Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 18:52
En 2005, un rapport préconisait le remodelage des circonscriptions avant les législatives de 2007
LE MONDE | 06.06.07 | 15h34  *  Mis à jour le 06.06.07 | 15h35


Les circonscriptions dans lesquelles les 577 députés s'apprêtent à être élus ne correspondent plus aux réalités démographiques de la France et auraient dû être remodelées avant les scrutins des 10 et 17 juin. Telles sont les conclusions d'un rapport que ni Dominique de Villepin ni Nicolas Sarkozy n'ont souhaité rendre public avant les échéances électorales, mais dont Le Monde s'est procuré une copie.
Le 4 mars 2005, M. de Villepin, alors ministre de l'intérieur, constitue un groupe de travail et lui assigne la mission de " préciser la portée juridique de l'obligation de procéder au remodelage (des circonscriptions législatives et des cantons), puis de définir une méthode afin que, s'il était décidé, ce remodelage soit mené dans le respect d'une triple exigence de neutralité, de transparence et d'équité". Présidé par le conseiller d'Etat Pierre Bordry, le groupe de travail remet son rapport le 1er juin 2005 à Dominique de Villepin - devenu premier ministre - et au nouveau locataire de la Place Beauvau, Nicolas Sarkozy. Depuis, le rapport est resté dans un placard, malgré la recommandation du groupe de travail de le rendre public et de " consulter sur cette base les principales organisations politiques avant de déposer le projet de loi d'habilitation". Et pour cause, c'est un sujet sensible.

Pour tenir compte de l'évolution démographique depuis la dernière loi électorale de 1986, le rapport préconise en effet que 18 départements "surreprésentés" à l'Assemblée nationale - dont Paris et le Nord - perdent un à deux sièges et qu'au contraire, 17 départements "sous-représentés" - dont la Seine-et-Marne et la Gironde - en gagnent un à deux. A titre d'exemple, le député de la circonscription la plus peuplée du Val-d'Oise représente 188 000 électeurs quand celui de la circonscription la moins peuplée de Lozère n'en représente que 34 000.

"PEU COMPATIBLES"

Ni Dominique de Villepin ni Nicolas Sarkozy n'ont voulu prendre le risque d'ouvrir le chantier du remodelage des circonscriptions avant les législatives (Le Monde du 17 février 2005). L'ancien président du Conseil constitutionnel, Pierre Mazeaud, avait pourtant menacé d'invalider les résultats des circonscriptions qui lui seraient déférées. Après les législatives de 2002, le Conseil avait déjà souligné que depuis 1986, " deux recensements généraux intervenus en 1990 et 1999 (avaient) mis en lumière des disparités de représentation peu compatibles" avec le principe constitutionnel selon lequel " l'Assemblée nationale (...) doit être élue sur des bases essentiellement démographiques".

La loi électorale de 1986 précise que les écarts de population entre circonscriptions ne doivent en aucun cas aboutir à ce qu'une circonscription dépasse de plus de 20 % la population moyenne des circonscriptions du département. Or le rapport relève que, sur la base du recensement de 1999, 25 circonscriptions ont un écart à la moyenne départementale supérieur à + 20 %. Ainsi de la 2e circonscription du Val-d'Oise (+ 53 ,2%) ou de la 6e circonscription de la Haute-Garonne (+ 32,6%). A l'inverse, 11 circonscriptions ont des écarts négatifs supérieurs à 20 % : 2e circonscription du Var (- 42,4 %) ou 8e circonscription de la Haute-Garonne (- 29,3 %). Au total, 41 départements et collectivités d'outre-mer sont concernés par des " déséquilibres majeurs" entre circonscriptions, soit 40 %. " La combinaison de ces écarts entre circonscriptions avec les disparités de représentation entre départements rend de moins en moins théorique le risque de voir un parti ou une coalition minoritaire en voix recueillir une majorité de sièges à l'Assemblée nationale", souligne le rapport.

Pour remodeler les circonscriptions, le rapport propose de maintenir le nombre de sièges à 577, mais de retenir comme valeur cible un écart maximal de 10 % par rapport à la moyenne départementale. Selon la méthode de répartition par tranches de population, un siège de député serait attribué par tranche de 116 200 habitants et non plus de 108 000, comme c'est le cas depuis 1986. En revanche, le rapport ne remet pas en cause la règle selon laquelle un département ne peut avoir moins de deux députés. Au total, ce sont donc 35 départements qui doivent perdre ou gagner des sièges. Un chiffre qui sera encore supérieur si le gouvernement ouvre enfin le chantier du remodelage, car il devra s'appuyer sur le recensement de 2008.

