Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 14:41

En complément des éléments sur le budget de l'agglomération annécienne,  il m'a semblé intéressant de porter à connaissance le montant du coût net de fonctionnement des principaux équipements publics en 2006. Par coût net de fonctionnement, il faut entendre le total des dépenses engagées par l'agglomération diminué du total des recettes encaissées par l'agglo. Le budget réel de l'établissement peut être très différent. Pour BSN par exemple, géré par une association, le budget réel est de 4,7 millions d'euros avec des recettes et des dépenses ne relevant pas de la C2A. Ici, il s'agit bien du coût pour l'agglomération.

CULTURE

Conservatoire national de région (musique)      2 421 951

Le Brise-Glace                                                         347 468

Ecole d'Arts                                                              901 643

Bonlieu Scène Nationale                                     1 850 768     

Le Rabelais                                                              292 482 

Auditorium de Seynod                                            351 000

Bibliothèque de Bonlieu (1)                                 2 294 480

Musée Château                                                    1 812 106

Centre culture scientifique, technique

et industrielle de Cran-Gevrier (2)                          547 169

(1) les bibliothèques de quartier sont restées de compétence communale   

(2) en 2006, 135 000 euros de subventions attendues ne sont pas arrivées au 31 décembre, ce qui ramènerait le coût net à 412 000 euros      

SPORT

Gymnases                                                              840 300

Piscine-patinoire J. Régis                                 1 309 732

Stade nautique des Marquisats et plages          584 551

L'Ile Bleue  (piscine de Seynod)                          497 596

Centre Médico-sportif                                           248 395

SERVICES AUX PERSONNES AGEES

Aide à domicile, portage des repas,

blanchisserie ...                                                   3 502 428

ECONOMIE

Office de Tourisme                                             1 378 632

Centre de congrès                                                 330 899

Partager cet article

Repost0
31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 13:55
 

CONSEIL D’AGGLOMERATION ANNECIENNE DU 29 MARS 2007

BUDGET  PRINCIPAL  2007 (les principaux chiffres figurent ci-dessous)

Pratiquement pas de débat sur le budget principal primitif 2007. J. EXCOFFIER a pointé des évolutions surprenantes des frais de personnel en demandant des explications :

Administration générale  + 8,8 %

Direction des sports       + 28,5 %

Direction de la Culture   - 6,25 %

Même en tenant compte du GVT (augmentations dues aux promotions individuelles) et le surcoût de 1 % des ASSEDIC, cela n’explique pas ces hausses. D’autant plus que depuis 3 ans le gouvernement UMP-UDF (qui fixe les salaires de la fonction publique) a moins augmenté ses personnels actifs que ses personnels retraités, sans doute pour promouvoir la valeur travail !

En réponse, le rapporteur du budget a indiqué qu’il y a renforcement des effectifs à l’administration générale et que pour les deux directions citées, il s’agit essentiellement d’une nouvelle ventilation  des charges des personnels de direction entre ces deux services.

Budget adopté à l’unanimité

BUDGETS ANNEXES 2007

Le budget des ordures ménagères, de l’eau et des pépinières d’entreprises ont été adoptés sans intervention et à l’unanimité.

Seul le budget des transports urbains et les tarifs du transport urbain ont fait l’objet de deux interventions (PCF et PS) pour contester le refus d’augmentation de la part patronale (GVT) et l’augmentation très supérieure à l’inflation des tarifs pour les jeunes (16 % en 5ans).

5 votes contre et 7 abstentions sur le budget et 17 votes contre les tarifs (PS, PC, Verts).

ZONE D’ACTIVITE ECONOMIQUE de SEYNOD-MONTAGNY LES LANCHES

Le conseil a engagé le processus d’aménagement de cette zone par la procédure de ZAC (zone d’aménagement concerté) et retenu le périmètre validé par les deux communes.

SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS

Le total des subventions versées aux associations par l’agglomération se monte à 5 571 943 euros et la mise à disposition des équipements des la C2A représente un avantage en nature de 1 714 160 euros pour le sport et 741 812 euros pour la culture.  

