Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 13:38
L'hyper-président dirige aussi les médias    
 
 
 
 
 
 
 
 
23-05-2007
L'hyper-président dirige aussi les médiasLa nomination à la direction de TF1 de Laurent Solly, ancien membre du cabinet de campagne de Nicolas Sarkozy, est choquante. Elle rappelle les relations incestueuses que le président de la République entretient avec les médias et met en lumière la façon dont il entend diriger le pays avec des médias acquis à sa cause sinon à son service.

Les liens de Nicolas Sarkozy et de Martin Bouygues ne peuvent en aucun cas servir d'alibi à une désignation " politique ". Celle-ci va accroître les soupçons de mise au pas de l'information dans une chaîne déjà largement suspecte d'avoir fait la promotion du candidat de la droite ultralibérale.

Que vont devenir les journalistes de la première chaîne de télévision d'Europe qui entendent travailler en conscience ? Devront-ils subir des cas de censure comme dans le groupe Lagardère ?

C'est encore un épisode peu glorieux des relations de connivence qui unissent la droite au pouvoir et les milieux patronaux qui vient de s'écrire à TF1.

Investi depuis quelques jours seulement, Nicolas Sarkozy fait la démonstration qu'il est d'abord le représentant d'une caste, celle des nantis, c'est-à-dire celle des Bouygues, Lagardère, Bolloré, Pinault, Arnault, Minc, avant d'être le président de tous les Français comme ses actions de communication cherchent à le faire croire.

Les résistances sont cependant possibles. En effet, que Jean-Marie Colombani ait été recalé par les journalistes du Monde a aussi une signification politique et pas seulement économique.
Alain Minc, sarkozyste idolâtre, était monté au créneau la veille dans les colonnes des Echos pour défendre la candidature de son ami Colombani. Cette défaite est aussi la sienne ; elle démontre les capacités de résistance des journalistes au sein du quotidien parfois présenté comme le journal de référence.

Le SNJ-CGT souhaite que se poursuive ce sursaut citoyen de journalistes pour que les médias retrouvent liberté et indépendance, pour qu'ils remplissent leur mission d'intérêt public vis-à-vis des citoyens et cessent d'être au service d'une caste politique et d'une oligarchie fortunée omnipotentes et omniprésentes.

[Communiqué SNJ-CGT]

Repost 0
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 13:49
Le patron-candidat pro-UMP L. Tardy a comme suppléante Mme Savignac, conseillère municipale UMP à Annecy, élue sur la liste de B. Bosson. Cette conseillère est la seule qui, au conseil de l'agglomération du 10 mai 2007, s'est abstenue sur le lancement de la procédure pour la réalisation du centre de congrès à Annecy. 
D'autre part, P. Hérisson, sénateur-maire de Sévrier, qui abandonne cette commune pour se présenter aux municipales annéciennes  et qui soutient L. Tardy, est aussi opposé à la réalisation de ce centre de congrès.
Les annéciens attendent avec impatience que le candidat donne son point de vue sur cette réalisation créatrice d'emplois.
Repost 0
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 13:13
Je vous informe que se déroulera le Mardi 29 Mai prochain à 20h00 à l'IUT (fléchage sur place) une discussion autour du thème :
 
"La politique et les sondages d'opinion"
 
L'organisation de la soirée sera la suivante:
- Présentation succinte de quelques réflexions d'experts sur le sujet par Olivier Servais afin de "cadrer" un peu la discussion
- Discussion avec la salle.
 
Cette discussion est organisée par l'association Doxa dont je suis le secrétaire. Cette association regroupe des personnes avides de comprendre le monde social. Elle se fixe le double objectif de permettre à ses adhérents et au public extérieur de comprendre ce qu'est le monde social tout en mobilisant des cadres de réflexion extrêmement scientifique afin de ne pas tomber dans la discussion "de comptoir".
 
Cette réunion est ouverte à l'ensemble des personnes intéressées. L'entrée est libre et gratuite. Vous pouvez donc inviter les personnes que vous désirez.
 