Stéphane Mandard
CHIFFRES
35 DÉPARTEMENTS CONCERNÉS PAR LE REMODELAGE :

17 DOIVENT GAGNER DES DÉPUTÉS

+ 2 sièges : Haute-Garonne, Seine-et-Marne et Réunion ;

+ 1 siège : Ain, Gard, Gironde, Hérault, Ille-et-Vilaine, Isère, Loiret, Savoie, Haute-Savoie, Var, Vaucluse, Val-d'Oise, Mayotte, Polynésie.

18 DOIVENT EN PERDRE

- 2 sièges : Nord et Paris ;

- 1 siège : Allier, Charente, Indre, Marne, Moselle, Nièvre, Pas-de-Calais, Hautes-Pyrénées, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Seine-Maritime, Deux-Sèvres, Somme, Tarn, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne.

Article paru dans l'édition du 07.06.07

Repost 0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 18:42
S'il fallait une confirmation que certaines organisations présentent des candidats aux législatives uniquement pour toucher la manne de l'Etat, il suffirait de regarder les candidatures aux législatives dans le Chablais.
La candidat de 'La France en action' habite à Cran-Gevrier, tout comme le suppléant du PRG. Le candidat de LO habite dans le canton de Cruseilles. Le candidat CPNT réside le plus souvent dans l'Ain. La palme revient au candidat du 'Trèfle' qui habite  ... Marseille et ce n'est pas une galéjade!!!
Repost 0
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 11:38

En cette période électorale, il n'est peut être pas mauvais de rappeler quelques réalités haut-savoyardes.

LA HAUTE-SAVOIE ADMINISTRATIVE 
4 arrondissements, 34 cantons, 294 communes, 192 syndicats intercommunaux, 2 communautés de communes, 1 communauté d'agglomération...  et 5 circonscriptions législatives.

POPULATION
1990 : 568 638              1999 : 631 547                 estimation 2006 : 689 000  habitants
Croissance d'environ 8 000 personnes par an.

Structure de la population :
 0-19 ans : 26 %     20-39 ans : 27 %     40-59 ans : 28 %     60-79 ans : 15 %     80 ans et + : 3 %

LOGEMENT (1/1/2006)
284 582 résidences principales        107 709 résidences secondaires       
33 500 logements locatifs sociaux (49 pour 1000 habitants contre 67 en moyenne nationale !)
14 593 demandes de logement locatif social non satisfaites ( + 14 % en 5 ans)

ENSEIGNEMENT (rentrée 2006)
166 écoles maternelles, 483 écoles élémentaires  :  75 687 élèves
69 collèges et 12 SEGPA     :   37 793 élèves
28 lycées d'enseignement général, 19 lycées professionnels : 23 497 élèves
Total : 136 977 élèves.
Enseignement supérieur : plus de 10 000 étudiants
IUT d'Annecy le Vieux : 2012 - Polytech'Savoie  : 911  -  ITII : 177  -  IMUS : 1614
BTS, prépas, IUFM,ENILV,IPAC, Ecole des Gobelins, Ecoles d'infirmières, Ecole d'Arts, Conservatoire natinal de région ...

RECHERCHE
LAPP, IN2P3, labos de l'IUT, de Polytech..., CT DEColletage, THESAME, C4I, Labo pharmapeptides...

EMPLOI (janvier 2005)
196 201 salariés du secteur privé répartis en emplois de service 44 % - industrie 29 %  - BTP  8 %  - Commerce 19 %
Frontaliers 45 000  (plus de 50 000 en 2007)
Chômage : 6 % au 4ème trimestre 2006 contre 7,6 en Rhône-Alpes et 8,8 en France.

AGRICULTURE
6 300 équivalents temps plein dont 3900 équivalents temps plein  chefs d'exploitation

INDUSTRIE (1/1/2006)
2 576 établissements de production et 55 202 salariés dont 27 534 dans la métallurgie, 13 184 dans les biens d'équipement, 7 771 dans les biens de consommation et 6 404 dans l'agro-alimentaire.
Etablissements de + de 50 salariés  : 4, 9 %  -   10 à 50 salariés : 17,9 %  -  1 à 9 salariés :  77,2 %
Décolletage :  63 % du décolletage français en chiffre d'affaires et 20 % des entreprises industrielles 74.
700 entreprises sous-traitantes. 60 % des enteprises travaillent pour l'automobile.

