Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

13 mai 2007 7 13 /05 /mai /2007 11:29

Je parraine, avec d'autres, une famille bosniaque demandeuse du droit d'asile. Récemment, elle était convoquée à Paris pour passer devant la Commission d'appel. La famille et les parrains s'organisent pour le déplacement, l"hébergement - la famille est convoquée à 8 h du matin - les repas...

UN DEPLACEMENT A PARIS POUR RIEN. Il manquait un membre,  la commission ne s'est pas réunie, l'affaire est repoussée à un mois ou deux !!! 

UNE PAREILLE DESINVOLTURE LAISSE PANTOIS

 

Repost 0
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 10:51

Il est convoqué pour lundi 14 mai à 18 h.

43 questions à l'ordre du jourdont les classiques comptes administratifs, acquisitions de terrains, subventions au titre de l'opération Ste Claire et de diverses associations. Comme souvent depuis la constitution de l'agglo, le plus intéressant sera les questions diverses. Rendez-vous mardi 15 pour le compte-rendu et les commentaires.

Repost 0
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 10:37

Un conseil vite expédié (1 h).

Les comptes administratifs 2006 ont été adoptés sans intervention. Pour le budget principal, un disponible de 1 789  450 euros, pour celui de l'eau un disponible de 2 342 350 €, pour les ordures ménagères, le disponible est de 1 624 424 €, pour les transports, un disponible de 2 373 390 € et pour les pépinières d'entreprises 48 268 €.

Le conseil a été informé que la Chambre régionale des comptes a inscrit à son programme 2007, l'examen de la gestion de la C2A pour les années 2001 à 2006.

Enfin le conseil a approuvé à l'unanimité moins une abstention annécienne le lancement de la procédure pour la réalisation du Centre de congrès en choisissant la délégation de service public de type concession de travaux et de service public. Le délégataire assurera la conception, la réalisation et l'exploitation du centre.

Une seule question diverse. En réponse à J. Cordeboeuf, élue socialiste de Cran-Gevrier, le président a rappelé que le centre d'accueil de jour était de la responsabilité de l'Etat et du Conseil général et que le Centre d'accueil pour les demandeurs d'asile (CADA) était en cours de montage sur un terrain mis à disposition par la ville d'Annecy.

 

Repost 0
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 16:36

M. Lionel TARDY a un problème. Il avait soigneusement caché, dans sa première lettre aux électeurs de la 2ème circonscription, qu'il était adhérent UMP depuis 2005, indiquant seulement qu'il voterait pour Sarkozy et qu'il s'inscrirait au groupe UMP. Et de nous la jouer sur l'air "je représente la majorité silencieuse".

Où est le problème, me direz-vous ? C'est qu'il n'a pas encore l'investiture officielle de l'UMP ... et qu'avec le récent ralliement de B. Bosson à Sarkozy, il n'aura pas cette investiture. Va-t-il , peut-il se maintenir ? S'il se retire, il va avoir l'air malin, lui qui a basé toute sa campagne sur le rejet de B. Bosson qui ne fait pas son boulot de député.

Quant à B. Bosson, pour expliquer son ralliement à Sarkozy, il n'a trouvé comme argument que les assurances données par Sarkozy sur l'Etat impartial !!!  On croit rêver. Même ses amis proches ont été gênés d'une argumentation aussi ridicule. Oubliées les déclarations récentes sur "le préfet aux ordres", le triplement du prix du terrain des haras "sur ordre de l'UMP" et  ses déclarations anti-UMP à propos des modifications de la Loi Littoral !!! Un siège de député vaut bien le bétonnage des bords du lac, sans doute.

 

Repost 0
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 19:38
Enquête – A Annecy, le coût de la vie assomme les classes moyennes.

Source : L’Essor Savoyard  – Jeudi 26 avril 2007 

Annecy – De plus en plus de travailleurs pauvres

Annecy : ville de riches ? Pas tant que ça !

Le coût de la vie et le prix de l’immobilier dans la capitale de la Haute-Savoie fragilisent les classes moyennes.

Son image de ville bourgeoise plutôt classe a fait d’Annecy une cité prisée par les touristes. Cela en fait-il pour autant une ville « de riches » ? Adjointe de longue date à la mairie d’Annecy, Danielle Mantilleri, en charge du logement et des questions sociales, n’est pas d’accord avec cette étiquette, qu’elle considère comme une idée reçue. « Ce n’est absolument pas la vision qu’il faut avoir. C’est une idée que l’on a de l’extérieur, car Annecy est une belle ville, avec un joli cadre. Mais la réalité, c’est que 60 à 70 % des gens auraient doit à un logement social. Annecy, ce n’est pas seulement une cité de villégiature, c’est aussi une ville qui travaille ».

«Travailleurs pauvres»

 Au fil des années, Danielle Mantilleri a noté que les demandes d’aides qui parviennent au CCAS (Centre communal d’action sociale), dont elle est vice-présidente, ont augmenté de façon sensible (alors que la population globale, elle, tend à stagner depuis quelques années). Des aides qui touchent notamment à la vie quotidienne : eau, électricité… « Cela est probablement dû à une certaine paupérisation de la population », avance l’élue. Les raisons, on les devine : des salaires trop bas, qui n’augmentent pas assez vite par rapport au coût de la vie, et de l’immobilier en particulier, dont les prix ont flambé à vitesse grand V au bord du lac. Le pouvoir d’achat en est par conséquent considérablement amoindri. Comme les autres villes importantes du pays, « mais avec un temps de décalage », Nelly Pesenti, directrice de la prévention et du développement social au conseil général, indique qu’Annecy est touchée à son tour par le phénomène des « travailleurs pauvres ». Des personnes salariées, mais qui ont du mal à joindre les deux bouts à la fin du mois.

Si l’on considère le critère du nombre d’allocataires du RMI (Revenu Minimum d’Insertion), Annecy et son agglomération présentent néanmoins des rations en baisse, et généralement inférieurs à ceux de la région Rhône-Alpes et de la France. Au 1er janvier 2007, 774 allocataires du RMI étaient recensés à Annecy, soit 1,52 % de la population (1), le taux moyen en France s’établissant à 1,84 %. Il est nettement moins important dans les principales communes de la C2A : 0,81 % à Cran-Gevrier, 0,66 % à Seynod et 0,59 % à Annecy-le-Vieux. « Des ratios plutôt bons, cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas de gens dans le besoin, même si les difficultés dans le bassin d’Annecy, comme en Haute-Savoie, sont moins prégnantes qu’ailleurs », témoigne Nelly Pesenti. A la direction de la prévention et du développement social, qui délivre un certain nombre d’aides financières aux personnes en difficulté, Nelly Pesanti reconnaît que le volume de ces aides augmente chaque année. « Ce ne sont pas les montants par personne qui augmentent, mais le nombre de dossiers traités », précise la directrice, qui évoque une « précarisation » d’une partie de la population. Les personnes aidées ne sont pas d’ailleurs nécessairement des personnes vivant des minima sociaux, ce qui accrédite l’idée d’un accroissement des « travailleurs pauvres ».

Car si l’agglomération annécienne, à l’image du département, reste un secteur privilégié en terme de niveau de vie, il y est d’autant plus difficile d’y habiter avec de faibles revenus. Dans une étude rendue récemment, la MRIE (Mission régionale d’information sur l’exclusion), avait évoqué le paradoxe « de chiffres en baisse, mais de situation de pauvreté qui se renforcent » sur l’ensemble de Rhône-Alpes.

O. D.

(1) Les chiffres de la population pris en compte sont ceux de 2003. Dans les communes où la population a augmenté depuis, cela peut amener un ration encore légèrement inférieur.

MON COMMENTAIRE : ANNECY N'EST PAS (ENCORE) UNE VILLE DE RICHES MAIS C'EST (HELAS) DE PLUS EN PLUS UNE VILLE POUR RICHES.

