Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 09:10
Dans l'affaire de l'ouverture des grandes surfaces le dimanche, le sénateur Hérisson a été désigné par son goupe pour faire partie de la Commission Mixte Paritaire (Sénat + Assemblée nationale) chargée de trouver un accord soumis en dernier ressort à l'Assemblée nationale. Cette CMP est composée de sept députés et sept sénateurs (dont 9 de la majorité).
Selon Le Monde (daté du 20/12), P. Hérisson a d'abord voté contre l'amendement. Résultat : égalité parfaite ... et suspension de séance. Au retour, Hérisson a tourné sa veste et voté pour l'ouverture des grandes surfaces le dimanche en déclarant :"Je sais que je fais une connerie, mais je suis discipliné". On connaît la suite : l'amendement ainsi adopté a ensuite été voté par la majorité UMP-Nouveau Centre à l'Assemblée nationale.

Décryptage: pourquoi Hérisson a d'abord voté contre cet amendement ? Parce qu'il pensait que l'amendement serait quand même voté et qu'il pourrait jouer sur les deux tableaux. En disant à ses amis des grandes surfaces que l'amendement est passé. Et aux petits commerçants que lui, il a essayé de les protéger ! Pas de chance, sur les 9 de la majorité, un autre a eu la même idée. Ce qui a entraîné le vote 7 Pour 7 Contre. Du coup, après la suspension de séance - et probablement un rappel à l'ordre - Hérisson a voté pour.
Pourquoi a-t-il déclaré qu'il faisait une connerie ? Parce qu'à Annecy, c'est sur les petits commerçants qu'il base sa campagne électorale municipale. Ces mêmes petits commerçants vont être furieux d'avoir ainsi été lâchés par Hérisson. Sans compter les employés(es) de commerce qui n'auront pas le choix vu leurs maigres salaires.
Il n'est évidemment pas interdit de le faire savoir,ce grand communicant d'Hérisson ne s'étant pas glorifié de son vote dans la presse locale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires