Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 11:54
Deux articles du DL pour B. Accoyer samedi 24 novembre.

Logements locatifs sociaux : comme d'habitude, B. Accoyer dissimule la vérité concernant le pourcentage de logements sociaux à Annecy le Vieux. Partout ailleurs on compare les "vrais" logements sociaux, ceux accessibles à tous (2/3 de la population française a la possibilité de demander un logement locatif social). Mais dans cette configuration, Annecy le Vieux est très à la traîne (autour de 7 à 8 % aujourd'hui). Pour camoufler ce résultat calamiteux, B. Accoyer ajoute les 1000  logements étudiants situés à Annecy-le-Vieux. Ainsi il affiche un taux de 16 %. 

Fonctionnement de l'agglomération : il faut se souvenir que B. Accoyer a tenté jusqu'au bout d'empêcher la réalisation d'une communauté d'agglomération. il a fini par dire oui car il devenait très minoritaire. Il fonctionne à l'agglomération avec deux idées en tête
      - les investissements sur Annecy doivent être payés par Annecy et non par l'agglo
      - la culture doit être laissée au privé et aux associations comme à Annecy-le-Vieux, qui n'a aucun équipement culturel municipal.

Alors bien sûr quand il est question de la rénovation du théâtre de Bonlieu, qui a la double étiquette d'équipement culturel et annécien, B. Accoyer se déchaîne. Au passage, signalons que les Annéciens sont minoritaires dans la fréquentation de Bonlieu Scène Nationale. Rappelons aussi que les principes de financement des équipements transférés sont clairs et n'ont pas changé :
    - la commune qui a transféré un équipement continue à financer le fonctionnement de cet équipement à hauteur du coût du financement de l'année précédent le transfert. Exemple pour BSN, Annecy continue à verser à l'agglo ce qu'elle payait en 2000 pour le fonctionnement de BSN.
    - les investissements (entretien, travaux, rénovation...) sont décidés et payés par l'agglo.

Annecy-le-Vieux, seule commune importante de l'agglo à n'avoir rien eu à transférer, trouve toujours que les autres communes en demandent trop à l'agglo.

Les limites du libéralisme
B. Accoyer est un grand libéral, ardent partisan de la déréglementation et de la concurrence ... au moins à Paris. Sur place, c'est parfois très différent. Nous avons commu l'épisode du mini-golf de la plage qui faisait de l'ombre à un autre mini-golf sur Annecy-le-Vieux. Aujourd'hui, B. Accoyer est contre l'implantation d'un village de marques à Bellegarde. Pourtant le consommateur ne pourrait que bénéficier de cet équipement commercial. Alors ? En fait ce village concurrencerait la zone commerciale d'Epagny, dans la circonscription du député B. Accoyer. Oubliés les grands principes, la concurrence oui, mais ailleurs !!! Et la meilleure de l'année pour ce partisan du tout routier, c'est de justifier cette position au nom du développement durable, pour éviter les déplacements en voiture, dit-il. Oubliant au passage qu'actuellement, il y une file continue de voitures de l'Ain et de Bellegarde sur la 508 en direction d'Epagny le vendredi et le samedi particulièrement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

EXCOFFIER Jean 28/11/2007 18:03

M. Accoyer relance est par principe un adversaire de l'intercommunalité, au moins tant qu'il n'en est pas le patron. Il veut la présidence de l'agglo, c'est son droit. Mais il commence de la pire manière possible, en essayant d'opposer la commune centre à toutes les autres et en créant des tensions inutiles dans l'agglo. C'est lamentable.
Sur le village de marques, je fais seulement remarquer combien il est facile pour B. Accoyer d'être un grand libéral à Paris et un petit protectionniste à Annecy. C'est incohérent. Personnellement, je ne défends pas le village de marques de Bellegarde. Je suis un socialiste, pas un adepte du tout libéral, il y a une cohérence.

françois 27/11/2007 21:57

Juste qqs précisions Monsieur Excoffier.
Non partisan de M. Accoyer je lui donne néammoins raison sur quelques points.
La Présidence de M. Rigaut à l'Agglo est une Présidence intérimaire qui visait à faire le lien entre la Présidence de M. Bosson démissionnaire et la nouvelle Présidence prévue après les municipales de mars 2008. De ce fait M. Rigaut devrait avoir la descence de ne pas engager de gros chantiers onéreux surtout quand ceux ci favorisent sa commune et créent certaines tensions. On aurait dû patienter qqs mois de plus avant d'entreprendre au sein de l'agglo cette dynamique de remise en état de Bonlieu non urgente me semble t'il.
Concernant le Village des Marques de Bellegarde je trouve bien étrange votre réaction M. Excoffier. Etes vous un élu de Bellegarde ?....le rôle premier d'un élu local est de défendre les interêts de sa commune ou de sa circonscription. On vote pour eux dans ce sens !!!. Si M. Accoyer a jugé que ce Village de Bellegarde risquait de mettre en péril tout un pan commercial et économique de l'agglo c'est tout à son honneur. Il défend les intérêts de ses administrés......je comprend pas du tout votre réaction . Pourquoi ne pas aller vous faire élire à Bellegarde Monsieur Excoffier afin de défendre avec eux leur dossier dont on se fout pas mal ici.
Pour finir , concernant votre Mini Golf en Délégation de Service Public .....je ne crois pas que le rôle d'une collectivité soit de mettre en place dans une même zone géographique et dans exactement le même secteur économique une affaire qui risquerait de concurrencer une activité privée et la mettre en péril.....y'avait certainement mieux à faire.

EXCOFFIER Jean 27/11/2007 13:55

Je connais parfaitement, et dans le détail, l'histoire du mini-golf. Sur le fond, il s'agit bien d'une question de concurrence. Je trouve toujours curieux l'attitude des grands libéraux, qui en pratique ne sont libéraux que pour les autres ou pour ailleurs. C'est tout ce que j'ai voulu dire.

pierrot 27/11/2007 13:36

Monsieur Excoffier, il faudrait peut-être que vous compreniez ceci : Le mini-golf d'annecy le vieux a été construit par un privé sur un terrain privé, alors que le mini-golf de la plage a été construit sur un terrain public pour favoriser un investissement privé, et qu'il était convenu au départ, que ce mini-golf et dépendances était réservé à la CLIENTELE DE LA PLAGE, sans ouverture sur le parc Ch. Bosson