Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 18:26
RESULTATS DES ELECTIONS LEGISLATIVES

DIMANCHE 10 JUIN 2007

HAUTE SAVOIE (74) -- 2ème circonscription (résultats complets)
 

  Nombre % Inscrits
Inscrits 86 645 100,00
Abstentions 36 359 41,96
Votants 50 286 58,04

  Nombre % Votants
Blancs ou nuls 801 1,59
Exprimés 49 485 98,41

  Nuance Voix % Exprimés
  Mme  Marie  FAVRE Front national 2 092 4,23
  M.  Lionel  TARDY Divers droite 16 904 34,16
  Mme  Marie-Christine  MONTASTIER Extrême droite 313 0,63
  M.  Jean-Pierre  DAGAND Extrême gauche 587 1,19
  Mme  Bethsabée  LUNEL Extrême gauche 1 216 2,46
  Mme  Claire  DONZEL Socialiste 9 738 19,68
  M.  Gilles  RAVACHE Communiste 703 1,42
  Mme  Nadia  CHAUMETON Divers 965 1,95
  Mme  Evelyne  ANTHOINE Régionaliste 24 0,05
  M.  Thierry  BILLET Les Verts 3 456 6,98
  M.  Bernard  BOSSON Majorité présidentielle 12 732 25,73
  Mme  Jeanne  MARTINI Ecologiste 755 1,53
Repost 0
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 18:23
RESULTATS DES ELECTIONS LEGISLATIVES

DIMANCHE 10 JUIN 2007

HAUTE SAVOIE (74) -- 1ère circonscription (résultats complets)
 

  Nombre % Inscrits
Inscrits 103 984 100,00
Abstentions 42 958 41,31
Votants 61 026 58,69

  Nombre % Votants
Blancs ou nuls 1 154 1,89
Exprimés 59 872 98,11

  Nuance Voix % Exprimés
  M.  Jacques  VASSIEUX Front national 2 856 4,77
  M.  Roland  DUFOURNET Divers 1 356 2,26
  Mme  Sylvie  GILLET de THOREY Socialiste 15 530 25,94
  M.  Bernard  ACCOYER  (ELU) Union pour un Mouvement Populaire 33 573 56,07
  M.  Michel  MAURICE Extrême gauche 327 0,55
  M.  Didier  JOUFFREY Mouvement pour la France 979 1,64
  M.  Jean-Marie  DECOUT Les Verts 2 127 3,55
  M.  Jean-Paul  MACE Extrême gauche 680 1,14
  Mme  Annie  DUTHOIT Ecologiste 660 1,10
  Mme  Eliane  CHAZAL Communiste 882 1,47
  M.  Patrice  ABEILLE Régionaliste 7 0,01
  Mme  Nicole  PALEYRON Ecologiste 895 1,49
Repost 0
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 17:00

Après l'avis d'avoir à quitter les lieux et à s'adresser au 115, les familles de demandeurs d'asile logées en hôtel reçoivent un courrier les convoquant pour l'aide au retour. Visiblement la préfecture a reçu des ordres pour faire vite.

Raison de plus pour participer nombreux (ses) à la manifestation - pique nique sur le Pâquier à Annecy ce MERCREDI 13 JUIN à 12 H

Repost 0
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 16:47

LEGISLATIVES 2007 EN HAUTE-SAVOIE

 

QUELQUES CARACTERISTIQUES DU SCRUTIN

 

Une abstention record, plus forte qu’en 2002 :  6 à 7 points d’abstentions supplémentaires.

La vague démocratique constatée à la présidentielle se mue en reflux encore plus important.

Deux explications viennent à l’esprit :

1)      les français ont bien intégré le caractère de plus en plus présidentialiste du système électoral

2)      ils ont constaté en 2002 que le parlement n’avait plus guère de pouvoirs et ils ont conscience qu’il en aura encore moins avec le nouveau président. Sentiment particulièrement développé dans les quartiers populaires (Annecy Les Teppes participation de 48,4 à 54 % d’électeurs selon que le bureau recouvre un territoire majoritairement d’HLM ou d’accession).

