Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 16:47

LEGISLATIVES 2007 EN HAUTE-SAVOIE

 

QUELQUES CARACTERISTIQUES DU SCRUTIN

 

Une abstention record, plus forte qu’en 2002 :  6 à 7 points d’abstentions supplémentaires.

La vague démocratique constatée à la présidentielle se mue en reflux encore plus important.

Deux explications viennent à l’esprit :

1)      les français ont bien intégré le caractère de plus en plus présidentialiste du système électoral

2)      ils ont constaté en 2002 que le parlement n’avait plus guère de pouvoirs et ils ont conscience qu’il en aura encore moins avec le nouveau président. Sentiment particulièrement développé dans les quartiers populaires (Annecy Les Teppes participation de 48,4 à 54 % d’électeurs selon que le bureau recouvre un territoire majoritairement d’HLM ou d’accession).

 

Le siphonage des voix du FN

N. Sarkozy avait déjà capté la moitié des voix FN en reprenant plusieurs des thèses fondamentales de l’extrême-droite. Le phénomène est encore amplifié avec un FN en dessous de 5 %. Sauf dans la 3è où son leader recueille 6,6 là où il obtenait 18,79 en 2002.

Aujourd’hui l’UMP a absorbé les ¾ de l’électorat lepeniste. Est-ce définitif ou conjoncturel ?

 

Le MoDem recueille en moyenne 10 % dans 2 circonscriptions. C’est le score habituel des centristes lorsqu’ils ne sont pas soutenus par l’UMP. Ce qui confirme qu’il y avait bien un vote tactique en faveur de Bayrou aux présidentielles. L’exception est venue de B. Bouvier (16,2), probablement parce que c’est un maire bien implanté, fils de sénateur, qui a fait un bon score en milieu rural… et qui a déjà annoncé son soutien à l’UMP.

 

L’extrême gauche : LCR et LO s’étaient répartis les circonscriptions en Haute-Savoie. Les candidats obtiennent moins de la moitié des pourcentages aux présidentielles, tout en restant devant le PCF. Pas plus de succès pour la seule candidate altermondialiste (1,1 %).

 

A gauche  nous devons nous demander aujourd’hui si la faiblesse du score des Verts (3,5 % sauf dans la 2ème) et du PCF (les 2 conseillers régionaux obtiennent 1,42 et 1,74) résulte du vote utile – comme cela a été beaucoup avancé après la présidentielle – ou tout simplement d’une nouvelle donne politique ?

 

Au Parti socialiste  dans deux circonscriptions, il faut constater que PS + Verts, séparés, font mieux au total que les tickets Verts-PS de 2002.

 

2ème 2007 (Annecy-Faverges) : PS 19,69 et Verts 6,99 soit 26,68 contre 24 ,07 en 2OO2. Le refus des Verts, pour des raisons strictement financières, de prendre le poste de suppléant a privé la gauche du second tour.

3ème 2007  (Bonneville-Chamonix) : PS 13,44 et Verts 3,81 soit 17,25 contre 16,51 en 2002

 

Cette situation ne se vérifie pas dans les deux autres circonscriptions où en 2002 des socialistes étaient titulaires et des Verts suppléants. Faut-il en conclure que la dynamique des tickets joue uniquement quand le titulaire est PS ?

4ème 2007 (Genevois) : PS 15,5 et Verts 3,53 soit 19,03 n’atteignent pas les 20,52 du ticket 2002.

5ème 2007 (Chablais-Giffre) : PS 18,81  Verts 3,49 et PRG 0,94 soit 23,24 % n’atteignent pas le score du ticket emmené par F. Zory en 2002 (24,2 %). Mais il y aura un second tour traditionnel UMP-PS.

 

La 1ère 2007 (Annecy-Rumilly) : PS 25,85 et Verts 3,5 soit 29,35 contre 25,08 en 2002. En 2002, il n’y avait pas de ticket et pas de candidat Vert.

 

La nécessité de réinventer la gauche est criante à l’analyse de ces résultats.

 

                                                                                                                    Jean EXCOFFIER

                                                                                                   Conseiller municipal Annecy

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires