Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 17:34
Normalerment, une campagne électorale doit permettre aux citoyens de comparer les programmes des candidats. Depuis des semaines, les droites annéciennes (maire sortant et sénateur-maire de Sévrier)  alimentent les boîtes à lettres de tracts pour annoncer réunions et visites de quartier.
Mais de programme complet et un peu détaillé : rien. Seules quelques annonces plus médiatiques que solides. Les électrices et électeurs commencent à se poser des questions. On les comprend !!!

Parmi les tracts reçus, un anonyme sur papier jaune (cela ne s'invente pas), concernant la mosquée et le quartier des Fins, mais distribué dans toute la ville. L'objectif : mobiliser l'électorat d'extrême-droite en faveur de l'UMP, tout en prétendant traiter uniquement d'une question de stationnement. Tout y est : les faits sont grossis, voire carrément mensongers, les allusions pas très fines, les amalgames grossiers... de la politique au niveau du caniveau !!!

Aux cantonales d'Annecy nord Est, le sortant - qui n'a pas tenu une permanence, ni une réunion, ni diffusé une seule information en 7 ans - reprend la même méthode que les droites aux municipales : de beaux plans d'Annecy avec les points où il se promène. Mais toujours pas de programme !

Le candidat soutenu par l'UMP - et qui figurait en 2001 sur la liste municipale de MPF Tanguy - a un (petit) programme. 
Point n° 1 du programme : protéger de la démolition les belles villas du quartier d'Albigny !!! Est-ce vraiment le plus urgent pour les Annéciens ? Ce candidat a l'air de le penser. Il ne doit pas vivre dans le même monde que la plupart des habitants des Teppes, Novel, La Plaine, Parmelan ...
Il se garde d'ailleurs bien de dire ce qu'il ferait comme conseiller général pour sauver ces coûteuses demeures. Parce qu'à part les acheter toutes, on ne voit pas quelle compétence le conseil général a dans ce domaine.

 
Repost 0
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 10:05

Un des avantages du blog, c'est de pouvoir dialoguer et d'émettre des commentaires. Un des inconvénients, c'est parfois de réagir à un article sans avoir lu les précédents sur le même sujet. Faisons donc le point sur cette question passionnée et passionnante des transports en commun dans l'agglomération annécienne.
Il n'y a aucun a priori idéologique de ma part concernant la gratuité des bus, le tram train ou le trolleybus. Il y seulement la recherche de la meilleure solution dans le contexte actuel de la ville et de l'agglomération.
Rappelons les données de base. Les investissements en matière de transports en commun (matériel, sites propres...) sont financés sur le budget investissement de la C2A. Le fonctionnement est financé essentiellement par les recettes commerciales (4,5 M€ en 2008) et le versement transport (VT) payé par les entrreprises de 10 salariés et plus au taux de 0,9 % de la masse salariale (12,350 M€ en 2008). Le taux de 0,9 % est l'un des plus bas de France, la loi permet d'aller à 1,05 %. Le Gouvernement UMP-Nouveau centre a supprimé toutes les aides d'état au financement des transports en commun urbains (sauf quelques exceptions à Bordeaux ...). Voici pour le contexte.
Gratuité des bus
J'ai moi-même proposé cette mesure avant 2001 quand je faisais partie de la commission déplacement du district qui a précédé la communauté d'agglomération (C2A). Comment compenser les 4,5 M€ de recettes commerciales ? Le sénateur-maire de Sévrier, candidat à Annecy, propose trois mesures : 
1- économie de gestion de la billeterie : plus de vente de billets, plus besoin de vendeurs.Petit problème: l'essentiel des billets est vendu par les buralistes, aucune économie de ce côté. Le reste est vendu par le bureau d'accueil, de renseignements et de vente de la Sibra. Ces trois missions sont remplies par ... 5 personnes. Combien peut-on en supprimer tout en gardant un point d'accueil et de renseignements ? 1 ou 2, la solution financière n'est pas là, tout le monde le sait.
2- réduction des dépenses de fonctionnement de la Sibra : j'attends toujours des précisions sur ces soi-disantes réductions.
3- réaffectation des recettes des parcmètres et parkings payants: c'est la seule solution crédible de ce candidat. Elle est faisable mais c'est une perte de recettes pour le seul budget communal annécien. Pour compenser cette perte, il faudrait augmenter les impôts des Annéciens de 10 %. Cela, le candidat a oublié de le préciser !!!
La gauche proposait de financer cette mesure par une augmentation du versement transport. La majorité de droite UMP-UDF (aujord'hui UMP Nouveau Centre) à laquelle appartiennent le candidat sénateur-maire de Sévrier et le candidat maire sortant d'Annecy, s'y est toujours opposée. C'est en ce sens que cette proposition est purement démagogique.
J'ajoute que cette mesure ne règle en rien la question des embouteillages aux portes d'Annecy et de l'agglomération.