 

Le siphonage des voix du FN

N. Sarkozy avait déjà capté la moitié des voix FN en reprenant plusieurs des thèses fondamentales de l’extrême-droite. Le phénomène est encore amplifié avec un FN en dessous de 5 %. Sauf dans la 3è où son leader recueille 6,6 là où il obtenait 18,79 en 2002.

Aujourd’hui l’UMP a absorbé les ¾ de l’électorat lepeniste. Est-ce définitif ou conjoncturel ?

 

Le MoDem recueille en moyenne 10 % dans 2 circonscriptions. C’est le score habituel des centristes lorsqu’ils ne sont pas soutenus par l’UMP. Ce qui confirme qu’il y avait bien un vote tactique en faveur de Bayrou aux présidentielles. L’exception est venue de B. Bouvier (16,2), probablement parce que c’est un maire bien implanté, fils de sénateur, qui a fait un bon score en milieu rural… et qui a déjà annoncé son soutien à l’UMP.

 

L’extrême gauche : LCR et LO s’étaient répartis les circonscriptions en Haute-Savoie. Les candidats obtiennent moins de la moitié des pourcentages aux présidentielles, tout en restant devant le PCF. Pas plus de succès pour la seule candidate altermondialiste (1,1 %).

 

A gauche  nous devons nous demander aujourd’hui si la faiblesse du score des Verts (3,5 % sauf dans la 2ème) et du PCF (les 2 conseillers régionaux obtiennent 1,42 et 1,74) résulte du vote utile – comme cela a été beaucoup avancé après la présidentielle – ou tout simplement d’une nouvelle donne politique ?

 

Au Parti socialiste  dans deux circonscriptions, il faut constater que PS + Verts, séparés, font mieux au total que les tickets Verts-PS de 2002.

 

2ème 2007 (Annecy-Faverges) : PS 19,69 et Verts 6,99 soit 26,68 contre 24 ,07 en 2OO2. Le refus des Verts, pour des raisons strictement financières, de prendre le poste de suppléant a privé la gauche du second tour.

3ème 2007  (Bonneville-Chamonix) : PS 13,44 et Verts 3,81 soit 17,25 contre 16,51 en 2002

 

Cette situation ne se vérifie pas dans les deux autres circonscriptions où en 2002 des socialistes étaient titulaires et des Verts suppléants. Faut-il en conclure que la dynamique des tickets joue uniquement quand le titulaire est PS ?

4ème 2007 (Genevois) : PS 15,5 et Verts 3,53 soit 19,03 n’atteignent pas les 20,52 du ticket 2002.

5ème 2007 (Chablais-Giffre) : PS 18,81  Verts 3,49 et PRG 0,94 soit 23,24 % n’atteignent pas le score du ticket emmené par F. Zory en 2002 (24,2 %). Mais il y aura un second tour traditionnel UMP-PS.

 

La 1ère 2007 (Annecy-Rumilly) : PS 25,85 et Verts 3,5 soit 29,35 contre 25,08 en 2002. En 2002, il n’y avait pas de ticket et pas de candidat Vert.

 

La nécessité de réinventer la gauche est criante à l’analyse de ces résultats.

 

                                                                                                                    Jean EXCOFFIER

                                                                                                   Conseiller municipal Annecy

 

Repost 0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 23:05

La vague bleue a déferlé sur la Haute-Savoie comme sur le reste de la France, et le nombre de votants est particulièrement faible de 52,8 à 55 %.

