Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 18:11
Le conseil de l'agglomération annécienne se réunira le jeudi 6 décembre à 18 h à l'Espace Périaz à Seynod.
Ordre du jour :
- approbation du Pv du conseil et des délibérations du bureau
- prolongation d'un an du contrat avec la SIBRA
- tarifs 2008
- débat d'orientation budgétaire 2008
- programme local de l'habitat : présentation et approbation
- remise à niveau de Bonlieu Scène nationale : approbation du programme
- questions diverses

La remise à niveau de BSN va permettre de se (re) compter. B. Accoyer y est farouchement opposé. Sera-t-il suivi par tout l'UMP et notamment par les UMP annéciens ? Nul doute que le vote sera examiné à la loupe.
Le programme local de l'habitat est aussi un moment fort. Non pas sur ses préconisations qui font généralement consensus, même si ensuite les engagements pris ne sont pas toujours tenus !!! Son principal intérêt est que pour la première fois ce programme repose sur un diagnostic qui s'est étendu à tout le grand bassin annécien avec outre la C2A, les communes des cantons d'Annecy nord Ouest Est, de Seynod et d'Annecy le Vieux hors C2A, les cantons de Faverges, Thônes, Thorens, Alby, Rumilly, Frangy et Seyssel soit 130 communes et 266 484 habitants.
Repost 0
28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 18:05
On le sentait venir après la diatribe anti-Rigaut de B. Accoyer : l'UMP annonce aujourd'hui la rupture des négociations avec Rigaut et le Nouveau Centre pour les municipales annéciennes. Avec deux confirmations : le député Tardy sera bien sur la liste,  après avoir pourtant promis le contraire lors des élections législatives (1) et le choix de la tête de liste UMP entre Hérisson et Tardy n'est pas tranché. 
Bien sûr, ce n'est peut-être qu'un coup de bluff pour mettre la pression sur JL Rigaut. Mais l'annonce en filigranne de la candidature d'Accoyer à la présidence de l'agglo ne va rien arranger. 
Au Modem, cela ne va pas fort non plus. Partagé entre anciens de l'UDF enclins à s'arranger avec Rigaut et nouveaux qui veulent au contraire faire payer à Rigaut son soutien à Sarkozy, la liste a du mal à se constituer.
Tout cela est d'excellent augure pour la gauche, qui, une fois rassemblée, devrait être en tête au premier tour.

(1) M. Tardy n'a pas d'autre implantation sur Annecy que sa récente permanence. Il habite Poisy et son entreprise est sur Annecy-le-Vieux. Mais à l'UMP, les promesses n'engagent que ceux qui y croient, c'est bien connu.
Repost 0
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 11:54
Deux articles du DL pour B. Accoyer samedi 24 novembre.

Logements locatifs sociaux : comme d'habitude, B. Accoyer dissimule la vérité concernant le pourcentage de logements sociaux à Annecy le Vieux. Partout ailleurs on compare les "vrais" logements sociaux, ceux accessibles à tous (2/3 de la population française a la possibilité de demander un logement locatif social). Mais dans cette configuration, Annecy le Vieux est très à la traîne (autour de 7 à 8 % aujourd'hui). Pour camoufler ce résultat calamiteux, B. Accoyer ajoute les 1000  logements étudiants situés à Annecy-le-Vieux. Ainsi il affiche un taux de 16 %. 

Fonctionnement de l'agglomération : il faut se souvenir que B. Accoyer a tenté jusqu'au bout d'empêcher la réalisation d'une communauté d'agglomération. il a fini par dire oui car il devenait très minoritaire. Il fonctionne à l'agglomération avec deux idées en tête
      - les investissements sur Annecy doivent être payés par Annecy et non par l'agglo
      - la culture doit être laissée au privé et aux associations comme à Annecy-le-Vieux, qui n'a aucun équipement culturel municipal.