Tram train
C'est la proposition du maire sortant. Là encore aucun a priori idéologique de ma part. Le tramway, couplé ou non au train (c'est une simple mesure de billeterie) fonctionne à la satisfaction générale dans bien des villes, à commencer par Grenoble dans notre région. Par rapport aux bus, il n'émet pas de pollution.
A Annecy, il pose plusieurs problèmes :
- d'après son promoteur, la ligne principale (St Jorioz-Annecy-La Balme de Sillingy) ne peut être réalisée qu'après avoir mis en service le tunnel sous le Semnoz. Chacun connaît ma position sur ce tunnel qui ne peut que favoriser un nouvel afflux de véhicules, mais c'est une autre question déjà développée sur ce blog. En tout état de cause, même en assumant le financement (340 millions d'euros valeur février 2007 payés par les seuls contribuables de l'agglo et du département !), le tunnel ne serait pas en fonctionnement dans le mandat qui s'ouvre. Donc pendant six ans (plus le délai de construction de la ligne de tram) rien n'est fait pour diminuer le trafic automobile. Est-ce pensable ? D'autant plus que le même candidat propose pendant ce temps de réaliser des aménagements routiers qui augmenteront encore le trafic (déviation de Pringy, Poisy ...)
- le coût. Son promoteur n'en dit rien. Le coût de construction d'une ligne de tramway avoisine les 20 millions d'euros au km, soit au bas mot 300 millions d'euros pour St Jorioz-La Balme de Sillingy (qui s'ajouteraient aux 340 pour le tunnel). Comment les financer quand on sait que l'UMP, au dernier conseil de la C2A, s'est abstenu sur le budget au motif que la rénovation du centre Bonlieu (6 M€ à la charge de la C2A) créait "un germe de déséquilibre" dans le le budget ? Qu'en sera-t-il quand il faudra budgéter 300 millions ? Le budget total d'investissement de la C2A se monte à 14 millions d'euros par an en moyenne dont 4 M€ pour les transports. Le tramway est une belle idée, peut-être réalisable à très long terme, mais son coût est aujourd'hui prohibitif pour une agglomération comme Annecy.
- Et enfin , il y a la configuration "physique" de la cuvette annécienne. Le tramway, par exemple, ne pourrait pas desservir le campus situé sur Annecy-le-Vieux, la pente est trop forte. Or une ligne d'Annecy-le-Vieux à la future zone d'activités de Seynod-Montagny sera vite indispensable.

Le trolleybus a, par rapport au tramway, plusieurs avantages décisifs. 
1- il peut passer partout
2- il est aussi écologique que le tramway
3- il est finançable par la C2A, son coût étant 20 fois moindre que le tram : 1 million d'euros au km soit 15 M€ pour la 1ère ligne
4- les travaux peuvent commencer très vite, nul besoin d'attendre un coûteux tunnel
5- il est parfaitement compatible avec des navettes SNCF entre Rumilly et Groisy : c'est une simple question de billeterie.