 

RECAPITULATION GENERALE DU BUDGET

                                    FONCTIONNEMENT   INVESTISSEMENT TOTAL

Budget principal          105 762 910                  24 148 120          129 911 030

Eau                               21 638 000                   10 077 000           31 715 000

Transports Urbains      19 413 000                     4 280 000           23 693 000

Déchets                        12 855 000                     1 908 000           14 763 000

Pépinières entreprises      252 000                        682 000                934 000

       TOTAUX              159 920 910                   41 095 120         201 016 030

LES RECETTES DE FONCTIONNEMENT ET D'INVESTISEMENT

Produits des services et du domaine           41 668 860              20,73 %

Impôts et taxes                                             80 607 200              40,10 %

Dotations, participations et subventions      42 529 820              21,16 %

Emprunts                                                     22 748 740              11,32 %

Amortissement, autofinancement                  6 100 970                3, 04 %

Opérations d'ordre                                        5 595 300                2, 78 %

Produits divers                                              1 765 140               0, 88 %

                                    TOTAL                  201 016 030

LES PRINCIPAUX INVESTISSEMENTS

Remboursement du capital de la dette     5 389 000

Affaires culturelles                                    1 077 420

  dont  Musée château        379 000

          Agglo Art et Histoire  183 000

          Brise glace                115 000

         Auditorium Seynod     118 000

Affaires sportives                                        780 000

   dont  Gymnases      179 500

     Piscine patinoire   184 110

    Stade nautique      142 900

    Plage Impérial        180 000

Logement                                                 2 922 000

Aménagement  Urbain                                769 500

Personnes âgées                                    6 052 000

   dont EHPAD Argonay   3 500 000

              "        Meythet    1 300 000

              "        Annecy     1 000 000

Déplacements urbains                            2 478 500

Economie                                               4 176 700

   

   

Partager cet article

Repost0
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 10:54

Bonjour à tous...
 Je me permets de vous adresser ce mail afin de vous faire partager la mésaventure dont j'ai été tout à la fois le témoin et l'une des victimes... Mais venons en aux faits,
 Je suis artiste musicien ; je devais donc jouer vendredi dernier (16.03.07) au Brin de Zinc à Chambéry avec le groupe Tikipoon dans  le cadre  d'un festival reggae. Rien à signaler jusque là, mise à part une petite discussion de comptoir avec le responsable de salle dans l'après midi, juste avant nos balances, qui me signalait la venue régulière (et notamment la veille) de la police nationale aux soirées organisées par le Brin de Zinc. Une police décrite au passage comme relativement agressive lors de ses visites...

22 h 30 : nous entamons notre concert. 20 mn de set et toujours rien à signaler... Et soudain, alors que nous commençons notre huitième morceau, les lumières s'allument brusquement, et le responsable de salle monte sur scène, nous annonçant au micro : "Nous sommes désolés mais la police va devoir procéder à un contrôle généralisé." Je vous dirais au passage que près de 180 personnes étaient présentes à ce moment  là !!!
 Et, en effet, nous voyons alors rentrer dans la salle trois policiers en uniforme et armés (est-ce avec ce genre de provocations que l'on va calmer le climat d'insécurité dont la France se fait l'écho ?), et qui procèdent alors bel et bien aux contrôles proprement dit. Evidemment, 180 personnes à interroger, c'est long... 40 minutes s'écoulent durant lesquelles nous patientons tous, nous musiciens et spectateurs, en espérant que le concert puisse reprendre. Et au terme de cette véritable inspection en salle, on aggrave encore les faits en voyant avec stupéfaction les policiers monter sur scène et venir nous interroger à notre tour !!! Le type de questions posées ? Je vous le cite dans le mille !!! "Qui êtes vous ? D'où venez vous ? Avez vous signé un contrat pour le concert de ce soir ? Etes vous en association ? Quelle est votre activité ? Qui est le président ? Détenez vous la licence d'entrepreneur ?" Nous tâchons d'être le plus clair sur la situation en répondant aux différentes questions (amis artistes de tous bords, je ne vous fait pas de dessins, c'est effectivement très facile quand on est en pleine prestation de se  préoccuper de ce genre de problématique...) en restant le plus courtois possible. Suite à quoi le policier prend congé et descend du plateau, tout en n'oubliant pas au passage de relever l'identité, l'adresse du domicile du chanteur du groupe et son numéro de téléphone. Et le concert reprend, pour finalement arriver à son terme 45 minutes plus tard... Ma question et ma remarque sont simples

