Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 22:26
Jean-Louis Bianco (PS) : Ségolène Royal "a posé l'acte I de la rénovation" du PS

PARIS, 3 sept 2007 (AFP) - Jean-Louis Bianco, proche de Ségolène Royal, a estimé lundi que les thèmes abordés par François Hollande à l'université d'été de La Rochelle ressemblaient "étonnamment" à ceux évoqués durant la campagne présidentielle par Mme Royal, qui "a posé l'acte I de la rénovation" du PS.
M. Bianco a relevé sur LCI, dans "le discours de François Hollande, comme dans celui de Bertrand Delanoë ou d'autres de nos dirigeants, beaucoup d'accents" qui "ressemblaient étonnamment aux thèmes que Ségolène Royal a avancés dans la campagne et qui parfois ont choqué".
"Avec cette campagne, elle a posé l'acte I de la rénovation en mettant sur le terrain des thèmes, des éléments, des accents, qui n'étaient peut-être pas mis autant en avant dans le projet du PS", a jugé l'ex-codirecteur de campagne de Mme Royal.
"Je constate une convergence par rapport aux idées qu'elle a développées", a insisté M. Bianco.
Selon lui, La Rochelle a montré que "le PS n'est pas mort, travaille à sa refondation : il y a un début de vent nouveau, comme l'a dit Ségolène", mais "la route est longue, nous en sommes tous conscients".
Interrogé sur une concurrence entre Hollande et Royal pour la prochaine présidentielle, M. Bianco a observé que "la présidentielle c'est en 2012, la désignation du candidat (PS) en 2010" et celle du prochain chef du parti "en 2008". "Pour l'instant on travaille à la refondation du parti et on verra la question de concurrence entre personnes plus tard".
em/tmo/sd

Jean-Louis Bianco (PS): "il n'y a qu'un" Premier ministre, "c'est Claude Guéant"

PARIS, 3 sept 2007 (AFP) - Jean-Louis Bianco, ex-codirecteur de campagne de Ségolène Royal, a estimé lundi qu'"il n'y a qu'un" Premier ministre, "c'est Claude Guéant", tandis que François Fillon s'occupe de "l'intendance avec beaucoup de courage et d'abnégation".
Interrogé sur LCI sur la place que prend le secrétaire général de l'Elysée, fonction qu'il avait lui-même occupée sous François Mitterrand, M. Bianco a déclaré: "puisqu'il a un rôle important dans le dispositif de Nicolas Sarkozy, qu'il s'exprime, qu'on le connaisse, ne me paraît pas choquant".
"Par contre, il y a un moment où son pouvoir par rapport à celui du Premier ministre va poser problème", a-t-il jugé.
Comme on lui demandait s'il y avait deux Premiers ministres, il a répondu: "non, il n'y en a qu'un, c'est Claude Guéant". "François Fillon fait l'intendance avec beaucoup de courage et d'abnégation", a-t-il ajouté.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

EXCOFFIER Jean 04/09/2007 18:23

Cher Jean-Luc
Sur la paternité des idées, on peut débattre à perte de vue. Par exemple le service public de la petite enfance a commencé à être mis en place par S. Royal quand elle était au gouvernement chargée de la famille. L'idée était-elle antérieure ? C'est possible. Personnellement, je suis pour le pillage des bonnes idées, surtout entre socialistes.

soulat jean-luc 04/09/2007 16:07

Il est amusant de constater la brevetabilité de certaines idées, qui bien sur reviendrait à Ségolène Royal selon JL Bianco.
Certes, et il faut être honnête, SR a osé certaines idées, sur l'ordre juste notamment, qui n'étaient pas forcément dans la ligne politique du PS jusque là, mais a aussi emprunté à d'autres (DSK...) certaines idées de son pacte présidentiel, je pense à l'égalité réelle, le service public de la petite enfance, ou l'agence de réindustrialisation. Autant d'idées, qui n'ont pas forcément été bien exploitées par la candidate mais qui avaient le mérite de figurer dans son pacte.
A l'heure où les idées « Socdem » sont enfin à la mode, un peu d'honnêteté intellectuelle de la part de son entourage serait la bienvenue. Un important travail avait déjà été réalisé par l'équipe de socialisme et démocratie depuis de nombreuses années.
Les idées « Socdem » n’appartiennent pas à Ségolène Royal.