Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 18:08
Sgen-CFDT Haute-Savoie

                              Proposition de Sarkozy sur la Shoah : irresponsabilité et courte vue
 
Le Président de la République fait l'actualité en proposant d'individualiser le devoir de mémoire en confiant à chaque élève de CM2  la mémoire d'un des 11 000 enfants français victimes de la Shoah.
Nul ne conteste la tragédie vécue par chacune des victimes ni la nécessité de se souvenir et de savoir ce que fut l'Holocauste. Mais précisément parce qu'il s'agit de savoir et pas seulement de commémorer, la démarche est inquiétante.
Le devoir de mémoire est tout autant tourné vers les générations futures que vers les générations passées. C'est d'histoire dont nous avons besoin, avec tout ce que cela suppose de mise en perspective, de compréhension collective de ce qui génère la tragédie, mais aussi des réponses apportées notamment au travers de la construction européenne.
Pour humaine qu'elle soit, jamais la compassion ne pourra remplir le rôle de l'histoire.
Enfin et surtout, il faut mesurer les risques que l'on prend à vouloir transférer la culpabilité des générations passées sur les enfants d'aujourd'hui. Plus qu'une aide à la compréhension, l'identification à une victime peut être un véritable traumatisme. Peut-on demander à un enfant de CM2 de porter sur ses épaules un tel fardeau ? Prendre ce risque est une démarche parfaitement irresponsable
Repost 0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 19:05
Paru dans l'Essor Savoyard du 7 février 2008

undefined
Repost 0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 11:17
Le député UMP Tardy figure finalement en 45 ème position sur la liste Hérisson aux municipales annéciennes. Officiellement pour respecter le non cumul des mandats promis dans sa campagne législatives. Incroyable ! 
J'ai une tout autre interprétation. Tardy sait que la liste ne gagnera pas : le choix du 2ème tour sera entre la gauche menée par R. SAINT-ROMAIN et la droite UMP Nouveau Centre du maire sortant. Il n'a pas l'intention de rester 6 ans conseiller minoritaire : ce ne serait pas très encourageant  pour les prochaines législatives.
Repost 0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 09:56

Selon la presse, la liste conduite par l'adjoint sortant UMP d'Annecy-le-Vieux Y. Mollier-Pierret et composée d'UMP (exclus) de Nouveau Centre et de Modem aurait le soutien de ... T. Billet.

Décidément !!!

Repost 0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 09:22

La liste de gauche de Robert SAINT-ROMAIN a dévoilé hier soir sa solution pour les transports en commun de la grande agglomération annécienne : le TROLLEYBUS.
C'est en fait un tramway sur pneus. Il a l'avantage du tramway - capacité bien supérieure aux bus, desserte cadencée,...- avec une plus grande souplesse d'utilisation et SURTOUT UN COÛT ABORDABLE POUR UNE AGGLOMERATION MOYENNE.
Alors que le tramway, ou le tram train nécessite un investissement de 18 à 20 millions d'euros le kilomètre, l'investissement pour un trolleybus est de 1 million d'euros le kilomètre, 20 fois moins. 
La ligne prioritaire serait bien entendu St Jorioz, Sévrier, Annecy, Cran-Gevrier, Meythet, Epagny, Sillingy, La Balme de Sillingy. Viendrait ensuite Seynod-Annecy-Annecy-le-Vieux avec extension possible vers l'Albanais...

A la proposition démagogique de l'UMP-MPF d'Hérisson : gratuité des bus, 
- qui ne résout rien des problèmes de circulation sur l'axe La Balme de Sillingy - St Jorioz ,
- dont le financement repose uniquement sur le contribuable annécien,
- qu'aucune autre liste UMP dans l'agglomération ne soutient, 

A la proposition irréaliste de l'UMP-Nouveau Centre du maire sortant 
- un tram train à 20 M€ le kilomètre à réaliser après le tunnel sous le Semnoz , lui même financé uniquement par les contribuables locaux,
- qu'aucune liste de droite dans l'agglo ne soutient

La Gauche oppose la seule solution efficace, réaliste et réalisable, portée par toutes les listes de gauche de l'agglomération.