MAIS A QUI AVONS NOUS AFFAIRE ? A LA POLICE ? AUX RENSEIGNEMENTS
GENERAUX ? A LA DIRECTION DEPARTEMENTALE DU TRAVAIL ? Et à quoi rime cette
manière de procéder ? IL S'AGIT UNE FOIS ENCORE D'UNE VERITABLE AGRESSION AUX LIBERTES INDIVIDUELLES, A LA PROPRIETE PRIVEE ET PLUS ENCORE D'UN VERITABLE DENI DE L'OBJET ARTISTIQUE !!! A T-ON ENCORE  LE DROIT D'ËTRE ARTISTE EN FRANCE AUJOURD'HUI, ET POUR COMBIEN DE TEMPS ? J'ai mal pour la culture française, et j'ignore encore le traitement... C'est pourquoi je m'associe à tous ceux qui ont déjà
souffert de ces procédures, de ce véritable abus de pouvoir et de cette atteinte à la démocratie, qu'ils soient artistes ou techniciens, pour lancer un appel : MOBILISONS NOUS !!!   QU'ATTENDEZ NOUS POUR REAGIR ? LE RETOUR DES GESTAPO ET DU REGIME DE VICHY ? CAR LES METHODES SONT LES MÊMES ! ALORS AGISSONS !

 Mathias Quillard, Grenoble (38)

COMMENTAIRE :Tout en laissant à son auteur la responsabilité de ses propos, il m'a semblé utile de porter ces faits à la connaissance de chacun.

Partager cet article

Repost0
27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 09:45

LA DROITE PONCTIONNE LES ANNECIENS

Le conseil avait à fixer le taux de la taxe d'habitation, de la taxe foncière sur le foncier bâti et sur le foncier non bâti. Proposition de la droite annécienne : conserver les mêmes taux que l'an passé.

Jean Excoffier est intervenu au nom du groupe de gauche. " Le Gouvernement UMP-UDF a fixé l’augmentation des bases à 1,8 % pour cette année. Autrement dit, tout propriétaire et tout occupant d’un logement voit son montant de taxe d’habitation et de taxe foncière augmenter de 1,8 %, même si la ville ne change pas ses taux. Je connais beaucoup de salariés qui aimeraient bien bénéficier de 1,8 % d’augmentation de salaire !

En plus cette année, vous savez que le Conseil Général n’est pas revenu, malgré notre demande unanime, sur sa décision d’appliquer uniquement les abattements de base en matière de taxe d’habitation. Avec pour conséquence, vous le savez, de fortes augmentations pour les familles nombreuses et les familles à revenus modestes d’Annecy.

Or nous constatons que par rapport au budget adopté par la majorité municipale, la reconduction des taux de l’an dernier apporte, je cite, un « produit complémentaire », un trop perçu en quelque sorte, de 322 329 euros.

Compte-tenu de ces trois éléments - augmentation des bases, décision du Conseil général et bonus budgétaire – notre groupe propose de reverser ce trop perçu aux Annéciens. Comment ? En diminuant le taux de la taxe d’habitation pour le ramener à 15,27 %, soit une baisse de 0,45. Cette mesure ne compensera pas les hausses conséquentes décidées par le gouvernement et le conseil général, mais dans le cadre du budget, c’est le geste que nous pouvons faire pour atténuer ces augmentations".

Refus de la droite.

TARIF DES RESTAURANTS SCOLAIRES

Trois hypothèses ont été étudiées en commission : 0 %, 1 % ou 2 % d'augmentation. En conseil, seule l'augmentation de 2 % a été proposée. R. Saint  Romain, au nom du groupe, est intervenu pour demander, compte-tenu d'un budget excédentaire, que les prix restent les mêmes.

Refus de la droite.

RESTRUCTURATION DU HALL DES EXPOSITIONS

Opération lourde, plus de 7 millions d'euros, pour faire passer le nombre de spectateurs debout de 2500 à 3300. Les places assises passant de 2169 à 2200. Nous continuons à nous demander si une vraie nouvelle salle mixte, pouvant recevoir à la fois de grands spectacles mais aussi des compétitions sportives, à la taille de l'agglomération, n'aurait pas été préférable ! Ce qui est sûr, c'est que l'enveloppe prévue sera largement dépassée. Les appels d'offres vont être relancés car les premières réponses dépassent trop les prévisions. 