Alors bien sûr quand il est question de la rénovation du théâtre de Bonlieu, qui a la double étiquette d'équipement culturel et annécien, B. Accoyer se déchaîne. Au passage, signalons que les Annéciens sont minoritaires dans la fréquentation de Bonlieu Scène Nationale. Rappelons aussi que les principes de financement des équipements transférés sont clairs et n'ont pas changé :
    - la commune qui a transféré un équipement continue à financer le fonctionnement de cet équipement à hauteur du coût du financement de l'année précédent le transfert. Exemple pour BSN, Annecy continue à verser à l'agglo ce qu'elle payait en 2000 pour le fonctionnement de BSN.
    - les investissements (entretien, travaux, rénovation...) sont décidés et payés par l'agglo.

Annecy-le-Vieux, seule commune importante de l'agglo à n'avoir rien eu à transférer, trouve toujours que les autres communes en demandent trop à l'agglo.

Les limites du libéralisme
B. Accoyer est un grand libéral, ardent partisan de la déréglementation et de la concurrence ... au moins à Paris. Sur place, c'est parfois très différent. Nous avons commu l'épisode du mini-golf de la plage qui faisait de l'ombre à un autre mini-golf sur Annecy-le-Vieux. Aujourd'hui, B. Accoyer est contre l'implantation d'un village de marques à Bellegarde. Pourtant le consommateur ne pourrait que bénéficier de cet équipement commercial. Alors ? En fait ce village concurrencerait la zone commerciale d'Epagny, dans la circonscription du député B. Accoyer. Oubliés les grands principes, la concurrence oui, mais ailleurs !!! Et la meilleure de l'année pour ce partisan du tout routier, c'est de justifier cette position au nom du développement durable, pour éviter les déplacements en voiture, dit-il. Oubliant au passage qu'actuellement, il y une file continue de voitures de l'Ain et de Bellegarde sur la 508 en direction d'Epagny le vendredi et le samedi particulièrement.

Repost 0
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 15:52
Michel BARNIER, Ministre de l'Agriculture, a choisi Annecy pour tenir en septembre 2008 un Conseil européen des Ministres de l'agriculture.
Mais sera-t-il encore Ministre ?

Sport : le comité directeur de la Fédération française de ski a retenu la candidature associée d'Annecy et du Grand Bornand comme proposition française pour l'organisation de la Coupe du Monde de Biathlon à l'horizon 2010.

Repost 0
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 17:32

LETTRE OUVERTE ADRESSEE AUX PRESIDENTS DES CLUBS

FFC et FFCT DU BASSIN ANNECIEN

                                                                                                                Le 9 novembre   2007                                                     

 

Cher ami cycliste

 

Avec Jean PERDOUX également Vice-Président du SILA nous travaillons depuis de nombreuses années pour la réalisation d’équipements cyclables autour du lac. Si la  rive Ouest est pratiquement finie, la rive Est a pris un gros retard pour différentes raisons, pas uniquement financières. Cette situation ne peut plus durer, c’est pourquoi, nous avons voulu alerter par les médias, l’opinion publique, les décideurs, les opposants à l’aménagement de la rive Est, en faisant dix tours du lac consécutifs le 30 juillet dernier.

 

Un contact positif vient d’être pris avec le Président du Conseil Général de la Haute-Savoie (maître d’œuvre du projet). A cette occasion, le Président du SILA a confirmé également son engagement de 2001, pour participer au financement de cet aménagement.

Un plan de financement sur plusieurs années est possible. Malheureusement, différentes structures ou/et associations s’opposent à ce projet tant désiré par tous les cyclistes.

 

Monsieur le Préfet va lancer une enquête préalable à la déclaration d’utilité publique avec mise en compatibilité des PLU. Cette enquête se déroulera du 19/11 au 28/12/2007 dans les communes concernées par le tracé (ANNECY LE VIEUX, VEYRIER, MENTHON, TALLOIRES, DOUSSARD).