ARTISANAT (1/1/2007)
13 856 entreprises dont 1054 en alimentation , 3 145 en production, 6 313 dns le bâtiment et 3 344 dans les services.
32 800 salariés en 2005   -   2 342 apprentis en 2006

BATIMENT - TRAVAUX PUBLICS (1/1/2006)
2 666 établissements et 16 306 salariés.  - 

COMMERCE (1/1/2006)
5 104 établissements et 37 651 salariés. Principaux secteurs : culture/loisirs  24,6 %  -  alimentation 20,7 %  - hygiène/santé  16 %  - équipement de la personne  13, 7 %  - autos/motos/cycles  13,5 %  - équipement de la maison  11, 5  %.

SERVICES  (1/1/2006)
11 933 entreprises et  85 577 salariés répartis ainsi  :  services aux entreprises 29 %  - aux particuliers  26,6 %  - éducation/santé  17 %  - transports  11,6 %  - associations et organismes 5 %

TOURISME 
612 600 lits en 2004.
168 campings, 754 hôtels, 1170 gîtes ruraux, 39 résidence de tourisme, 103 chambres d'hôtes, 161 refuges et gîtes d'étapes.
50 stations de sports d'hiver, 763 remontées mécaniques, 41 sites de ski de fond.
21 ports de plaisance, 47 plages, 3 stations thermales, 12 terrains de golf.
36 millions de nuitées en 2005 dont 55 % l'hiver.

COMMERCE EXTERIEUR
40 % des salariés de l'industrie travaillent directement pour l'export. Principaux clients : Suisse, Italie, Allemagne, USA. Importations : Italie, Allemagne, Suisse, Roumanie.

VOIES DE COMMUNICATIONS
180 km d'autoroutes
Route nationale (après la décentralisation) : Le Fayet - tunnel du Mont Blanc
Routes départementales : 2940 km

 

 

Repost 0
Published by EXCOFFIER Jean - dans Actualité départementale
commenter cet article
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 11:25
B. BOSSON, UDF rallié à Sarkozy, a de gros problèmes avec ses ex-suppléants.  P. Hérisson - le sénateur maire de Sévrier qui trouve que Sévrier n'est plus à sa hauteur et vise la mairie d'Annecy - son ex-suppléant préside le comité de soutien à L. Tardy, l' UMP non investi par l'UMP. 
Voici désormais F. Camusso qui s'en mêle.
Françoise Camusso, maire de Seynod, conseillère générale, ex-UDF ralliée à l'UMP dès sa création,  est la suppléante sortante de B. Bosson. Elle se lâche aujourd'hui dans la presse locale et déclare "ne pas apporter son soutien à B. Bosson". Raison de ce coup de colère : le choix de Bosson pour son suppléant. Comme je l'ai déjà indiqué, le choix de T. Bree, chef de cabinet de Bosson à la mairie, est en effet curieux. A la différence de B. Bosson, T. Bree prétend (prétendait ?) pencher plutôt à gauche et recherche les contacts avec la gauche seynodienne pour constituer une liste pour les municipales... contre F. Camusso.
La guerre fait donc rage au sein de la droite. Une chance à saisir pour la gauche et la candidate socialiste Claire DONZEL, bien épaulée par Jean BOUTRY, le maire de Cran-Gevrier.
Repost 0
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 17:45

NANTES (Reuters) - Dominique Voynet a salué vendredi à Orvault, près de Nantes, "la gauche durable, qui sait travailler en bonne intelligence", lors d'un meeting de soutien à François de Rugy, candidat des Verts aux législatives dans la première circonscription de Loire-Atlantique.

Hormis celles des trois députés Verts sortants - Noël Mamère en Gironde, Martine Billard et Yves Cochet à Paris- cette circonscription est la seule de France où le PS ne présentera pas de candidat face aux Verts au premier tour, en vertu d'un accord départemental.

"Vous avez une gauche d'avance, vous avez démontré la fécondité d'une alliance respectueuse", a lancé l'ex-candidate des Verts à l'élection présidentielle devant 200 personnes, à l'attention des fédérations PS et Verts de Loire-Atlantique.

"Ici, c'est un peu le laboratoire de la gauche que nous appelons de nos voeux", a ajouté à la tribune Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale et député-maire de Nantes, dont le suppléant de François de Rugy est l'un des proches collaborateurs.

François de Rugy est lui-même adjoint aux transports de Jean-Marc Ayrault à la mairie de Nantes. Il est également l'un de ses vice-présidents à la communauté urbaine Nantes Métropole.

"Nous sommes peut-être des précurseurs de la nécessaire rénovation de la gauche", a espéré Jean-Marc Ayrault, qui "aurait souhaité que cela soit un accord national".

Les Verts ont rejeté le 13 mai les propositions du Parti socialiste, qui voulait leur réserver quatorze circonscriptions (dont les trois de leurs députés sortants) en demandant un désistement automatique au second tour.

