Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 11:41

PARIS (AFP) - Le gouvernement Fillon compte officiellement 537 conseillers dans les cabinets ministériels, dont 63 au service du Premier ministre, selon un chiffrage communiqué jeudi par Matignon alors qu'un rapport dénonce l'inflation des cabinets ministériels

"Après composition de ces cabinets, l'effectif s'établit à ce jour à un total de 537 membres, tous cabinets confondus", a-t-on précisé. Ce chiffre n'inclut pas les effectifs des conseillers à la présidence de la République.

Le gouvernement Fillon comptant 32 ministres, on dénombre donc près de 17 conseillers par portefeuille ministériel (contre un peu plus de 20 sous le gouvernement Villepin, avec 652 conseillers fin 2006 pour 32 ministres).

Selon la presse, M. Fillon avait fixé en mai à chacun de ses 15 ministres de plein exercice une limite de 20 conseillers, le plafond étant de 4 pour les secrétaires d'Etat. Une règle qui impliquerait moins de 400 conseillers au total.

Le cabinet de M. Fillon à Matignon compte à lui seul 63 membres (64 avec l'arrivée prochaine de l'avocat vedette Arno Klarsfeld), contre 56 pour son prédécesseur Dominique de Villepin.

Selon la liste des cabinets, consultable sur www.premier-ministre.gouv.fr, certains ministres dépassent leur "quota": Jean-Louis Borloo (Ecologie) avec 35 conseillers, Bernard Kouchner (Affaires étrangères) et Roselyne Bachelot (Santé) avec 22 conseillers chacun. D'autres atteignent tout juste le plafond des 20 conseillers ou en comptent nettement moins (5 pour Eric Woerth au Budget).

Le cabinet du secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, compte 10 membres. Les effectifs de certains cabinets ministériels n'ont toujours pas été publiés au Journal officiel, selon le site de Matignon.

Le communiqué de Matignon est publié le jour où Le Figaro révèle un audit du Conseil d'Etat et de l'Inspection générale des finances, qui met en avant une inflation du nombre de conseillers ministériels et dénonce le poids de la technocratie.

Selon ce rapport, consultable en ligne sur le site gouvernemental de la Performance publique, les effectifs ont augmenté de 148% dans les cabinets depuis 1958. Le gouvernement Barre comptait 200 conseillers (soit 5,3 par portefeuille ministériel). Le gouvernement Raffarin a lui culminé à 687 conseillers en 2005.

Cette inflation "ne signifie pas plus de politique mais plus de technique dans le traitement des dossiers" et, in fine, un "déficit de vision stratégique", insiste le rapport qui estime que "le travail de coordination connaît un emballement pathologique propre à la France".

Partager cet article

Repost 0

commentaires