Permanences du commissaire enquêteur

-         Annecy le vieux : 22/11 de 9 h – 12 h------------28/12 de 14 h 30  - 17 h 30

-         Veyrier               : 18/12 de 14 h – 17 h

-         Menthon             : 01/12 de 8 h 30 – 11 h 30-----14/12 de 8 h 30 – 11 h 30

-         Talloires              : 27/11 de 10 h – 12 h-----------21/12 de 15 h – 17 h

-         Doussard             : 11/12 de 14 h – 17 h

 

            Monsieur le commissaire enquêteur recevra les observations de tous. Compte tenu du contexte d’opposition à ce projet, c’est un véritable rapport de force, qu’il faut établir, les milliers d’usagers doivent faire entendre leur voix. Si vous n’avez pas la possibilité de rencontrer le commissaire enquêteur, merci de témoigner pour ce projet sur le registre prévu à cet effet dans chaque commune. Les arguments à mettre en avant sont, bien entendu, la sécurité des familles, des licenciés des nombreux clubs cyclistes du bassin annécien et des touristes (un décompte récent en haute saison fait apparaître un nombre de 8 000 vélos/jour en période de pointe).

 

            Nous comptons sur la mobilisation de tous, pour que la sécurité des cyclistes l’emporte, face à quelques opposants voulant imposer leur dictat ou conserver quelques privilèges !

 

IL EST DE LA PLUS GRANDE IMPORTANCE QUE VOUS MONTRIEZ VOTRE SOUTIEN A CE PROJET PAR VOS OBSERVATIONS SUR LE REGISTRE DESTINE A CET EFFET (dispo dans les mairies citées plus haut, tous les jours du 19 novembre au 28 décembre).

 

P.S. ce document est à diffuser le plus largement possible                                                                         

 

RENE BOISSIER                                                               JEAN PERDOUX

Cofondateur du club des cyclos du Semnoz                     Fondateur du Club des Cents Cols 

Ex président du club                                                          Ex président du Club                     

                                                                                           des Villes Cyclables de France

Vice-président du SILA                                                    Vice-président du SILA


A ma connaissance, les opposants sont surtout des propriétaires qui ne veulent pas, soit céder le terrain nécessaire, soit voir leur propriété longée par une piste et ses utilisateurs. Mais cette piste est une nécessité.

Repost 0
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 16:30

A droite, c'est toujours le bras de fer. Le maire est monté à Paris. Il en est revenu pas plus avancé: il doit négocier avec Hérisson et Tardy.
Du côté de l'UMP, le choix de la tête de liste n'est pas tranché. Tardy s'y verrait bien, malgré ses déclarations lors des législatives contre le cumul des mandats. Hérisson aussi. L'UMP est ennuyé. Hérisson a de moins en moins la cote : l'affaire de la révision de la loi Littoral, sa manière de gérer le SILA en faisant supporter aux Annéciens le coût d'opérations d'assainissement faites au bénéfice de communes éloignées du lac et de l'agglomération, l'affaire de la Sablière des Iles qui pourrait ressortir (la société d'Hérisson a réalisé une superbe plus value en revendant à la ville un terrain acquis dans des conditions curieuses), des déclarations pas toujours très adroites comme celle sur le plan de circulation qui ne plaît peut-être pas à Sévrier mais qui a décongestionné le centre ville et donc qui va plutôt bien aux Annéciens. 
Hérisson et Tardy se marquent à la culotte. Lundi soir, ils étaient tous deux à la séance du conseil municipal.

Le Modem, après avoir annoncé que sa liste était prête n'a qu'une quinzaine de candidats et pas de tête de liste. Remarquez, il pourrait prendre JM Mora comme tête de liste. Il a l'expérience. En 1989, il conduisait une liste d'écolos, il fut élu... pour finalement rejoindre dans ses votes la droite annécienne. Il a donc le profil idéal.
Il faut espérer que le MODEM arrivera à constituer sa liste, cela favorisera l'arrivée en tête de la liste de gauche au 1er tour.

A gauche, on s'achemine vers la reconduction d'une liste largement ouverte, comme en 2001. Le principe de la tête de liste pour Laurent DUPONT (PS) est acquis. Il reste à régler les détails de la composition de la liste, le PC faisant comme d'habitude un peu de surenchère pour ses places sur la liste.

Le projet avance. 
Une première réunion publique sur le thème de l'économie et de l'emploi est programmée
Vendredi 16 novembre à 20 h Salle de la Résistance à ANNECY
(au bout du bâtiment de la Trésorerie municipale, en face du commissariat de police. Entrée Rue de la Providence)

Repost 0
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 15:03

DEBAT  D’ORIENTATION BUDGETAIRE DU 12 NOVEMBRE 2007

 J. Excoffier est intervenu au nom du groupe après avoir rappelé que ce débat n'avait jamais eu grand sens à Annecy et que les projets pour le prochain mandat seraient présentés directement aux Anneciens

Je voudrais intervenir sur la préoccupation n° 1 des Annéciennes et des Annéciens aujourd’hui : le pouvoir d’achat.

Je ne vais pas vous reprocher, Monsieur le Maire, la hausse des produits alimentaires ou celle de l’énergie. Vous n’en êtes pas responsable, sauf en soutenant un gouvernement qui, lui, a quelques responsabilités en la matière. Mais c’est un autre débat.

Non, je voudrais traiter de deux points qui sont de la responsabilité de la majorité municipale.

 

1-      LES IMPOTS LOCAUX

 Vous vous vantez de n’avoir pas augmenté les impôts locaux depuis 2001. Il faut y regarder de plus près et je conseille aux Annéciennes et Annéciens de reprendre leur avis de taxe d’habitation 2001 et de le comparer avec celui reçu cette année 2007.

A composition de famille égale, le montant de la taxe d’habitation a augmenté de 9,8 % pour la seule colonne « municipale ».

Pour la colonne départementale – vous êtes aussi conseiller général – je peux indiquer que pour un appartement de 92 m2 à Novel

 

Sans enfant à charge : la part départementale de la taxe d’habitation augmente de 45 %

Avec 2 enfants à charge :   «         «               «           «           «                   «              53 %

Avec 3 enfants à charge     «         «               «           «           «                   «              65 %

 

L’augmentation est encore plus forte pour les ménages à faibles ressources qui bénéficiaient jusqu’en 2006 de l’abattement spécial à la base.

 

2-      LE LOGEMENT

Autre poste qui pèse lourd dans le budget des ménages annéciens : le logement. Chacun connaît le coût du logement à Annecy. Que ce soit en location ou en accession, nous sommes parmi les plus chers de France, toutes les enquêtes le démontrent.

Vous allez nous dire que vous n’y êtes pour rien, que la ville est attractive, qu’elle attire de plus en plus de ménages à fort pouvoir d’achat …

C’est en partie vrai. Mais il y a trois domaines pour lesquels il pourrait y avoir une forte implication municipale : c’est une question de volonté politique.

a)      le logement social, toujours très insuffisant en nombre face à une demande sans cesse croissante

b)     l’accession aidée, encore balbutiante et qu’il faut développer fortement, sauf à admettre une ségrégation générationnelle

c)      les projets et réalisations autoroutiers et routiers que vous soutenez et que nous avons dénoncés. Chacun sait – ou devrait savoir – que l’A 41 et le tunnel sous le Semnoz vont concourir à l’arrivée de Genevois fortunés qui, faute de possibilité de construction au bord du Léman, vont se précipiter à Annecy et sur les bords de notre lac. La révision de l’application de la loi Littoral sur les bords du seul lac d’Annecy est évidemment un signal fort en ce sens et cette révision va tout aussi évidemment ressortir dès les élections municipales passées.