Repost 0
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 18:30
Depuis janvier 2008, un certain nombre de militants, responsables et élus PS se sont regroupés au sein d'un pole écologique PS. Pour plus d'infos

http://poleecologiquedups.typepad.fr/

Repost 0
Published by EXCOFFIER Jean - dans DEVELOPPEMENT DURABLE
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 17:33
Sauvegardons la laïcité de la République

Les organisations et personnalités signataires rappellent solennellement que, selon l'article 1er de la Constitution, la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Ces quatre termes indissociables définissent des principes qui s'imposent à tous, au premier rang desquels le Président de la République. Or, les déclarations récentes de Monsieur Sarkozy, mêlant ses convictions personnelles et sa fonction présidentielle, portent atteinte à la laïcité de la République.
La mise en cause de ce principe constitutionnel indispensable à la paix civile est inacceptable. Depuis 1905, grâce à la loi de Séparation des Eglises et de l'Etat, la République assure à chaque citoyen la liberté de conscience, garantit sa liberté de croire ou de ne pas croire et de pratiquer le culte de son choix, de n'en pratiquer aucun ou de pouvoir en changer. Elle permet ainsi de vivre ensemble, dans le respect de chacun, quelles que soient ses origines, ses choix philosophiques  ou ses convictions religieuses.
Dans notre République et notre société multiculturelle, la diversité doit être richesse et non source de conflit. Pour cela, la laïcité, assurant l'égalité en droit des citoyens dans le respect des lois de la République, permet à la fois l'expression du pluralisme des convictions et la recherche de valeurs communes pour construire une communauté de destin.
Dans un monde aujourd'hui global et de plus en plus complexe, où se multiplient les voies d'accès à l'information et aux connaissances, et où explose la médiatisation  des événements et de la pluralité des représentations du monde, seule la laïcité permet l'émancipation de tous en favorisant le libre accès au savoir et à la culture et le discernement de chacun pour un libre choix de vie, par une démarche rationnelle et critique faisant toute  leur  place au doute, à l'imagination et à la créativité.
C'est pourquoi, les organisations et personnalités signataires s'opposeront à toute tentative qui mettrait, de fait, en cause la laïcité par une modification du contenu de la loi de 1905. A l'heure où nos concitoyens éprouvent des difficultés et des inquiétudes croissantes, elles les appellent à promouvoir la laïcité comme une exigence partagée avec la ferme volonté de bâtir ensemble une société où la justice sociale assurera, quotidiennement, pour toutes et pour tous, la liberté, l'égalité et la fraternité.

- Conférence des présidents des Cercles Condorcet- Grand Orient de France
- Le chevalier de la Barre- Libre Pensée- Union Rationaliste- Amicale des Partenaires de l'Education, de la Recherche et de la Formation- Comité Laïcité  République- CAEDEL- Europe et Laïcité - Centre d'Entraînement au Méthodes d'Education Active - CEMEA- Conseil National des Associations Familiales Laïques - CNAFAL- Comité National d'Action Laïque - CNAL- CRAP- Cahiers Pédagogiques- Délégué Départementaux de l'Education Nationale- Eclaireuses et Eclaireurs De France- EGALE- Fédération des Conseils de Parents d'Elèves - FCPE- Fédération Générale des Pupilles de l'Enseignement Public- FOEVEN- Francas- Jeunessse au Plein Air- Les Pénéloppes- Ligue de l'enseignement- Ligue des Droits de l'Homme- Mission Laïque- Mouvement Jeunes Femmes- Mouvement pour l'abolition de la prostitution et de la pornographie et de toutes formes de violences sexuelles et discriminations sexistes (MAPP)- Observatoire Chrétien de la Laïcité- OCCE- PRISME- REGARDS de FEMMES
- Solidarité Laïque- SOS Sexisme- UNADFI - Union des Familles Laïques - UFAL
FERC CGT
FSU
-
SGEN-CFDT