Repost 0
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 18:08
On annonce la venue de Sarkozy demain dans le département. Il vient se recueillir au plateau des Glières. La manoeuvre de récupération est un peu grosse. D'après les responsables de l'Association des Anciens des Glières, ce serait même contre-productif pour le candidat UMP dans les milieux d'anciens combattants.
Repost 0
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 16:24

A Annecy, un tract de dernière minute est actuellement diffusé. Anonyme, sans mention d'imprimeur (donc illégal) il attribue à S.  ROYAL des prises de positions qui ne sont évidemment pas les siennes. Décidément, la Sarkozie en action, ça craint !!!

ELECTIONS PRESIDENTIELLES du dimanche  6 MAI 2007 

 La France connaît de graves difficultés et il y a lieu d’être très inquiet pour notre avenir et celui des générations futures.

 Après le premier tour des élections présidentielles,  nous sommes devant un choix très clair.

 Soit M. Nicolas SARKOZY de NAGY BOCSA, le candidat de la majorité sortante UMP, un ultra-libéral aux pratiques inquiétantes, grand ami de Bush, partisan de tous les privilèges pour les plus fortunés et de la précarité sociale et  professionnelle pour les autres.

 Soit Mme Ségolène ROYAL, la candidate des démocrates, avec un programme qui permettra à la France d’avancer dans la voie du renouveau économique, social, environnemental et de la justice pour tous.

 

 

 

Pour  une France plus juste et plus forte,

Le 6 mai

Pas d’hésitation, pas d’abstention

 

VOTEZ et FAITES VOTER Ségolène ROYAL

 

 

Repost 0
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 18:38

La meilleure de la semaine. B. Bosson vient de découvrir que le péage entre Allonzier la Caille et Genève risque d'être dissuasif pour les utilisateurs bi-quotidiens, ce que nous dénonçons depuis des années. Encore quelques jours de pré-campagne législative et il va découvrir que les entreprises privées qui vont gérer cet équipement ont l'intention de faire des bénéfices !!!

Peut-être même ira-t-il jusqu'à découvrir avant le premier tour des législatives qu'une 2x2 voies - ce que nous préconisions - est gratuite d'utilisation et donc très utilisée ? Le suspens reste entier.

Repost 0
Published by EXCOFFIER Jean - dans Actualité départementale
commenter cet article
28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 19:47

Samedi 21 avril, veille du 1er tour, des militants politiques distribuent des tracts sur le marché du Bd Taine à Annecy. Sans problème. 

Ce samedi matin 28 avril, des militants distribuent à nouveau des tracts au même endroit. Mais là, un commerçant, estimant que la distribution gêne son commerce. agresse verbalement un militant, fait appel  au placier qui fait appel à la Police Municipale.  Laquelle Police municipale arrive, en moto, pour faire cesser "ce trouble à l'ordre public". Le ton monte. Averti, J. Excoffier, conseiller municipal, arrive et s'explique avec la police : tout rentre dans l'ordre.

J'ai oublié une "petite" précision. Le 21 avril, UMP, UDF et gauche étaient là. Le 28, il n'y avait que le PS et le PC.

Alors de deux choses l'une :

       - ce commerçant se croit déjà en Sarkozie caporalisée alors que nous sommes encore en France.

       - il s'agit d'un sarkoziste plus très sûr de gagner et ça le rend un peu nerveux. Comme on le comprend !!! 

 

Repost 0
26 avril 2007 4 26 /04 /avril /2007 20:04
 

RESTRUCTURATION DU THEATRE DE BONLIEU

 NOUVELLE POMME DE DISCORDE UMP-UDF ?

 Bonlieu Scène Nationale (BSN) :

-          Historique : Les Maisons de la Culture remontent à Malraux, qui a lancé ainsi un réseau culturel sur tout le territoire national. A Annecy, sous l’impulsion de Charles Bosson puis d’André Fumex fut créé le Centre d’Action Culturele, devenu BSN et installé dans ses locaux actuels en 1981.

-          Présentation : trois salles de spectacle de 980, 300 et 60 places, des espaces d’expositions et des espaces techniques.  210 000 entrées par an, une des quatre plus importantes scènes nationales de France, reconnue et soutenue par l’état, la région et le département.  Fréquenté à 66 % par des habitants de l’agglo.