 

La flambée immobilière n’est donc pas près de ralentir sur Annecy. Or rien n’est prévu pour faire face aux nouvelles difficultés que vont immanquablement rencontrer les Annéciennes et les Annéciens.

                                                                                                                                   

 Autres dossiers  traités :
-
Garanties d'emprunts pour Halpades et OPAC
- Décision modificative  n° 3 : 29 268 € en fonctionnement et 42 134 en investissement
- Admission en non-valeur pour un total de 42 298 €, dont 15 590 pour l'école de musique (avant son transfert à la C2A) et 9102 pour la restauration scolaire.
- Demande de subventions pour un programme  de 35 logements sociaux réalisés par Halpades au 7 avenue des Iles.
- vente des anciens bureaux de l'opération Ste Claire 18 Rue Perrière pour 50 000 €  (36 m2)
- mise à disposition par bail de 55 ans à l'OPAC de 12 logements pour instituteurs sis 4 et 6 Rue des Edelweiss pour un loyer-canon de 1 282 000 €. Rappelons que les instituteurs reclassés professeurs des écoles n'ont plus ce droit au logement. Le reclassement devait être terminé cette année, mais il reste des instituteurs non reclassés.
- subvention à l'association TEL EST TON ANNECY : la ville apporte son aide matérielle et subventionne l'organisation du téléthon. Désormais la subvention (2200 €) passera par cette nouvelle association. J. Excoffier a attiré l'attention sur le risque de 'gestion de fait' , laquasi-totalité des membres du bureau de cette association étant des adjointes et conseillères municipales.
- Réamanégement du pôle modal de la gare : le conseil s'est prononcé sur le montage financier de cette opération (7,7 M€) à répartir entre la SNCF (3 M€), le conseil régional (1,285 M€), le conseil général (1,299 M€), l'Etat (1,045 M€), la C2A (534875 € et la ville (534 875 €).

J. Excoffier a rappelé son regret de n'avoir pas profité de ce réaménagement global pour donner un débouché à la voie qui passe sous Courier et qui ressort vers SNR et a demandé à ce que les plans soient présentés aux conseil. Le maire a répondu que financièrement ou techniquement un raccordement à l'avenue du Rhône ou au viaduc n'avaient pas été possibles (les viaducs sont trop fragiles !). Le projet sera présenté au conseil et aux riverains. Il a été confirmé que la capacité de stockage des vélos serait portée à 500, dont 300 en surface.
La SERNAM déménage fin 2008, les travaux pourraient commencer en 2009.
- Extension de la piste cyclable avenue d'Albigny et du Petit port : le conseil a appris que seule l'entreprise Ceccon avait soumissionné pour le lot terrassement-voirie. C'est de plus en plus fréquent pour nos marchés publics. Où est la concurrence ???
- Restauration des murs du quai du canal de Vassé. J. Excoffier est intervenu pour dénoncer une pratique qui ne devrait plus être de mise aujourd'hui. Et il a pris l'exemple de la déconstruction de la gare du téléphérique du Veyrier en 1999. Initialement la commune de Veyrier et le conseil régional devaient co-financer les travaux, à travers le contrat global de développement de l'époque. Changement total quelques mois plus tard : c'est le Syndicat du lac (Président M. Hérisson) qui se charge des travaux et toutes les communes des bords du lac financent. Coût pour Annecy 200 000 f.
Explication : le SILA a pris la compétence de l'entretien des installations (pontons, quais ...) des communes riveraines. Mais Annecy a gardé la compétence pour ses propres installations. Résultat: pour les mêmes travaux, Annecy paie plein pot pour ses installations et finance une partie de celles des autres communes. Il est temps de mettre fin à ce système qui pénalise le contribuable annécien. La règle doit être la même pour toutes les communes.
Réponse très embarrassée du maire qui, visiblement, ne connaît pas bien le dossier !
- Le Hall des expositions s'appellera ARCADIUM. C'est le résultat d'un sondage internet. Les derniers lots ont été attribués.
- Réseau de chaleur de Novel. Le contrat de cette installation qui chauffe une partie du quartier des Teppes arrive à expiration le 30 juin 2009. L'installation n'est plus aux normes et devraient, si les mesures annoncées sont confirmées, être à l'amende de 40 000 €/an pour dépassement des rejets de CO 2, avec répercution sur les charges. Un groupe de réflexion va se pencher sur la question et réfléchir autour de 3 pistes : rénovation simple de la chaufferie ou passage à un système de basse pression (ces deux formules ont l'inconvénient de ne pas diminuer les rejets); ou alors construction d'une chaufferie-bois, ce qui suppose de trouver un terrain d'environ 4000 m2 dans un rayon de 800 m en prévoyant 4 à 5 livraisons de bois/jour. Tout cela demande réflexion. R. Saint-Romain et T. Billet participeront au groupe de réflexion.
- Opération Ste Claire : 2 opérations au 7 rue Perrière (5782 €) et au 23 rue Royale (516 €).
- Subvention à l'association 'Artisans du Monde' (1500 €)
- Des coupes de bois vont être effectuées au Crêt du Maure et dans la forêt Ste Catherine selon la modalité de l'affouage.
- Plan communal de sauvegarde. Ce plan, rendu obligatoire par la loi, doit 
    - recenser tous les risques et évaluer la vulnérabilité de la commune à ces risques
    - prévoir une organisation de crise municipale adaptée à chaque situation
    - recenser les moyens et l'annuaire de crise
    - prévoir une procédure d'alerte à la population pour chaque risque
    - prévoir et diffuser une documentation préventive avec consignes de sécurité.