MARCHES PUBLICS

Le conseil a examiné le rapport annuel concernant les marchés publics. T. Billiet s'est étonné que la totalité des travaux de voierie, de démolition et de maçonnerie ait été attribuée à la même entreprise (Ceccon). L'an dernier, le groupe avait déjà demandé à ce que la Commission de contrôle examine cette question.

Le maire a indiqué avoir saisi cette Commission mais n'avoir pas eu de réponse. Une relance sera effectuée.

COUPE DU MONDE BIATHLON

Annecy s'associe avec Le Grand Bornand pour présenter une candidature commune pour la Coupe du monde biathlon en 2011 ou 2012. Annecy financera à 50 % les études nécessaires au montage du dossier et espère des retombées économiques et touristiques.

ACCUEIL DES SDF

Depuis la disparition du Centre des Trois Fontaines, un dispositif se met péniblement en place, en faisant surtout appel aux associations. Suite au vote de la loi "sur le logement opposable" le maire a présenté le "plan d'action renforcé" de la préfecture (l'accueil des SDF est une compétence de l'Etat).

Le problème est que, pour l'instant, nous en sommes toujours au stade des bonnes intentions et que la concrétisation tarde à venir : élargir les horaires d'accueil, offrir des places 'd'hébergement de stabilisation', rechercher un lieu d'accueil ouvert 24h/24 et 7 j/7, créer des places en maison-relais ... le plan est intéressant... s'il ne reste pas en plan !!!

EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES

Comme toute entreprise, la mairie a l'obligation d'employer 6 % de son effectif en travailleurs handicapés. A défaut une pénalité est appliquée, ce qui est le cas pour Annecy à hauteur de 12 500 euros. Avec 1209 agents, 72 personnes handicapées devraient être employées. Elles sont 64, en augmentation de 6 par rapport à 2006. Encore un effort pour que l'objectif soit atteint et, pourquoi pas, dépassé.

AGENDA 21

La notion d'agenda 21 est liée aux risques environnementaux de notre planète. Son objectif est de planifier ce qu'il convient de faire au 21 ème siècle pour laisser à nos successeurs une Terre habitable. Un agenda 21 peut être local, départemental, régional, national ... 

Un document simplifié avait été présenté en séance privée du conseil municipal le 12 mars. Le contenu était si vague que nous avions clairement indiqué notre déception. Lundi 19 mars, nous recevions le document complet (80 pages). Hélas, il n'est pas vraiment convaincant.

Pour bien comprendre, il faut se souvenir que la notion d'agenda 21 figurait dans le projet de la gauche en 2001, pas dans celui de la droite. Nous sommes intervenus plusieurs fois au conseil, notamment lors des débats budgétaires, sur ce sujet. En 2005, sous la pression, la droite a décidé de se lancer. Elle a fait appel à deux cabinet d'études (180 000 euros). Nous avions contesté cette méthode, préférant que la ville embauche un chef de projet, comme la plupart des villes l'ont fait. Le risque d'un bureau d'études extérieur, c'est de plaquer sur Annecy des projets 'passe partout'. La littérature ne manque pas sur le sujet, ni les banques de données. La copie est facile, l'original est plus difficile... et plus utile.

La démarche de la ville a été intéressante sur deux points : la sensibilisation du personnel de la mairie et celle du grand public. Pour le grand public, et aussi pour de se faire 'mousser', la ville a programmé une série de manifestations le samedi 14 avril avec conférence, film...

Mais le résultat et les 21 actions reconnues sont souvent trop générales avec peu d'objectifs chiffrés. Et surtout, cela ne va assez loin. La droite n'a pas compris l'importance des enjeux. De simples mesurettes, de la bonne volonté... ne suffiront pas.

L' an prochain, pour les élections municipales, la gauche n'aura aucun mal à présenter les précisions et les compléments indispensables pour "muscler" l'agenda 21.

Pour toutes ces raisons, le groupe s'est abstenu lors du vote. 