Au plaisir de vous compter parmi nos débatteurs.
Cordialement.
Duperthuy Denis.
Repost 0
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 11:36

B. Bosson, jusque là centriste bon teint, a viré casaque et fait allégeance à N. Sarkozy. Aujourd'hui, B. Bosson se réclame du soutien de Sarkozy pour les législatives, face à l'UMP non investi L.  Tardy. Il ne manque plus que le soutien officiel de B. Accoyer pour que le tableau soit complet !
Les mauvais esprits disent que ce "coup de pied de l'âne" à F. Bayrou est la revanche du combat perdu par B. Bosson pour la présidence du parti en 1994. La vengeance serait donc bien un plat que se mange froid.
B. Bosson a choisi pour suppléant son chef de cabinet Thomas Bree. Choix doublement curieux. On aurait pu penser que Bosson choisirait, comme d'habitude, un maire de la circonscription. Pas du tout, ou pas possible ???
T. Bree est en campagne municipale à Seynod. Il cherche depuis des mois à convaincre les élus de gauche de faire équipe avec lui pour battre Mme Camusso (maire ex-UDF, suppléante sortante de B. Bosson, passée à l'UMP à la création de celui-ci). Penchant à gauche pour les municipales, penchant (très) à droite pour les législatives.
Décidément, le centrisme c'est très compliqué à suivre !

 

Repost 0
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 10:38
Au printemps, dans les magazines nationaux, revient un article promotionnel sur Annecy, son lac, sa vieille ville, le coût du logement ...  Pluralisme oblige, il arrive même que le chef de file de l'opposition soit interrogé. En général, l'entretien dure 1 h et le magazine en reprend 1 ligne !!!
Innovation cette année, tous les conseillers municipaux reçoivent, envoyé par le maire, un exemplaire de ces publications. Nous avons déjà reçu Le Figaro Magazine  'spécial Annecy'  (supplément du samedi avec un encart Annecy pour les départements 73 et 74) et le luxueux  'Maisons côté Est' à 5,50 € l'exemplaire, payés par la ville. 
Il me semble que la ville pourrait signaler la parution d'articles concernant la ville et les conseillers intéressés se paient le magazine en question.
Repost 0
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 17:09
63 candidats en Haute-Savoie, soit plus de 12, en moyenne par circonscription. On retrouve FN, LCR ou LO (qui se sont répartis les circonscriptions), PS, PC, Verts (en l'absence d'accord national), Ligue savoisienne, UMP. Quelques MPF, un MNR,
Ce qui change : 
- des candidatures d'inconnus(es) qui sentent la simple récupération d'argent public : "La France en action" ??, ou "Le trèfle" avec une présence dans 4 circonscriptions. 
- Denais (Thonon) et Bardet (Ville la Grand) présents dans les précédentes législatives, ont renoncé cette fois-ci.

- 1ère circonscription : 12 candidatures, pas de centriste pro-Bayrou contre B. Accoyer.

- 2ème circonscription : 12 candidatures : pas de centriste pro-Bayrou et pas d'UMP, si on se fie aux étiquettes. En réalité L. Tardy (dd) est membre de l'UMP mais n'a pas eu l'investiture du fait du ralliement de Bosson - désormais 'Nouveau centre'  - à Sarkozy. Le sénateur Hérisson annonce son soutien à L. Tardy. B. Bosson annonce qu'il a le soutien de Sarkozy ! Cela va être chaud !

- 3ème circonscription : 12 candidatures dont celle de J. M Peillex, maire et conseiller général dd

-4ème circonscription : 14 candidatures, dont un Génération Ecologie et Gauche alternative 2007

5ème circonscription : 13 candidatures dont un PRG, un CPNT et le fils de l'ancien sénateur Bouvier (UDF Modem).

D'après B. Bosson , tous les élus centristes haut-savoyards ont rallié Sarkozy.
Repost 0
Published by EXCOFFIER Jean - dans Actualité départementale
commenter cet article
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 13:41

M. TARDY, candidat dans la 2ème circonscription, se présente comme "candidat de la majorité silencieuse"  ou comme candidat "sans étiquette et de rassemblement". 
Certes il prévient qu'il appelle à voter Sarkozy et qu'il s'inscrira (s'il est élu !) au groupe UMP. Mais ajoute-t-il aussitôt, c'est pour plus "d'efficacité" et "cela ne remettra nullement en cause mon indépendance".

En réalité M. TARDY est un proche de B. ACCOYER et il a pris sa carte à l'UMP en 2005, en prévision des législatives. Quant à l'indépendance dans le groupe UMP à l'Assemblée nationale, c'est une promesse qui n'engage que celui qui y croit ! Tout le monde sait qu'il n'y a pas plus godillot qu'un groupe UMP ! Quant à son programme, c'est très classiquement le programme du patronat français : moins de charges, moins de charges, moins de charges.... moins d'impôts, moins d'impôts, moins d'impôts. C'est sûr, il n'est pas dépaysé à l'UMP !