Chacun doit se poser la question. En matière de réduction du trafic automobile et de transports en commun, qui est le plus crédible ?
- la droite, qui privilégie toujours le tout voiture (mitage du territoire, voie des Aravis, déviation de Pringy, déviation de Poisy, doublement du contournement routier d'Annecy, tunnel sous le Semnoz ...) ?
- la GAUCHE, qui seule a la volonté de réaliser concrètement une vraie avancée en matière de transport en commun dans notre agglomération ? 

 

 

Repost 0
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 18:58

LA FONDATION ABBE PIERRE ET LE LOGEMENT SOCIAL

 

De quoi parle-t-on quand on évoque le logement social ?

Le logement locatif social, ce sont les logements familiaux pour nos concitoyens à revenus modestes.

La loi SRU, c’est autre chose. Outre les logements familiaux indiqués ci-dessus, elle comptabilise (dans les fameux 20 %) : les foyers de jeunes travailleurs, les foyers de personnes âgées, les foyers de travailleurs migrants, les  centres d’hébergement d’urgence, les logements étudiants …. qui sont nécessaires mais spécifiques.

Dans la plupart des communes, cela ne change pas grand-chose car il n’y a pas ou peu de ces logements autres que familiaux.

Mais dans l’agglomération annécienne, confondre les deux choses pose problème et masque la réalité. Pourquoi ? Annecy est le chef lieu du département. C’est au chef lieu que ces logements autres que familiaux sont concentrés. La plupart date d’ailleurs de plusieurs dizaines d’années.

Annecy-le-Vieux est un autre exemple de dérive. On sait que le député-maire UMP, comme son prédécesseur, tient à limiter au maximum les logements locatifs sociaux. Il n’a pas respecté une seule fois les objectifs, pourtant modestes, que l’agglomération s’était fixée (contrairement à d’autres communes dont Annecy). Il préférait payer une amende ! Alors il a trouvé un truc. Il fait du logement … étudiant. Plus de 1000 à ce jour. Si bien que quand on lit les chiffres « Loi SRU »  il y a plus de logement social à Annecy-Le-Vieux qu’à Cran-Gevrier !!! On croit rêver quand on connaît la composition sociologique des deux populations. B. Accoyer vient d’ailleurs de demander qu’à l’avenir, les statistiques de l’agglo ne fassent plus du tout mention des logements locatifs sociaux mais seulement de la loi SRU dans sa globalité. Et le maire d’Annecy, président de l’agglo, vient d’accéder à sa demande et d’accepter ce camouflage de la réalité.

 

Le classement établi par la Fondation Abbé Pierre pose un autre problème.

Tout le monde comprend bien qu’une commune qui a déjà beaucoup de logements locatifs sociaux voit son pourcentage augmenter faiblement, même si elle continue à en construire. Annecy et l’agglomération (sauf Seynod et Meythet, qui dépassent les 20 % de « vrais » logements sociaux) ne sont pas du tout dans cette configuration. Nous avons un retard considérable, nous partons de très bas. A Annecy, quand je suis entré au conseil municipal en 1983, nous avions 11,5 % de « vrais » logements sociaux. Vingt cinq ans plus tard, nous sommes à 16,5 %. Il y a eu un effort, certes – et la gauche y est pour beaucoup parce qu’elle a constamment bataillé à la mairie et à l’agglomération – mais il est encore très insuffisant. En prenant en compte uniquement une courte période de 5 ans, avec une erreur dans les chiffres puisque les objectifs n'étaient pas de 215 mais de 330, la Fondation occulte une partie de la réalité.

 

Mais surtout, l’élément que la Fondation Abbé Pierre ne prend pas du tout en compte, c’est la demande de logements sociaux.

 

La Haute-Savoie, y compris le bassin annécien, connaît un formidable accroissement de sa population Si on y ajoute l’envolée du prix de l’immobilier, on comprend facilement que la demande d’HLM est très forte et qu’elle augmente constamment. Et l’offre ne suit pas. Autrement dit, malgré les efforts de certaines communes, le retard ne se résorbe pas, il s’accroît. Les demandes sont chaque année plus nombreuses et l’attente plus longue. Et il faut aussi savoir que nos communes produisent surtout des HLM les plus chers alors que ce ne sont pas les plus demandés, ni les plus urgents.