Trois sortants sont réélus au premier tour :
B. Accoyer dans la 1ère circonscription avec 56,07 % des voix devant  Sylvie GILLET DE THOREY (PS) 25, 94. Le FN est à 4,77 %, les Verts à 3,55 % et le PCF à 1,47 %
M. Saddier dans la 3ème (Vallée Arve) avec 54,78 % devant Sébastien MONTESSUIT (PS) 13,3 %, JM Peillex (dd) 9,4, la candidate du Modem 7,09. Le FN tombe à 6,31, les Verts à 3,79, le PC à 1,70.
C. Birraux dans la 4ème (Genevois) l'emporte avec 53,67 % devant HARABI Ali (PS) 15,49 %, le Modem 12,53. Le FN est à 4,57, les Verts à 3,53, le PC à 1,74.

Dans la 2ème, B. Bosson, député UDF sortant rallié à Sarkozy recueille 25,73 %. Il est devancé par L. Tardy (soutenu par les ULMP locaux) avec 34,16 %.  Claire DONZEL (PS) réalise 19,68 % mais ne pourra se maintenir au second tour, la faible participation (58 %) l'empêchant d'atteindre le seuil de 12,5 % des inscrits. Le deuxième tour opposera L. Tardy à B. Bosson, si celui-ci se maintient, ce qui n'est pas sûr. Si B. Bosson se retire, L. Tardy sera seul candidat. Si le duel oppose les deux UMP, le PS recommandera le vote blanc.
Dans cette 2ème circonscription, les Verts obtiennent 6,98 %, le FN 4,23 % et le PC 1,42 %.
Enfin dans la 5ème (Chablais), M. Francina recueille 49,28 % et affrontera au second tour Clotilde VERGUET (PS) qui a recueilli 16,81 % devant le Modem B. Bouvier 16,23 %. Le FN est à 3,91, les Verts à 3,51,  le PC à 2,14 et le PRG à 0,94.

Commentaire rapide : l'UMP siphone un peu plus les voix du FN qui retombe à un niveau d'il y a 20 ans. Le Modem ne dépasse pas les voix traditionnelle du centre (entre 9 et 11 %) sauf dans la 5ème où le maire de Bogève fils de l'ancien sénateur atteint 16,2 %. Les Verts ne retrouvent pas leur électorat habituel et un seul de leurs candidats dépasse les 5 %. Le PC est partout dépassé par la LCR

Repost 0
9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 10:50

Dans la grande distribution, l’arrivée programmée de caisses complètement automatiques engendre l’inquiétude. Avec le nouveau dispositif, une caissière pourrait en remplacer quatre.

 LA PEUR DES CAISSES AUTOMATIQUES

Action du syndicat CFDT à AUCHAN-Epagny

EPAGNY – Peut-être avez-vous été arrêtés hier matin sur le parking d’Auchan à Epagny pour signer une pétition ? Des délégués syndicaux CFDT interpellaient  la clientèle. Objectif : la sensibiliser sur l’arrivée programmée de caisses complètement automatiques. Au cœur des inquiétudes, la présence effective de nombreuses caisses semi-automatiques qui annonceraient, selon les délégués, l’apparition d’ici cinq ans d’une puce dite RFID (radio frequency identification), système excluant en partie les hôtesses de caisses. Ce dispositif permettrait entre autres, d’éviter de scanner les articles.

Selon Christian Gamarra, délégué syndical du groupe Casino : « Avec lui, une caissière pourrait en remplacer quatre ». Le but de la mobilisation de la CFDT : instaurer un dialogue avec les leaders de la grande distribution pour savoir à quelle sauce les employés vont être mangés. Il ajoute : « Nous savons que la marche vers l’innovation est inéluctable mais nous voulons savoir comment le personnel sera reclassé ».

15 % du chiffre d’affaires

Bernard Mondiro, délégué syndical, explique comment aujourd’hui les encaissements s’organisent à Auchan. Sur les 48 caisses, une dizaine (baptisée Rapid’Auchan) est semi-automatique. Le client, équipé d’un « pistolet » comptabilise au fur et à mesure ses achats et passe devant une hôtesse qui effectue l’encaissement. D’après lui, ces caisses, installées en 2002 à grands frais, représenteraient 15 % du chiffre d’affaires réalisé dans l’hyper.