M. Tardy part en guerre contre l'absentéisme de B. Bosson à l'assemblée nationale et le cumul des mandats. Il a raison. Pour le cumul, il devrait en parler à B. Accoyer, M. Saddier et M. Francina ' , tous députés-maires UMP, et C. Birraux député et vice-président UMP du Conseil général. 

En réalité, pour être crédible, il faudrait qu'il annonce qu'en cas de victoire, il passera la main dans son entreprise. En effet, comment concilier un mandat de député avec la direction d'une PME ancilevienne et de deux agences à Cluses et Chambéry ?
 

M. Tardy en campagne, çà , c'est quelque chose ! A voir son site internet, il est capable, seul, de distribuer ses tracts dans trois communes de la circonscription la même journée (Le Bouchet, Serraval, Les Clefs le 28 avril ou Chapeiry, Viuz la Chiésaz et St Sylvestre) ... et de recommencer le lendemain. Le samedi 21 avril, il annonce avoir distribué lui-même, toujours seul, devant pas moins de 7 supermarchés ! Quel homme !

En réalité, M. Tardy s'est simplement fait photographier avec un tract en main devant l'église ou la mairie des communes et sur un parking. C'est une société qui a distribué les tracts dans les boîtes à lettres !

M. Tardy participe beaucoup. Mais il y aurait tout à craindre s'il participait à l'Assemblée nationale comme dans sa campagne. Il annonce sur son site avoir participé à de nombreuses réunions de conseils municipaux, conseil d'agglomération et séance du conseil général.

En réalité, M. Tardy a assisté sans mot dire à ces quelques séances, comme le veut la loi quand on n'est pas élu de l'assemblée en question.

Pour quelqu'un qui prétend débuter en politique, M. Tardy utilise déjà le gros mensonge et les petites astuces des politiciens chevronnés.

Repost 0
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 11:38

B. Accoyer, sarkoziste de dernière heure ne se fait pas trop d'illusions : ce n'est pas encore cette fois-ci qu'il sera ministre. Mais en plus, aujourd'hui mardi 15 mai, Sarkozy reçoit les 22 députés UDF ralliés, dont B. Bosson. Imaginons qu'il propose un poste ministériel à B. Bosson. Vous voyez la tête d'Accoyer !!! 

Allez, je le rassure. Ce n'est pas du tout le scénario le plus probable !!!

Repost 0
Published by EXCOFFIER Jean - dans Actualité départementale
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 11:28

Entre 1500 et 2000 personnes ont répondu présentes à l'appel de résistants dimanche dernier au plateau des Glières. Avec dignité, ils ont écouté les déclarations des 3 résistants à l'initiative de cette dénonciation de l'appropriation par le candidat Sarkozy du combat des Glières.

Repost 0
Published by EXCOFFIER Jean - dans Actualité départementale
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 10:10

Un conseil expédié en 2 h.

COMPTES ADMINISTRATIFS 2006

Les comptes administratifs retracent les recettes et dépenses réelles de l'année écoulée. Ils permettent de vérifier que les prévisions inscrites dans les budgets primitifs (et les modifications intervenues aux budgets supplémentaires) ont été respectées. En général les recettes et dépenses de fonctionnement sont exécutées à plus de 90 %. Pour les investissements, c'est très différent. Il y a toujours un décalage entre les prévisions et les réalisations et des reports d'une année sur l'autre.

L'exercice comptable de la ville d'Annecy pour 2006 se termine sur un excédent global de 9 623 515 euros. Une somme énorme (les 2/3 des investissements annuels).

"La majorité municipale est endormie sur un tas d'or qu'elle ne peut plus cacher"  a déclaré T. Billet au nom du groupe.

"Il y a trois manières d'analyser les chiffres qui viennent d'être communiqués sur l'exercice comptable 2006.

+ On peut se féliciter de la bonne santé financière de la ville et se rendormir jusqu'à l'année prochaine en espérant que les Haras nationaux auront la bonne idée de vendre en 2007 pour dépenser une partie du magot sans se creuser la cervelle. C'est ce qu'a développé J.L. Rigaut ce soir en dressant le catalogue de ce qui aurait dû être fait.