Les abonnés proviennent pour 44 % d’Annecy (38 % de population de l’agglo), 27,2 % d’Annecy-le-Vieux (14,3 % pop), de Seynod (9,3 % pour 13,8 % pop), de Cran-Gevrier (5,8 % pour 12,8 % pop), de Poisy (4,7 % pour 5 % pop), Meythet (1,9 % pour 5,7 % pop), Epagny ( 1,7 % pour 2,4 % pop), Metz-Tessy (1,2 % pour 1,8 % pop), Pringy (1,2 % pour 2 % pop), Chavanod (1% pour 1,5 % pop), Argonay (0,9 % pour 1,7 % pop), Quintal (0,8 % pour 0,8 % pop) et Montagny les Lanches (0,3 % pour 0,3 % pop).

 Après 25 ans de fonctionnement, une restructuration s’avère nécessaire pour maintenir l’équipement à niveau. Un cabinet spécialisé (Morisseau) a rendu son travail avec trois orientations de restructuration allant de 9 à 14, 6 millions d’euros H.T., sachant qu’ensemble Etat, région et département apporteraient 40 % de la dépense.

 La procédure : le cabinet Morisseau a rendu son étude fin mars 2005. Le bureau de l’agglo, en janvier et juin 2006, a arrêté la dépense prévisible dans la fourchette basse, soit 9 635 000 € et lancé un appel d’offres pour choisir un conducteur d’opération. Pour diverses raisons, cette procédure n’a pas abouti.

 Au début 2007, au bureau de l’agglo, la question a été posée : « La ville d’Annecy a-t-elle bien rempli ses obligations vis-à-vis de cet équipement ou devrait-elle participer, à nouveau, pour une part, à cet investissement ?»

 Le président de l’agglo, ex-maire d’Annecy, en bureau du 30 mars, a présenté son point de vue :

1)      une telle orientation serait contraire au pacte financier arrêté lors de la création de la C2A (les investissements sont à la charge de l’agglo)

2)      il s’agit bien d’une restructuration, d’une nouvelle définition de la réponse qu’un tel équipement doit donner à la population

3)      la ville d’Annecy n’avait décidé aucune restructuration avant de transférer cet équipement

4)      la ville a parfaitement rempli ses obligations. L’équipement d’origine a été financé à 68 % par la ville  et 30 % l’état. La ville a consacré 1,5 million d’euros (valeur 2007) pour l’entretien et la mise à niveau permanente en 20 ans. En ce qui concerne le financement du fonctionnement, en 2006, l’état a apporté 36,32 % des subventions, la ville d’ Annecy 43,93 %, le département 7,85 %, la région 6,68 % et la C2A 5,20 % soit 191 500 euros.  Conformément au pacte financier, la collectivité qui a transféré un équipement continue à envoyer chaque année à la C2A le montant du fonctionnement de la dernière année de fonctionnement communal (année 2000 pour BSN)

 En conclusion le président a proposé de remettre à plat le dossier et de prendre la décision finale après le choix du programmiste en fin d’année. La consultation se ferait sur les bases suivantes :

-          proposition n° 2 du cabinet Morisseau : restructuration du bâtiment avec la construction, attenante au bâtiment actuel, d’une salle de travail pour les artistes

-          avec deux options :

o        sans la salle de travail pour les artistes, si le coût est trop important

o       avec des loges installées dans une petite partie de la salle Verdun

 Le dossier reviendra ensuite devant la C2A en novembre ou décembre 2007 pour la décision définitive.

 En réunion de bureau de la C2A du 13 avril, la question est revenue en débat et a été suivie d’un vote, sur la base des propositions ci-dessus.

 Pour 16   -  Abstentions  3 : MM Accoyer et Hazard (Annecy-le-Vieux) et Bruyère (Poisy) tous trois UMP  - 1 contre non pris en compte (absence de procuration) M. Viale (Metz-Tessy

 La suite au conseil d’agglomération en fin d’année.

Repost 0