Outre la première circonscription de Loire-Atlantique et celles des trois députés Verts sortants, le PS a décidé de ne pas présenter de candidat dans la 9e des Alpes-Maritimes, réservée à un candidat qui se présente au nom des Verts mais qui n'est pas membre du parti.

Repost 0
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 10:48
anti_bug_fckNous sommes bien entrés en Sarkozie. La plupart des familles de demandeurs d'asile hébergées en hôtel sur  Annecy ont reçu un courrier de la DDASS leur enjoignant de quitter leur chambre d'hôtel début juillet. Que vont-elles devenir ? La lettre contient deux recommandations :
- s'adresser au 115 (1) pour le logement  (les D.A. sont alors considérés comme des SDF)
- solliciter l'aide au retour.

Bref, on voit bien la manoeuvre. Il s'agit de faire basculer ces familles de la précarité à l'exclusion pour qu'elles quittent d'elles-mêmes le territoire. IL FAUT REAGIR.
Réseau Education Sans Frontières  avait déjà prévu un pique-nique sur le Pâquier le mercredi 13 juin à 12 h. Chacun(e) est invité(e).


(1) appeller le 115 pendant le week-end est très instructif. Vous tombez sur un répondeur qui vous indique que le 115 ne fonctionne pas avant 19h les samedis, dimanches et jours de fêtes. Il ajoute que vous pouvez vous rendre à l'abri St Christophe à partir de 17 h mais qu'il n'y a pas forcément une place !!!
Repost 0
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 18:58
Vous pouvez visionner la vidéo de soutien de Ségolène ROYAL à Claire DONZEL candidate socialiste dans le 2ème circonscription et à Ali HARABI, candidat dans la 4ème en cliquant sur le lien :  vidéos de la campagne en Haute-Savoie.
Repost 0
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 15:02

Mairie en surchauffe !!! La climatisation va être installée fin juin dans le Grand salon et le Salon des mariages. Coût : 150 000 euros. le réchauffement planétaire commence à coûter cher au contribuable !

Curieuses occupations du domaine public. 
1) La municipalité autorise un jeu de piste qui, sous prétexte de découvrir l'histoire, l'architecture et la gastronomie annéciennes, porte en fait sur une dégustation de vins (le 5 juin). Huit jours plus tard, pour les JICA, elle prend un arrêté interdisant la consommation d'alcool sur le Pâquier. Où est la cohérence ?
2) Un bus a été autorisé à stationner place des Romains pour promouvoir les métiers de l'environnement. Très bien ! Sauf qu'il s'agit aussi de promouvoir VEOLIA, une des plus grosses entreprises de traitement de l'eau et des déchets, dont la conversion à la défense de l'environnement reste à prouver.

Elections : quelques bureaux de vote avec plus de 1000 inscrits ont connu des temps d'attente importants. Dans 4 bureaux (Quai Jules n°1 - La Prairie n° 7 - Vaugelas n° 10 et les Romains n° 13) un dédoublement va être expérimenté pour les législatives.

Contentieux plage de l'impérial : le propriétaire du mini-golf voisin de l'Impérial, qui conteste la réalisation d'un mini-golf dans le cadre de la plage, a attaqué la C2A (Agglo) au sujet de la délégation de service public et la ville d'Annecy pour l'autorisation de démarrer les travaux. Sur ce dernier point, son référé a été jugé non recevable. 

CITIA (cinéma d'animation). Seront installés sur le Pâquier un écran géant, un podium, 4 tours 'sons' et une tour 'projection' ... et 700 transats (publicitaires) le 15 juin. 
Animations tous les soirs du 11 au 16 juin de 20h à 4h30 maximum. Une montgolfière captive sera également installée, si la préfecture donne son accord.
Société de sécurité, police municipale et police nationale seront mobilisées, ainsi que des médiateurs chargés de la prévention des conduites "addictives"  (consommation d'alcool et autres drogues). 
Il ne reste plus qu'à espérer du beau temps !

Non à l'agrandissement de Décathlon : la ville et l'agglo se sont prononcées contre la nouvelle demande d'extension de Décathlon à Epagny.

Incitation au don d'organes : mardi 26 juin, un espace d'information sera implanté Rue de la République et le mercredi 27 juin devant le stade nautique des Marquisats. Excellente initiative du Centre hospitalier. La France manque cruellement de donneurs.