 

En se contentant d’une approche sommaire de la question la Fondation Abbé Pierre ne rend pas service à la cause qu’elle défend. Elle conforte la droite, les candidats UMP et Nouveau Centre, dans leur volonté de continuer à se contenter d’une production insuffisante de logements sociaux.

 

Repost 0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 19:05
Paru dans l'Essor Savoyard du 7 février 2008

undefined
Repost 0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 11:17
Le député UMP Tardy figure finalement en 45 ème position sur la liste Hérisson aux municipales annéciennes. Officiellement pour respecter le non cumul des mandats promis dans sa campagne législatives. Incroyable ! 
J'ai une tout autre interprétation. Tardy sait que la liste ne gagnera pas : le choix du 2ème tour sera entre la gauche menée par R. SAINT-ROMAIN et la droite UMP Nouveau Centre du maire sortant. Il n'a pas l'intention de rester 6 ans conseiller minoritaire : ce ne serait pas très encourageant  pour les prochaines législatives.
Repost 0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 09:56

Selon la presse, la liste conduite par l'adjoint sortant UMP d'Annecy-le-Vieux Y. Mollier-Pierret et composée d'UMP (exclus) de Nouveau Centre et de Modem aurait le soutien de ... T. Billet.

Décidément !!!

Repost 0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 09:22

La liste de gauche de Robert SAINT-ROMAIN a dévoilé hier soir sa solution pour les transports en commun de la grande agglomération annécienne : le TROLLEYBUS.
C'est en fait un tramway sur pneus. Il a l'avantage du tramway - capacité bien supérieure aux bus, desserte cadencée,...- avec une plus grande souplesse d'utilisation et SURTOUT UN COÛT ABORDABLE POUR UNE AGGLOMERATION MOYENNE.
Alors que le tramway, ou le tram train nécessite un investissement de 18 à 20 millions d'euros le kilomètre, l'investissement pour un trolleybus est de 1 million d'euros le kilomètre, 20 fois moins. 
La ligne prioritaire serait bien entendu St Jorioz, Sévrier, Annecy, Cran-Gevrier, Meythet, Epagny, Sillingy, La Balme de Sillingy. Viendrait ensuite Seynod-Annecy-Annecy-le-Vieux avec extension possible vers l'Albanais...

A la proposition démagogique de l'UMP-MPF d'Hérisson : gratuité des bus, 
- qui ne résout rien des problèmes de circulation sur l'axe La Balme de Sillingy - St Jorioz ,
- dont le financement repose uniquement sur le contribuable annécien,
- qu'aucune autre liste UMP dans l'agglomération ne soutient, 

A la proposition irréaliste de l'UMP-Nouveau Centre du maire sortant 
- un tram train à 20 M€ le kilomètre à réaliser après le tunnel sous le Semnoz , lui même financé uniquement par les contribuables locaux,
- qu'aucune liste de droite dans l'agglo ne soutient

La Gauche oppose la seule solution efficace, réaliste et réalisable, portée par toutes les listes de gauche de l'agglomération.

Repost 0
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 09:21

Conseil Municipal d’Annecy du 4 février 2008

 

Pour ce dernier conseil de la mandature un ordre du jour soigneusement élaboré,  avec 59 dossiers très techniques qui ne peuvent que faire consensus.

 

  Une minute de silence est observée à la mémoire de notre collègue Aufauvre, décédé en cours de mandat.

Le nouveau conseiller, D. Viollet, est installé. Le conseil procède aussi à la nomination d’un nouveau délégué titulaire à l’agglomération. Le maire propose … L. Rosain, le rallié de la liste Tanguy, ce qui provoque quelques remous et interventions de M. Tanguy et de Mme Savignac. D. Viollet (UMP) pose aussi sa candidature. Le vote donne 21 v. pour Rosain et 12 pour Viollet pour 42 votants (sur 45) et 8 blancs (gauche).