Là encore, il craint qu’elles n’incarnent les prémices de la marche vers le tout automatique. Selon Christian Gamarra, la venue de la puce RFID poserait non seulement des problèmes d’emplois mais aussi de société car le produit pucé (actif en dehors du magasin) permettrait de mieux cernés les goûts du client et d’établir des mailings en fonction de ses modes de consommation. Il la qualifie « d’espionne qui permettrait de passer au scanner les habitudes de l’acheteur ». Une sorte de taupe bien difficile à maîtriser.

Colette LANIER 

L’avis du directeur d’Auchan

Philippe Goetzmann, directeur de l’hypermarché Auchan, s’étonne des inquiétudes des syndicats. En effet, l’instauration dans son magasin des caisses dites « Rapid’Auchan » aurait, d’après lui, entraîné « une réduction de la pénibilité du travail mais aucune suppression de postes ». Il analyse : « les caissières sont en train de se transformer en hôtesse d’accueil et de contrôle. Les tâches répétitives et aliénantes ont été supprimées. Au regards des 6 000 chariots que l’on enregistre en moyenne chaque jour, la nouvelle me semble plutôt bonne. D’ailleurs les caissières préfèrent ce type de caisses aux classiques ». En effet, elles sont dispensées de la facturation et assurent le contrôle et l’encaissement. Elles vérifient, entre autres, que les clients ont bien soumis la totalité de leurs articles au «pistolet». Il ajoute « 15 % de nos clients utilisent ces caisses ». Les autres préfèrent passer aux caisses ordinaires. Nous sommes aussi obligés de tenir compte de leurs souhaits ».

Quant au tout automatique, que les syndicats brandissent comme un grand danger, il estime que le scénario relève de la fiction. Il explique : « Il faudrait équiper chaque produit d’une puce qui coûterait un euro. Imaginez le coût ! Et que faudrait-il faire pour les fruits et légumes ? ». Même s’il reconnaît que le dispositif est déjà opérationnel en France pour les palettes stockées dans les entrepôts, il le juge irréalisable dans la grande distribution. « Notre véritable ennemi, c’est Internet, pas l’automatisme, conclut-il. Notre arme, c’est précisément l’humain en tant que valeur ajoutée ». D’après lui, ces évolutions technologiques suscitent des craintes qui relèvent du « fantasme ».

C.L.

Repost 0
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 16:58
La chasse aux sans papiers est ouverte en Haute-Savoie comme ailleurs. Des familles hébergées à l'hôtel ou en CADA ont reçu une lettre de la préfecture (DDASS) leur enjoignant de vider les lieux début juillet. Avec deux recommandations :
- contacter le 115  (hébergement des SDF)
- demander à bénéficier de l'aide au retour
Un nombre important de ces familles sont bosniaques. L'UMP a fait récemment passer la Bosnie Herzégovine dans la liste des pays sûrs. Conséquence : toute les demandes d'asile sont refusées.
Une action pour remettre la Bosnie Herzégovine dans la liste des pays à risques est nécessaire. Notre ex-camarade Kouchner a déclaré n'avoir pas changé de convictions en changeant de camp. Je suggère que nous le prenions au mot. Bombardons-le de courriers demandant l'inscription de ce pays sur la liste des pays à risques.

adresse : B. Kouchner Ministre des affaires étrangères et européennes
37 Quai d'Orsay    75351  Paris Cedex 07

site du ministère, où on peut poser la question :  www.diplomatie.fr

D'autre part des comités de soutien par famille sont en cours de constitution car il va falloir leur trouver un toit et de quoi vivre, si la situation n'évolue pas favorablement malgré les démarches engagées.