SNPDEN
- UNSA- UNEF- UNL- Aetl-UNSA  (Administration et Intendance)- SIEN-UNSA (inspecteurs)- SNAEN CT-UNSA (Agent)- SNAPS-UNSA (Activités physiques et sportives)- SNASEN-UNSA- SNASUPB-FSU- SNCS   UNSA (Chercheurs)- SNMSU - UNSA (Medecins scolaires)- SNPCE-UNSA (Communautés éducatives)- SNPTES - UNSA  Ingénieurs et techniciens Sup- SNUEP-FSU (Professeurs de LP)- SNUPDEN-FSU- SUP Recherche-UNSA- Syndicat de l'Education Populaire-UNSA- Syndicat de l'Enseignement Agricole-UNSA- Syndicat des Enseignants - SE-UNSA- Syndicat des inspecteurs  - SNPI-FSU- Syndicat des  Bibliothèques UNSA- Syndicat National de l'Education Physique - SNEP-FSU- Syndicat National de l'Enseignement Secondaire - SNES-FSU- Syndicat National de l'Enseignement Supérieur - SNESUP-FSU- Syndicat National des Affaires Culturelles - SNAC-FSU- Syndicat National des Infirmières Conseillères de Santé - SNICS-FSU- Syndicat National des Inspecteurs de l'Enseignement agricole - UNSA- Syndicat National Unitaire des Instituteurs, Professeurs des écoles et PEGC - SNUIPP-FSU- UNSA-Education

Repost 0
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 09:21

Conseil Municipal d’Annecy du 4 février 2008

 

Pour ce dernier conseil de la mandature un ordre du jour soigneusement élaboré,  avec 59 dossiers très techniques qui ne peuvent que faire consensus.

 

  Une minute de silence est observée à la mémoire de notre collègue Aufauvre, décédé en cours de mandat.

Le nouveau conseiller, D. Viollet, est installé. Le conseil procède aussi à la nomination d’un nouveau délégué titulaire à l’agglomération. Le maire propose … L. Rosain, le rallié de la liste Tanguy, ce qui provoque quelques remous et interventions de M. Tanguy et de Mme Savignac. D. Viollet (UMP) pose aussi sa candidature. Le vote donne 21 v. pour Rosain et 12 pour Viollet pour 42 votants (sur 45) et 8 blancs (gauche).

-         Compte de gestion, compte administratif  2007, bilan financier et budget 2008 des ZAC Jardins et Galbert. A Galbert, les terrains ne sont pas encore tous achetés. Pour la ZAC des jardins, tout est acheté mais pas tout revendu.

-         Logements sociaux : diverses garanties d’emprunts et demandes de subventions pour des opérations Rue J. Ritz (20 logements), rue des Edelweiss acquisition des anciens appartements d’instituteurs), ZAC Galbert (52 log.), allée des gentianes (réhabilitation de 34 log.), av de Loverchy (25 log.), ZAC du Parmelan (14 log. en accession). R. SAINT-ROMAIN est intervenu pour déplorer que sur cet ensemble – dont la réalisation va porter sur les années 2008, 2009 et 2010 – seuls 2 logements sont destinés aux locataires à revenus très modestes, contrairement aux engagements du Plan local de l’Habitat adopté le mois dernier.

-         Sécurité des spectacles à Bonlieu : un agent qualifié sera à disposition pour chaque spectacle. Coût remboursé par BSN (environ 168 €). 

-         Bilan des acquisitions, cessions, marchés de travaux 2007. J’ai fait observer que la quasi-totalité des marchés de voierie et travaux publics avaient été attribués à la même entreprise (Ceccon). A notre demande, un courrier avait été adressé au Préfet pour demander une enquête sur cette absence de concurrence, déjà notée les années précédentes. Réponse du maire : pas de réponse du Préfet !

-        Attribution de marchés de travaux : salle Chatenoud, aire de street, giratoire gare/Chambéry, tunnels Courier, vidéosurveillance, placette derrière Courier

-         Opération Sainte-Claire au 8 Pont Morens (4587 €) et 8 rue Ste Claire (7000 €)

-     Groupement de commandes entre la ville et le Centre intercommunal d’action sociale pour les marchés de produits alimentaires pour la restauration municipale et celle des foyers de personnes âgées. Je suis intervenu en expliquant que le groupe avait obtenu qu’une partie de la restauration scolaire soit assurée par des produits bio. B. Accoyer, président le CIAS, est connu pour être plutôt pro OGM que pro produits bio. Notre crainte est que l’avancée obtenue en termes de produits bio pour la restauration scolaire à Annecy soit annulée à la faveur de ces commandes groupées. M. Tanguy et Mme Savignac montent au créneau pour défendre B. Accoyer avec un argument inattendu : avec ses responsabilités nationales, B. Accoyer ne s’occupe pas de ces choses-là. Ce qui me permet de conclure : « Je prends acte que B. Accoyer n’a pas le temps de s’occuper du CIAS qu’il préside » !