-         Compte de gestion, compte administratif  2007, bilan financier et budget 2008 des ZAC Jardins et Galbert. A Galbert, les terrains ne sont pas encore tous achetés. Pour la ZAC des jardins, tout est acheté mais pas tout revendu.

-         Logements sociaux : diverses garanties d’emprunts et demandes de subventions pour des opérations Rue J. Ritz (20 logements), rue des Edelweiss acquisition des anciens appartements d’instituteurs), ZAC Galbert (52 log.), allée des gentianes (réhabilitation de 34 log.), av de Loverchy (25 log.), ZAC du Parmelan (14 log. en accession). R. SAINT-ROMAIN est intervenu pour déplorer que sur cet ensemble – dont la réalisation va porter sur les années 2008, 2009 et 2010 – seuls 2 logements sont destinés aux locataires à revenus très modestes, contrairement aux engagements du Plan local de l’Habitat adopté le mois dernier.

-         Sécurité des spectacles à Bonlieu : un agent qualifié sera à disposition pour chaque spectacle. Coût remboursé par BSN (environ 168 €). 

-         Bilan des acquisitions, cessions, marchés de travaux 2007. J’ai fait observer que la quasi-totalité des marchés de voierie et travaux publics avaient été attribués à la même entreprise (Ceccon). A notre demande, un courrier avait été adressé au Préfet pour demander une enquête sur cette absence de concurrence, déjà notée les années précédentes. Réponse du maire : pas de réponse du Préfet !

-        Attribution de marchés de travaux : salle Chatenoud, aire de street, giratoire gare/Chambéry, tunnels Courier, vidéosurveillance, placette derrière Courier

-         Opération Sainte-Claire au 8 Pont Morens (4587 €) et 8 rue Ste Claire (7000 €)

-     Groupement de commandes entre la ville et le Centre intercommunal d’action sociale pour les marchés de produits alimentaires pour la restauration municipale et celle des foyers de personnes âgées. Je suis intervenu en expliquant que le groupe avait obtenu qu’une partie de la restauration scolaire soit assurée par des produits bio. B. Accoyer, président le CIAS, est connu pour être plutôt pro OGM que pro produits bio. Notre crainte est que l’avancée obtenue en termes de produits bio pour la restauration scolaire à Annecy soit annulée à la faveur de ces commandes groupées. M. Tanguy et Mme Savignac montent au créneau pour défendre B. Accoyer avec un argument inattendu : avec ses responsabilités nationales, B. Accoyer ne s’occupe pas de ces choses-là. Ce qui me permet de conclure : « Je prends acte que B. Accoyer n’a pas le temps de s’occuper du CIAS qu’il préside » !

-         Conventions avec l’agglo et le conseil général pour l’entretien d’espaces verts

-         Demandes de subvention pour études environnementales, pour la thermographie

-         Convention avec l’hôpital d’Annecy pour la réservation de 10 places dans la crèche du futur hôpital (7500 € par place et par an).

-         Aides aux projets associatifs : Amis du château (665 €), Ensemble vocal H. Schütz (500), Musiques sans frontières (1330), Studio Forum (2200), Association pour la Diffusion de la Culture Hispanique (9000), association Qallunak (1500), au fonctionnement des centres de loisirs (3,70 €/jour pour les centres à la journée – 2,65 sans repas et 1,88 pour l’Ile aux enfants), aux projets d’écoles : Carnot élém 5504, Carnot mat 680, Fins 1810, Novel mat 1576, Parmelan élém 300, La Plaine élém 800, Les Petits loups de la Prairie 2544, Quai J. Ph élém 2940, Romains élém 2500, Romains mat 2000, Teppes élém 2140, Teppes mat 974, Vaugelas élém 3796, Vaugelas mat 1236, St Joseph mat 200, St Michel élém 200, Tilleuls 300, Ste Marie/St Joseph 500 €.

-         Délégation de service pour la gestion du centre aéré de St Eustache à la FOL.

-         Coupe du monde biathlon (35 à 50 000 €) et coupe d’Europe d’athlétisme (100 000 €)

-         Chantier d’insertion : convention avec AGIRE 74 : 24 000 €.