+ On pourrait demander une baisse des impôts locaux puisqu'ils sont trop élevés pour qu'on les dépense tous et qu'on ne peut même plus rembourser la dette par anticipation car elle n'existe plus ou si peu à faible taux. Ce serait le devoir des élus de l'UMP, grands défenseurs de la baisse des impôts de le faire. Mais le ralliement du maire et de son mentor à Sarkozy étant passé par là, on ne va pas se quereller pour si peu. En 2008, Hérisson saura quoi faire de ce magot : il y aura bien des subventions déguisées à accorder aux petits copains comme au SILA pour la cale sèche de Sévrier, où des concerts gratuits de Johnny Halliday ou Doc Gynéco ???

+ On peut enfin s'interroger sur le modèle annécien de dépenses publiques. La municipalité ne sait pas dépenser plus de 15 millions d'euros par an : pourquoi en budgétiser plus de 20 millions que l'on reportera l'année suivante ? Il faut se donner les moyens de dépenser mieux et d'utiliser la manne financière de la Ville dans des opérations qui illustrent les ambitions environnementales et sociales que le groupe de gauche revendique pour Annecy avec deux priorités : le logement et la réduction des gaz à effet de serre. Nos moyens nous permettent de mener une politique active de préemption foncière pour casser la flambée immobilière et anticiper sur l'arrivée de l'A 41, et de réduire significativement nos émissions de carbone en réalisant dès 2007 la thermographie aérienne de la ville pour motiver les propriétaires à isoler maisons et immeubles.

Sinon nous assisterons à la poursuite du vieillissement de cette ville, à son passage sous la barre des 50 000  habitants, et à l'exclusion continue des familles aux revenus modestes et moyens.

Cet argent amassé n'est pas le fruit d'une bonne gestion : il est le révélateur d'un manque d'ambitions et de projets.

PRINCIPAUX DOSSIERS APPROUVES

- acquisition dun immeuble 47 bis Av de Loverchy

- déconstruction dun immeuble 8 Chemin de la Tour de la Reine

- vente à la SCIC Habitat Rhône-Alpes d'un terrain à l'angle de l'Av du Rhône et de l'Av du Thiou pour édifier un immeuble de logements sociaux locatifs et de bureaux

- bail à construction avec la SA Mont Blanc pour la réalisation d'un immeuble de 22 logements locatifs sociaux et 990 m2 de shon de locaux d'activités à Galbert

- bail à construction avec OPAC de Haute-savoie pour la construction de 18 logements locatifs sociaux aux 1 et 3 Rue J. Ritz

- attributions de 7 lots (sur 21) pourla rénovaion du hall des expositions

- modernisation du système GTC et interphonie des parkings

- 5 dossiers d'aide au financement de travaux sur les parties communes d'immeubles dans la vieille ville au titre de l'opération Ste Claire

- une demande d'inscription de l'ancienne aumônerie du Centre hospitalier au titre des bâtiments historiques ( il s'agit de la maison occupée par le Directeur de l'hôpital et qui gardera cette destination)

- attributions de subventions aux MJC dans la cadre du contrat Enfance et Jeunesse et dans le cadre de l'aide aux projets associatifs

- convention entre la ville et l'association "Artootem" pour l'opération "Guingette d'été, p'tit bal perdu" 2007. A ce propos, J. Excoffier a demandé - et obtenu - la modification de l'article 2 de la convention qui prévoyait que l'association était seule responsable de la décision d'annuler le spectacle en cas d'intempéries. Se référant au drame de Strasbourg pour lequel la ville a été condamnée, il a demandé que la ville puisse aussi annuler le spectacle en cas de danger.

- augmentation du temps de travail d'un poste d'agent de distribution des repas et d'entretien des locaux scolaires et création d'1/2 temps.d'aide de cuisine

QUESTIONS DIVERSES

- Le maire a communiqué un courrier de la direction des Haras indiquant un départ définitif fin 2008. Jean Excoffier a informé le conseil d'un versement de 60 000 francs par la ville en 1874 pour la création des haras. S'agissant d'une délocalisation, il conviendrait peut-être d'en demander le remboursement ???

- le parking du château devrait ouvrir en septembre;

- accès handicapés rue L. Armand. J. Excoffier est revenu sur cette question,regrettant la réaction négative du président du Comité de quartier, après cette installation devant la permanence du parti socialiste. Il a demandé une réunion entre les commerçants de la rue et les services municipaux pour adopter une solution satisfaisante pour tous.

Repost 0