PREMIERE MANIFESTATION : UN PIQUE-NIQUE SUR LE PAQUIER A ANNECY MERCREDI 13 JUIN AUTOUR DE 12 H. VENEZ NOMBREUX MARQUER VOTRE SOLIDARITE
Repost 0
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 14:52
Les querelles internes à la droite dans la circonscription amènent à quelques procédés fort peu recommandables.
Sur les affiches du député sortant, un bandeau orange a été apposé : "100 % absent". Le procédé est bien sûr totalement illégal...  et on voit bien d'où il peut venir.
Un tract sans mention d'imprimeur - ce qui est aussi illégal - circule à Annecy. Sur papier bleu - la couleur de l'UMP - il attaque violemment le député sortant avec un argumentaire qui est exactement le même que celui de l'autre candidat de droite. Cerise sur le gâteau, il est présenté comme émanant d'électeurs UDF/MODEM fidèles à Bayrou. Ce que le MODEM, qui ne présente pas de candidat dans la 2ème circonscription, dément. On veut bien les croire, tant cela ressemble à un tract de L. Tardy.
Ce tract me rappelle une autre histoire de tract qui défraya la chronique en 1968.
Charles Bosson avait fait campagne sur le thème : "Pourquoi j'ai voté la censure"  (à de Gaulle). L'électorat ne le lui pardonna pas et, à l'issue du 1er tour, il était clair qu'il serait battu par son adversaire de droite J. Brocard.
Entre les deux tours, on vit fleurir à Annecy un tract anonyme libellé ainsi : " Votez Brocard   et sortez Bosson de la mairie ". Le tract fut attribué à J. Brocard qui jura ses grands dieux qu'il n'y était pour rien. Et c'était vrai, même si personne ne le crut à l'époque.
Le tract avait été conçu par l'équipe de Charles Bosson pour faire réagir les Annéciens contre J. Brocard. Pour d'évidentes questions de discrétion, il avait été imprimé à Genève, avait passé la frontière dans le coffre de la voiture du député sortant, et avait été distribué par une équipe venue de Savoie.
Charles Bosson perdit la circonscription mais resta majoritaire à Annecy. Et J. Brocard jeta son dévolu sur la mairie d'Annecy-le-Vieux, avant d'en être chassé par un dissident RPR : B. Accoyer.

Ces querelles à droite pourraient bien faire le jeu de la candidate socialiste  Claire DONZEL. Les électrices et les électeurs de gauche doivent se porter en masse sur son nom : c'est une occasion inespérée. Et si les vrais déçus du bossonisme, écoeurés des méthodes de son challenger de droite, veulent le changement dans la clarté et l'honnêteté politique, leur vote pour Claire DONZEL mettrait tout le monde d'accord.
Repost 0
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 15:08
Bernard Accoyer et la proportionnelle

 

PARIS (Reuters) - Bernard Accoyer, qui s'était prononcé contre toute forme de proportionnelle dans une tribune diffusée sur le site en ligne Rue89, a fait un rectificatif dans lequel il prône une large concertation sur ce sujet.

Le président Nicolas Sarkozy affirme jeudi dans Le Figaro ne pas être "fermé" à l'introduction d'une dose de proportionnelle. "Si un consensus se dégage en faveur d'une dose minoritaire de proportionnelle, nous en discuterons", dit-il.

Dans un communiqué, Bernard Accoyer, président du groupe UMP de l'Assemblée nationale, juge "indispensable" un débat sur le mode de scrutin pour les législatives.

"Le débat sur le mode de scrutin est un débat ancien dans notre pays. Il s'agit de trouver un mode de scrutin qui garantisse, d'une part, une majorité claire pour soutenir le gouvernement et, d'autre part, qui assure la représentation au Parlement de tous les grands courants de la vie politique", ajoute-t-il.

"Dans le cadre de l'ouverture voulue et engagée par le président de la République, Nicolas Sarkozy, la concertation et le débat vont s'ouvrir naturellement sur cette importante question", conclut Bernard Accoyer qui a annoncé mardi sa candidature à la présidence de l'Assemblée nationale.