-         Tarifs de la restauration scolaire (augmentation moyenne de 1,6 %), de l’accueil périscolaire (+ 2 %).

-         Subventions aux écoles privées : dépenses de fonctionnement matériel  (609,60 €/enfant soit un total 411 234 €) et restauration (70 126 €).

-         Convention entre la ville et le groupement du personnel municipal

-         Création de postes pour la gestion de l’Arcadium : 7 postes dont 3 pourvus par transfert. J’ai demandé quelles seraient les missions du cadre A mis à la tête de cet équipement, en particulier s’il serait chargé de rechercher des utilisateurs ? Réponse affirmative.

 

En question diverse, j’ai fait état d’une information du diocèse d’Annecy indiquant que, pour un rassemblement de jeunes cet été, la ville mettrait à disposition des jeunes les bus gratuits et un lieu de rassemblement. J’ai demandé par qui et quand cette décision avait été prise, ni le conseil municipal, ni le conseil d’agglo n’ayant été saisis de cette question ? Réponse embarrassée du maire, confirmant que le stade du Côteau serait mis à disposition. Pour la gratuité des bus il s’agirait d’une anticipation du diocèse, la question n’ayant pas été tranchée ?   J’indique que nous ne sommes pas opposés à la mesure, mais que le conseil municipal ou d’agglo doit être consulté.

 

Pour terminer ce dernier conseil de la mandature – pour moi le dernier conseil tout court - et pour répondre à la question que l’on entend parfois à l’extérieur : « qu’est-ce-qu’ils fichent dans ce conseil ? » j’indique qu’il y a beaucoup de réunions. En ce qui me concerne, j’ai dénombré la participation à 1515 réunions de travail (conseil, commissions …) sans compter les cérémonies officielles, les invitations, les inaugurations et les réceptions en mairie.

 

Pour la première fois en 25 ans de mairie, un buffet est dressé à l’intention des conseillers et du public. Dans ce public, la présence de P. Hérisson, pourtant payé pour être en congrès à Versailles pour la révision constitutionnelle !

 

Repost 0
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 12:14

P. Hérisson aime les bus gratuit. Mais pas question d'augmenter le versement transport payé par les entreprises de 10 salariés et plus. Comment faire alors ?
1- "Economie de gestion de la billeterie" ? A part le licenciement du personnel, on ne voit pas bien !
2- "Réduction des dépenses de fonctionnement de la SIBRA". Lesquelles ?
3- "Réaffectation des recettes des parcmètres et parkings payants". Là, c'est clair. Il s'agit de récupérer les millions d'euros générés par ces recettes à Annecy. Seul problème : comment compenser cette diminution de recettes dans le budget de la ville, sinon en augmentant d'autant les impôts locaux ? Car il faudra augmenter les impôts locaux de 10 % pour compenser.

Le maire sortant aime le tram train dont le coût minimum, en investissement seulement, avoisine les 258 millions d'euros (cf l'article sur ce sujet sur ce blog). Comment les financer ? C'est très simple : on verra plus tard, il n'en dit pas un mot. Ce n'est pas sérieux.

R. SAINT-ROMAIN et la liste de gauche aiment aussi les transports en commun. Comme  les autres ? Pas du tout. Sans prendre les Annéciens pour des imbéciles avec des promesses mirifiques, la liste va proposer la seule solution à la taille d'Annecy... Ce sera vendredi 8 février à 20 h salle Martinet  Avenue des Iles à Annecy.

Repost 0
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 09:51
Vendredi matin, attroupement inhabituel devant Carrefour Brogny. Une bonne centaine de caissières, vendeuses... sont en grève pour leurs salaires et contre le travail du dimanche. tracts, pétitions... ces personnels sont déterminés.
Mes parents ont tenu pendant 23 ans une épicerie de quartier ouverte tous les jours, y compris le dimanche matin. Je sais ce que c'est et je soutiens à fond leurs revendications.
Repost 0