en Finlande ; au siège du groupe Amer sports, propriétaire de l’entreprise depuis mai 2005. « Pour prendre les ordres », lâche amer un salarié.

Le service « compétition » en Autriche ?

Qu’annoncera le p.d.g. lundi 18 juin ? Le mystère a été, en partie, levé lors d’un comité d’entreprise récent, dont se fait l’écho un tract affiché dans les ateliers. A peine déplacé de Metz-Tessy à Rumilly, le service « compétition » de Salomon pourrait de nouveau déménager… jusqu’en Autriche où il y aurait fusion avec les équipes du fabricant Atomic, également propriété d’Amer. Du coup, chez Salomon, nombreux sont ceux qui imaginent déjà que les négociations de « Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences » serviront d’alibi à une nouvelle délocalisation de technologies et d’outils de fabrication.

Cette décision, si elle est confirmée, interviendrait alors que Salomon n’a pas encore digéré toutes les conséquences du plan social dévoilé fin décembre 2005. Les départs, essentiellement volontaires, se poursuivront jusqu’à fin 2008. 344 équivalent temps plein seront ainsi supprimés. A ce jour, 265 salariés ont effectivement quitté l’entreprise. Des solutions de reclassement ont été trouvées pour la moitié de ses candidats au départ. « Les autres sont à la recherche d’emploi, soit en phase de création d’une activité indépendante. Mais c’est étonnant que la moitié des personnes concernées ne retrouvent pas d’emploi, alors qu’on ne cesse de nous répéter que la Haute-Savoie a un taux de chômage particulièrement bas. Nous allons demander des explications sur cette incohérence » explique-t-on à la CFDT.

P.P.

Partager cet article

Repost 0
Published by EXCOFFIER Jean - dans Actualité départementale
commenter cet article

commentaires