LE DEVENIR DES HARAS

Le maire a fait part au conseil des contacts et courriers sur le sujet. Les haras (organisme d'Etat)souhaitent quitter les lieux fin 2007 et vendre "au meilleur prix possible". Ils ont même demandé à la ville de modifier son plan local d'urbanisme afin de permettre la vente à des promoteurs privés "souhaitant réaliser des logements de luxe". L'Etat UMP-UDF ne doute de rien !

Devant le refus de la ville, les haras ont même déposé le 13 février 2007 un recours gracieux contre le plan d'urbanisme ! Recours rejeté évidemment.

Le 22 février 2007, le préfet de région a enfin pris l'arrêté d'inscription de la quasi totalité des bâtiments des haras, au titre des bâtiments historiques.

Le maire a écrit à la direction des haras pour reprendre les négociations en vue du rachat par la ville. Ce qui a fait dire à J. Excoffier qu'il ne fallait peut être pas se presser. Quand la direction des haras aura compris que la vente à des privés est impossible, elle deviendra probablement plus conciliante !

Pour la petite histoire, les rapports entre la ville et les haras ont toujours été compliqués. Déjà en 1879, la ville a demandé à l'Etat de lui céder une partie des haras pour construire ce qui est aujourd'hui le collège Blanchard. En 1957, le transfert des haras est envisagé pour permettre l'implantation de la Cité administrative. La ville refuse : elle a un projet d'école maternelle... qui ne verra jamais le jour ! 

LIAISON FERROVIAIRE LYON - TURIN

Après la réunion du Conseil régional sur les transports du 21 mars à Annecy,  le maire a fait le point sur ce dossier essentiel pour la région. le fait nouveau est que , cinq ans jour pour jour après la signature du protocole de 19 mars 2002 par le Ministre, le président de la région , les présidents de conseils généraux, les maires et présidents d'agglomération concernés, un nouveau protocole d'intentions ait été signé par les mêmes autorités ce 19 mars 2007.

Nouveau par la date parce que sur le fond, il est identique au précédent, avec les coûts actualisés. C'est ce document qui va être présenté aux autorités italiennes lors de la prochaine conférence intergouvernementale.

A cette occasion, le groupe est intervenu sur la liaison SNCF Annecy-Genève pour demander la mise à l'étude d'une voie nouvelle entre la sortie du tunnel d'Evires et Pers-Jussy. Ce shunt de 8 km raccourcirait considérablement le temps de transport entre Annecy et Genève, en évitant de passer par La Roche.

SITUATION DANS LE QUARTIER RULLAND

Simone Tabourel s'est fait l'écho de plaintes émanant du quartier Rulland. Sans nier le travail effectué, il reste le problème généré par un groupe de jeunes, pas toujours du quartier, qui sqatte les parkings, se livre à des trafics, met les sonos à fond... bref empoisonne la vie d'un quartier qui se sent de ce fait délaissé.

REJET DU RECOURS CONTRE LE CENTRE DE CONGRES

Le recours d'un riverain contre la décision d'implantation d'un centre de congrès sur le terrain Balleydier, à côté de l'hôpital, a été rejeté par le tribunal administratif.

Même l'UMP ne gagne pas à tous les coups !!!

 

Partager cet article

Repost0
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 16:12
RUSF Savoie
 
           REGULARISATION DE MOHAMED !
 

Mohamed est étudiant à l'Université de Savoie, en 3eme année de licence électronique au Bourget du Lac.
 
Il a reçu un avis de reconduite à la frontière dont le délai expire le lundi 19 mars. Il doit quitter le territoire français car il n'est  pas, selon les services de la préfecture, un étudiant assidu, ce que  contredisent les enseignants de Mohamed. Il est victime comme nombre d'étudiants étrangers, de mesures discriminatoires organisées par un gouvernement qui fixe des critères de sélection financiers
ségrégationnistes.
 
Une carte d'étudiant doit donner droit à une carte de séjour, il est inacceptable que des études universitaires soient interrompus en plein milieu de l'année et que les étudiants soient expulsés vers leurs
pays d'origine. Nous devons nous mobiliser pour que Mohamed puisse finir  ses études et faire son choix de vie, lui qui réside sur le territoire depuis 1997.

 Nous vous invitons à rejoindre le comité de soutien de Mohamed.