Ce travail a été réalisé: Résultat : deux documents très complets de 185 et 98 pages. A ne pas lire un soir de déprime, on imagine mal tous les risques encourus !!!
J. Excoffier a rendu hommage au travail des techniciens et demandé des précisions sur la publicité faite auprès de la population, sachant que les territoires et les personnes concernées peuvent être très différentes selon les risques. 
Un encart spécial de 16 pages sera inséré dans un prochain bulletin municipal et les affichettes nationales spécifiques à chaque risque seront aussi diffusées. Le plan sera disponible sur le site de la ville.
Le groupe a également rappelé les manquements actuels à la loi en ce qui concerne l'entreprise Tumbach (qui ne tient aucun compte des arrêtés préfectoraux sans être pour autant inquiétée) et le dépôt pétrolier de Vovray (aucun exercice d'évacuation de la population). Le maire a répondu que sur ces deux points, la compétence appartenait à l'Etat.
- Illuminations de fin d'année : une convention précise les rapports entre la ville et l'association 'Les lumières de la ville' qui fédère les associations de commerçants. La ville prend en charge la totalité des consommations électriques et 50 % du coût de la pose, dépose, achat ou location des motifs lumineux.
- Contrats Jeunesse. Des soldes de subventions sont versés à ce titre à la MJC de Novel (15 670 €), MJC des Romains (16 200), Maison de l'Enfance (13 200), MJC Archipel Sud (25 060) et Centre social et culturel du Parmelan (4 560).
- Subventions également pour les Amis du Château (650 €), la galerie photos Chambre Claire (500) et l'association La Barkett' (1500). Dans le domaine sportif : aide à la préparation olympique pour D. Tilliet (Cercle nautique 2500 €) et X. Revil (Sociétés de régates à voiles 2500).
- Contrat tripartite de parrainage avec l'ASA Basket : 18 060 €.
- Eloignement du domicile des auteurs de violence au sein des couples. C'est un projet collectif initié par le tribunal de grande instance d'Annecy afin d'éloigner le conjoint violent et de prévenir la récidive. Le coût est estimé à 25 310 € en année pleine pour 30 cas. La ville apportera 3000 €.
- Convention avec l'entreprise d'insertion Seforest. 13 jeunes annéciens ont bénéficié d'un total de 39 mois de travail sur des chantiers. Dépense pour la ville : 23 600 €.
- Recensement rénové de la population: ce sera du 17 janvier au 23 février 2008 sur 1/8è du territoire communal. La ville doit embaucher 9 agents temporaires.