-         Conventions avec l’agglo et le conseil général pour l’entretien d’espaces verts

-         Demandes de subvention pour études environnementales, pour la thermographie

-         Convention avec l’hôpital d’Annecy pour la réservation de 10 places dans la crèche du futur hôpital (7500 € par place et par an).

-         Aides aux projets associatifs : Amis du château (665 €), Ensemble vocal H. Schütz (500), Musiques sans frontières (1330), Studio Forum (2200), Association pour la Diffusion de la Culture Hispanique (9000), association Qallunak (1500), au fonctionnement des centres de loisirs (3,70 €/jour pour les centres à la journée – 2,65 sans repas et 1,88 pour l’Ile aux enfants), aux projets d’écoles : Carnot élém 5504, Carnot mat 680, Fins 1810, Novel mat 1576, Parmelan élém 300, La Plaine élém 800, Les Petits loups de la Prairie 2544, Quai J. Ph élém 2940, Romains élém 2500, Romains mat 2000, Teppes élém 2140, Teppes mat 974, Vaugelas élém 3796, Vaugelas mat 1236, St Joseph mat 200, St Michel élém 200, Tilleuls 300, Ste Marie/St Joseph 500 €.

-         Délégation de service pour la gestion du centre aéré de St Eustache à la FOL.

-         Coupe du monde biathlon (35 à 50 000 €) et coupe d’Europe d’athlétisme (100 000 €)

-         Chantier d’insertion : convention avec AGIRE 74 : 24 000 €.

-         Tarifs de la restauration scolaire (augmentation moyenne de 1,6 %), de l’accueil périscolaire (+ 2 %).

-         Subventions aux écoles privées : dépenses de fonctionnement matériel  (609,60 €/enfant soit un total 411 234 €) et restauration (70 126 €).

-         Convention entre la ville et le groupement du personnel municipal

-         Création de postes pour la gestion de l’Arcadium : 7 postes dont 3 pourvus par transfert. J’ai demandé quelles seraient les missions du cadre A mis à la tête de cet équipement, en particulier s’il serait chargé de rechercher des utilisateurs ? Réponse affirmative.

 

En question diverse, j’ai fait état d’une information du diocèse d’Annecy indiquant que, pour un rassemblement de jeunes cet été, la ville mettrait à disposition des jeunes les bus gratuits et un lieu de rassemblement. J’ai demandé par qui et quand cette décision avait été prise, ni le conseil municipal, ni le conseil d’agglo n’ayant été saisis de cette question ? Réponse embarrassée du maire, confirmant que le stade du Côteau serait mis à disposition. Pour la gratuité des bus il s’agirait d’une anticipation du diocèse, la question n’ayant pas été tranchée ?   J’indique que nous ne sommes pas opposés à la mesure, mais que le conseil municipal ou d’agglo doit être consulté.

 

Pour terminer ce dernier conseil de la mandature – pour moi le dernier conseil tout court - et pour répondre à la question que l’on entend parfois à l’extérieur : « qu’est-ce-qu’ils fichent dans ce conseil ? » j’indique qu’il y a beaucoup de réunions. En ce qui me concerne, j’ai dénombré la participation à 1515 réunions de travail (conseil, commissions …) sans compter les cérémonies officielles, les invitations, les inaugurations et les réceptions en mairie.

 

Pour la première fois en 25 ans de mairie, un buffet est dressé à l’intention des conseillers et du public. Dans ce public, la présence de P. Hérisson, pourtant payé pour être en congrès à Versailles pour la révision constitutionnelle !

 

Repost 0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 11:33

MediaPart le site : ce sera le 16 mars !

26/01/2008Par
Auteur: 
Edwy Plenel

J – 50. Vous êtes ici sur « MediaPart le projet », et « MediaPart le site », ce sera dans cinquante jours exactement. C'est le dimanche 16 mars qu'à la même adresse, vous découvrirez le véritable site dont ce pré-site annonce la naissance.

Et vous serez surpris, tant le journal indépendant et participatif que nous préparons d'arrache-pied pour le 16 mars n'a pas encore d'équivalent sur la Toile francophone.

Un conseil intéressé : si vous n'êtes pas encore abonné à MediaPart, vous auriez bien tort d'attendre cette date pour adhérer à notre aventure. Tous ceux qui se seront pré-abonnés avant le 16 mars seront en effet récompensés pour cette marque de confiance : leur adhésion pionnière leur vaudra un « bonus » que nous gardons encore secret, juste pour le plaisir du suspense. 

Si l'esprit, mélange de ton et de style, sera bien le même, ce que vous lisez, entendez et voyez sur ce pré-site n'est rien à côté de ce que nous sommes en train d'inventer. Ici, vous ne voyez pour l'instant que la façade d'un immeuble en travaux. Vous découvrez qui entre, ses états de service, accompagnés de quelques mises en jambe et de divers exercices qui laissent entrevoir ce que ce sera quand on passera enfin aux choses sérieuses. Toutefois, tant notre impatience est aussi grande que la vôtre, nous mettrons en ligne prochainement des enquêtes approfondies sur certains sujets de grande actualité (notamment économiques et financiers) afin d'illustrer ce journalisme d'investigation que MediaPart entend défendre et promouvoir. L'équipe n'est pas encore au complet et, d'ici le lancement, vous ferez de nouvelles connaissances qui, venus de journaux différents, compléteront la diversité des itinéraires et des expériences, des générations et des curiosités, qui est déjà l'une des originalités de MediaPart. 

Alliance entre journalistes et intellectuels

Sur ce pré-site, vous croisez aussi celles (pas assez de celles, c'est certain !) et ceux qui nous font des visites de solidarité parce que notre aventure ne les laisse pas indifférents face à la crise démocratique et économique de l'information en France. Nous avons d'abord fait le choix, contesté par certains d'entre vous, de solliciter des politiques. Sans doute parce que nous nous sentons assez forts et libres pour ne pas vivre ces soutiens comme une aliénation. Surtout, parce qu'à MediaPart, nous prenons encore au sérieux la politique, ses enjeux et ses acteurs, avec la conviction qu'elle n'est pas la propriété de ses professionnels mais de tous les citoyens, au jour le jour. Dans les semaines à venir, ce sera de plus en plus le tour d'autres acteurs de notre vie collective, créateurs, artistes, universitaires, écrivains, etc. L'une des ambitions de MediaPart, sur laquelle je reviendrai dans une prochaine contribution, c'est en effet de nouer une nouvelle alliance entre journalistes et intellectuels, au sens large de ce mot, afin que savoirs et connaissances contribuent à nous rendre plus lucides et plus pertinents sur le présent du monde.

Bref, derrière cette façade du pré-site, nous ne cessons de travailler au site en gestation. Avec notre partenaire, l'agence informatique La Netscouade animée par Benoît Thieulin, nous avons pensé, défini, puis dessiné le journal que nous vous promettons. Un journal qui, vous le découvrirez, sera aussi fait de vos journaux, multiples et divers – à condition évidemment que vous soyez abonnés. Nous voici entrés dans la dernière ligne droite : presque tous les arbitrages ont été rendus, c'est maintenant le temps (long et minutieux) des gabarits, des codes et des formats, des tests et des réglages. Parallèlement, la rédaction de MediaPart s'est organisée en ateliers pour réfléchir aux nouveaux modes de traitements de l'actualité qu'elle entend inventer. L'un de nos soucis prioritaires est de faire tomber ces barrières, sociales, culturelles et spatiales, qui enferment l'information nationale dans un petit monde trop parisien, trop privilégié, trop lointain.