Déplacement des archives municipales : le ville possède des archives considérables, complètes sur plusieurs siècles. Nos archivistes effectuent un travail scientifique remarquable. Malheureusement, les locaux sont mal placés et difficilement accessibles (sous les toits). Ils présentent des dangers en cas d'incendie et surtout la place manque.
Un projet est à l'étude. Il consiste à acheter 1500 m2 de locaux au rez-de-chaussée et en sous-sol d'un immeuble construit par Halpades sur le petit parking public à l'angle de la place des Romains (et quelques parcelles voisines), près de la fresque. 

Rien ne va plus pour la circulation Place au Bois et Quai de la Tournette : de plus en plus d'automobilistes utilisent l'un ou l'autre pour court-circuiter les embouteillages avenue des Marquisats vers le rond point de l'hôpital. Diverses installations au sol vont interdire cette pratique.

Fête de la musique du 21 juin de 17h30 à 1h du matin : 89 groupes, 650 musiciens pour 21 lieux équipés de scènes. Pour chaque scène, plusieurs styles de musiques. Les quartiers organiseront aussi des animations spécifiques.


Repost 0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 16:01
UN JOURNAL DE L'AGGLOMERATION QUI TOMBE A PICanti_bug_fck

La Communauté de l'agglomération annécienne (C2A) vient de sortir son journal n° 3, en cours de distribution dans les 70 000 foyers de l'agglo.
A 10 jours des législatives, il s'ouvre sur un édito du président B. Bosson , par ailleurs candidat rallié à l'UMP, vantant les réalisations de l'agglo en matière économique.
Pour la loyauté du combat électoral, la distribution aurait pu attendre la fin du mois. Y a-t-il matière à contestation ? Ce n'est pas impossible, on peut considérer qu'il s'agit d'une sorte de bilan.  Le code électoral autorise la publication de bilan de mandat "à condition que ce bilan de mandat soit imputé dans les dépenses de campagne et que ses recettes soient régulières. En aucun cas cette disposition modifiée n'autorise un candidat à établir le bilan de son mandat aux frais de la collectivité, et ce pendant toute l'année qui précède le scrutin".
Affaire à suivre.
Repost 0
26 mai 2007 6 26 /05 /mai /2007 10:24

Aux deux extrêmes les frères (ou soeurs) ennemis. A l'extrême-droite, FN et MNR, unis pour la présidentielle mais concurrents pour obtenir les moyens financiers de fonctionner pendant 5 ans. A l'extrême-gauche, LCR et PT, candidats pour les mêmes raisons financières.
A droite, L. Tardy et Mme Savignac ont tous deux la carte de l'UMP mais ne sont pas investis par l'UMP. B. Bosson et T. Bree, centristes ralliés à Sarkozy et qui bénéficient du soutien officiel de l'UMP. La plupart des caciques UMP de la circonscription ont pris parti contre B. Bosson sauf ... B. Accoyer qui s'en tient à un silence assourdissant, mais qui n'en pense pas moins !!! Entre le sortant souvent absent de l'assemblée nationale et l'impétrant qui n'y serait pas plus (comment dégager suffisamment de temps pour être député en conservant la charge, toujours présentée comme écrasante, de patron d'une PME et de deux agences ?) c'est aujourd'hui la course pour savoir qui est le plus sarkoziste. Sans oublier le plaidoyer de B. Bosson expliquant les assurances personnelles  reçues de Sarkozy quant à l'Etat impartial !!! Pathétique !!!
Les Verts invitent pour les soutenir un député européen ex-vert rallié à Bayrou, en expliquant qu'ils ne sont pas d'accord avec son ralliement ??? Pourquoi l'inviter alors ? Pour tenter une ouverture vers le centre ?
Pour être complet, citons les Savoisiens (Savoie indépendante dans l'Europe), la France en action "pour se reconnecter avec la nature", le Trèfle "seul parti à défendre les animaux". Sans commentaire !
A gauche PCF et Parti socialiste.

La conclusion est évidente : pour que la gauche soit présente au second tour et puisse l'emporter, il faut voter massivement pour Claire DONZEL, candidate socialiste, et son suppléant Jean BOUTRY, maire de Cran-Gevrier.

PERMANENCES ET REUNIONS PUBLIQUES DE CLAIRE DONZEL ET JEAN BOUTRY

Mardi  29 mai  :   10h 30      Mairie de  CHAVANOD
                               14h           Mairie de QUINTAL
                              15h 30       Mairie de MONTAGNY LES LANCHES

 Mardi 29 mai à  
20 h   Réunion publique à SEYNOD  Salle St Martin 

Jeudi 31 mai à 20 h  Réunion publique à CRAN-GEVRIER  Salle des Papeteries

Mardi 5 juin à 20 h   Réunion publique à ANNECY  Salle Martinet Avenue des Iles 

 

Repost 0