Prochain conseil municipal : le 17 décembre pour le vote du budget. A noter que c'est le prochain conseil, élu en mars 2008, qui fixera le taux des impôts locaux.

 

Repost 0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 12:23
Dans un communiqué de presse, le PC se plaint de ce que le PS ne voudrait pas lui réserver toute sa place sur la liste pour les municipales annéciennes.
C'est l'occasion de faire le point de l'évolution de la représentativité des uns des autres à Annecy depuis 2001.

RESULTATS  ELECTORAUX  PS,  VERTS ET  PCF SUR ANNECY (2002-2007)

 

Présidentielles 2002

                         Jospin  2947               Mamère  1403             Hue   406

 

Législatives 2002

                        Candidature commune PS/verts

 

Cantonales 2004

Annecy- centre

                        Dupont (PS)   1235                 Nachon (V)  554                     Majtan (PC) 105

Annecy nord Ouest

                        Jeantet (PS)  1234                   Caillet (V) 522             Sanchez (PC) 117

 

Régionales 2004

                        Queyranne  4878        Leras (V)  1808         

Résultat rectifié en tenant compte (largement) de la participation du PCF sur la liste Queyranne           Queyranne  4478            Leras  1808                 PC 400

 

Européennes 2004

                        PS  3665                     Verts  1306                 PC  350

 

Présidentielles 2007

                        Royal   5930                Voynet  542                Buffet  272

 

Législatives 2007

1ère circonscription

                        Gillet de Thorey (PS) 1432  Decout (V) 209                Chazal (PC) 90

 

2ème circonscription

                        Donzel (PS) 2731               Billet (V) 903                  Ravache  (PC) 194

 

 

 

Résultats

                        PS 23 652  (72,03 %)  Verts  7 247  (22,07 %)       PC  1 934 (5,8 %)

Projection en sièges pour une liste de 45 noms

                        PS  32,41                    Verts 9,93                  PC  2,61

Repost 0
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 17:36
L'ordre du jour n'est pas très copieux : 35 questions contre plus de 50 d'habitude.
Les points importants :

- Débat d'orientation budgétaire, que le maire conçoit cette année plutôt comme un bilan
- Plan communal de sauvegarde: ce plan recense tous les risques naturels, industriels ... et les moyens d'y faire face
- Convention financière pour le réaménagement du pôle intermodal de la gare après le départ de la SERNAM
- Subventions et garanties d'emprunts pour la réalisation d'HLM
 - Restructuration du Hall des expos qui sera désormais dénommé 'Arcadium'
- Travaux : extension de la piste cyclable Av d'Albigny, réfection des murs du quai du canal de Vassé
- Réseau de chaleur de Novel : délégation de service public
- Opération Ste Claire
- Illuminations de fin d'année
- Subventions diverses
Repost 0
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 18:50
Ce mardi 6 novembre, inauguration de la salle P. Lamy, rénovée parce que les socialistes annéciens se sont battus depuis des années pour qu'elle le soit. 
Résultat des travaux : un hall qui semble inachevé, mais c'est un parti pris architectural !
Une salle parfaite pour des séances de cinéma, théâtre ... , très bien équipée mais trop sombre pour des meetings.
J'ai rappelé que cette salle avait été baptisé du nom de l'Inspecteur du Travail P. Lamy, exécuté par les nazis le 18 juillet 1944, à la demande des organisations de résistants. La plaque extérieure a été apposée le 18 juillet 1949, après une première rénovation du bâtiment devenu la Bourse du Travail.
Repost 0