 
Signez la pétition: http://rusf.org/Regularisation-de-Mohamed.html
 
Collectif RUSF de l?Université de Savoie (73).

Partager cet article

Repost0
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 15:46

Le Conseil de l'agglomération annécienne se tient le JEUDI 29 MARS à 18 h

Salle Pierre Martin  Immeuble du Conseil Général à ANNECY

Ordre du jour :

- le budget primitif 2007

- les tarifs 2007-2008 pour les bus, les admissions dans les  établissements culturels et sportifs, l'économie

- les subventions et avantages en nature accordés aux associations

 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 16:46

Le conseil municipal d'Annecy se réunit en séance publique lundi 26 mars à 18 h.

53 questions à l'ordre du jour avec deux questions vedettes : la première sur la fixation du taux des impôts locaux 2007, la cinquante-troisième sur l'agenda 21.

Partager cet article

Repost0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 16:26

GYMNASE DE POISY

le contrat de maîtrise d'oeuvre est signé. Le planning prévisionnel de réalisation est :

avril 2007 : dépôt du permis de construire

septembre 2007 : lancement de l'appel d'offres

janvier 2008 : début des travaux

septembre 2009 : ouverture du collège et du gymnase.

FREQUENTATION DES PLAGES

Une enquête commune SIBRA -Agglo (commission des sports) a été réalisée les 25-26 et 29-30 juillet 2006 sur les plages d'Albigny (Annecy le Vieux), de l'Impérial et des Marquisats (Annecy).

La plage d'Albigny vient en tête pour la fréquentation (55%)  devant celle de l'Impérial (26 %) et celle des Marquisats (19 %). Les utilisateurs sont en général fidèles à une plage.

Les points positifs : la propreté, la sécurité de la baignade, la sécurité sur les plages, le stationnement des deux roues.
Les points négatifs : le stationnement des voitures (surtout aux Marquisats), la desserte par bus.

A noter que 46 % des utilisateurs utilisent leur voiture, 17 % arrivent à pied, 12 % en vélo et 9 % en bus. 

Partager cet article

Repost0
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 09:41

LOGEMENT : ANNECY TOUJOURS PLUS CHER

Le journal Le Monde vient de publier une étude sur les 35 villes de province les plus chères au point de vue logement. A l'achat, Annecy est 6ème avec un prix de vente moyen au m2 de 3394 euros, distancée par quelques villes balnéaires comme Cannes, Nice, Biarritz, La Rochelle et par Aix en Provence.
Pour la location Annecy est 10 ème avec un prix moyen de 11,4 euros/mois/m2.

Dans les deux cas (achat ou location) Annecy est 1ère dans la catégorie des villes de 50 000 habitants. Le résultat de 30 ans de gestion centriste en matière de logement est de plus en plus défavorable aux ménages à revenus modestes et moyens.

 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 16:46

SITE DE L'HOPITAL 

Les promoteurs prévoient 488 logements privés, 135 logements sociaux réalisés par la SA Halpades, une résidence pour personnes âgées de 110 chambres et un hôtel de 110 chambres. Les constructions se feront en pourtour du terrain et un parc public de 19 000 m2 occupera le centre.

PARKINGS A VELOS

La ville dispose aujourd'hui de 403 places de stationnement pour vélos, plutôt anciennes. Elles vont être progressivement remplacées (159 cette année) par le modèle type lyre et le modèle en U renversé. Les marquages au sol de bandes cyclables vont aussi être rénovés. A quand de vraies pistes cyclables ?

STELE A LA MEMOIRE DE LOUIS ARMAND

Le lieu d'implantation pose problème. Rue L. Armand semble logique mais avec les contraintes liées à la dalle recouvrant le parking, ce n'est pas facile. Quant à la famille, elle souhaite une implantation dans les jardins de l'Europe.

ANNECY CANDIDATE A LA COUPE DU MONDE BIATHLON

Conjointement avec le Grand Bornand, Annecy présente sa candidature à l'organisation de la coupe du monde de biathlon, l'épreuve la plus médiatique des sports d'hiver. Le Grand Bornand souhaite développer cette pratique. Annecy étudie la possibilité d'aménager un espace d'entraînement en ski à roulettes avec un mini-stand de tir au laser, pour lycéens et étudiants.

Partager cet article

Repost0