Dans une tribune publiée auparavant par Rue89, et que le site précise avoir reçu mercredi, après avoir sollicité Bernard Accoyer, le député explique que la proportionnelle, si elle paraît séduisante pour son ouverture à de nombreuses sensibilités, "porte en elle le risque de confusion et de paralysie des institutions démocratiques, en empêchant les électeurs de désigner clairement leurs gouvernants".

Selon lui, "le scrutin proportionnel est celui du régime des partis, ainsi que l'a démontré l'histoire de la Quatrième République, régime des assemblées instables, des partis-charnières, des gouvernements à durée de vie limitée."

Bernard Accoyer ajoute que la proportionnelle tend également "à gonfler mécaniquement la représentation des extrêmes."

Il n'approuve pas non plus l'idée "d'instiller, pour employer le terme que l'on utilise lorsque l'on parle de poison", une petite dose de proportionnelle dans le mode de scrutin sans remettre en cause le fait majoritaire.

Un tel système, dit-il, reviendrait à "diviser la représentation nationale en deux catégories", d'un côté, "les députés du terrain s'occupant des Français, directement responsables devant les électeurs et, de l'autre, ceux des fauteuils rouges de l'hémicycle, choisis par les appareils partisans".

Bernard Accoyer est notamment en concurrence pour le "perchoir" de l'Assemblée avec le président sortant, Patrick Ollier, un autre député UMP.

Dans son interview au Figaro, Nicolas Sarkozy adresse une "pique" aux prétendants: "Avant de vous concurrencer pour savoir qui présidera quoi, peut-être serait-il plus judicieux de conquérir déjà la majorité" aux élections législatives, dit-il.

Commentaire: B. Accoyer est contre la proportionnelle ... sauf quand Sarkozy (pour des raisons purement électorales évidemment) l'envisage. Il avale alors la couleuvre et prône un large débat sur la question. C'est exactement la définition du député godillot. Et Sarkozy en voudrait 400 de ce modèle !!!

Repost 0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 18:54
Que deviennent les déchets collectés par l'agglo ?

Déchets triés en 2006, avec () le tonnage en 2003
Emballages acier : 155 (132)  partent à Fos/Mer  et sont transformés en pièces pour moteurs.
Emballages alu : 12  (8) partent dans l'Oise et se retrouvent en pistons, culasses et pièces pour TGV.
Cartonnette et briques alimentaires : 1146  (430). Les cartonnettes partent dans la Drôme pour fabriquer des cartons d'emballages et du carton ondulé. Les briques alimentaires partent  Barcelonne et deviennent du paier cadeau et du papier absorbant.
Bouteilles et flacons en plastique: 388 (300) deviennent des bouteilles et flacons en plastique mais aussi des tuyaux et de la fibre textile (polaire, moquettes..).
Verre : 4700  (4155) part en Ardèche pour refaire des bouteilles.
Journaux, magazines : 3352  (1726)  partent dans les Vosges pour refaire du papier et des journaux.

Au total, les tonnages récupérés sont passés de 6751 tonnes en 2003 à 9753 tonnes en 2006, soit + 44 %. Pas mal !

Les déchets apportés en déchetteries
Les incinérables partent au SILA et font l'objet d'une valorisation énergétique (production de chaleur pour la ZAC de Champfleuri à Seynod).
Les encombrants partent en Isère et en Savoie pour être triés et valorisés.
Les déchets verts sont compostés à Perrignier (74).
Le bois part en Savoie et en Haute-Saône, il est transformé en panneaux de bois.
La ferraille part dans les Yvelines pour transformation.
Les cartons partent dans la Drôme et les Bouches-du-Rhône et redeviennent des cartons;
Les déchets spéciaux partent dans le Jura pour valorisation énergétique.

L'usine d'incinération de Chavanod a produit 6 949 000 kwh en électricité et 33 146 000  kwh sous forme de chaleur en 2006.

Le tri et le recyclage, ça marche. Il faut continuer. Pour diminuer les déplacements, il faudrait que les industriels du secteur investissent plus près de chez nous.
Repost 0