A la fois votre journal et votre club

Ce samedi 26 janvier, l'équipe a tenu un séminaire toute la journée pour mutualiser ses réflexions, partager ses idées, soulever questions, objections et difficultés. L'essentiel du débat a porté sur ce que vous ne voyez pas ici et qui vous concerne au premier chef : vos propres contributions, à vous abonnés de MediaPart, qui vont bien au-delà des commentaires ordinairement concédés aux internautes. Vos contributions, articles, blogs et alertes, sur un site qui sera à la fois votre journal et votre club. Votre journal, c'est-à-dire le site auquel vous faites confiance pour la qualité, la pertinence, la hiérarchie et l'exclusivité de ses informations. Votre club, c'est-à-dire le site où vous vous installez en confiance pour échanger, discuter, réfléchir, apprendre et communiquer dans une conversation entre citoyens libres et responsables, partageant une même exigence démocratique.

Enfin, lundi 28 janvier, nous officialiserons notre première augmentation du capital, avec une réunion de nos actionnaires qui désignera le conseil de direction de MediaPart. Le lendemain, nous vous présenterons en détail ses membres et notre actionnariat, ainsi que les principes qui, du point de vue de son financement, font de votre journal l'exact contraire de la presse d'industrie qui aujourd'hui domine le paysage médiatique. 

Dire non en agissant et oui en résistant

La liberté de l'information n'est pas la liberté des journalistes. C'est la liberté de tous les citoyens dont les journalistes ne sont que les relais, les médiateurs ou les passeurs. Forts de cette conviction, nous continuons de vous appeler à ne pas attendre le dimanche 16 mars pour vous abonner. Parce que nous pensons que vous n'êtes pas de simples consommateurs blasés, attendant de juger et de soupeser le simple « produit » que serait notre site quand il sera en vente à l'étalage. Parce que nous croyons que vous êtes, comme nous, des citoyens conscients que préoccupe la situation de l'information en France, sa normalisation économique, sa banalisation éditoriale.

MediaPart n'est apparemment qu'un journal, mais c'est aussi plus qu'un journal : un sursaut, un refus, un mouvement. Une façon de dire non en agissant et une façon de dire oui en résistant. Non à la fatalité qui livrerait l'information aux principaux acteurs de l'oligarchie financière française. Oui à l'invention d'une presse libre et nouvelle, sans lourdeurs ni dépendances, sans corporatisme ni élitisme, sans censure ni autocensure. C'est ce mouvement que nous vous appelons à rejoindre, dès maintenant, en vous abonnant à MediaPart. Et, si vous l'êtes déjà, en faisant s'abonner cinq de vos proches, amis et relations, d'ici le dimanche 16 mars. 

Parce que MediaPart, ce sera le MediàPart, le MediaParticipatif, le MediaParticulier, le MediaPartenaire, le MediàPartager et le MediaPartagé… Surtout, n'hésitez pas à poursuivre cette déclinaison en forme d'inventaire à la Prévert et à nous faire connaître vos trouvailles !

(Photos de l'équipe: Jordan Pouille)
Repost 0
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 12:14

P. Hérisson aime les bus gratuit. Mais pas question d'augmenter le versement transport payé par les entreprises de 10 salariés et plus. Comment faire alors ?
1- "Economie de gestion de la billeterie" ? A part le licenciement du personnel, on ne voit pas bien !
2- "Réduction des dépenses de fonctionnement de la SIBRA". Lesquelles ?
3- "Réaffectation des recettes des parcmètres et parkings payants". Là, c'est clair. Il s'agit de récupérer les millions d'euros générés par ces recettes à Annecy. Seul problème : comment compenser cette diminution de recettes dans le budget de la ville, sinon en augmentant d'autant les impôts locaux ? Car il faudra augmenter les impôts locaux de 10 % pour compenser.

Le maire sortant aime le tram train dont le coût minimum, en investissement seulement, avoisine les 258 millions d'euros (cf l'article sur ce sujet sur ce blog). Comment les financer ? C'est très simple : on verra plus tard, il n'en dit pas un mot. Ce n'est pas sérieux.

R. SAINT-ROMAIN et la liste de gauche aiment aussi les transports en commun. Comme  les autres ? Pas du tout. Sans prendre les Annéciens pour des imbéciles avec des promesses mirifiques, la liste va proposer la seule solution à la taille d'Annecy... Ce sera vendredi 8 février à 20 h salle Martinet  Avenue des Iles à Annecy.

Repost 0