Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 10:10

Un conseil expédié en 2 h.

COMPTES ADMINISTRATIFS 2006

Les comptes administratifs retracent les recettes et dépenses réelles de l'année écoulée. Ils permettent de vérifier que les prévisions inscrites dans les budgets primitifs (et les modifications intervenues aux budgets supplémentaires) ont été respectées. En général les recettes et dépenses de fonctionnement sont exécutées à plus de 90 %. Pour les investissements, c'est très différent. Il y a toujours un décalage entre les prévisions et les réalisations et des reports d'une année sur l'autre.

L'exercice comptable de la ville d'Annecy pour 2006 se termine sur un excédent global de 9 623 515 euros. Une somme énorme (les 2/3 des investissements annuels).

"La majorité municipale est endormie sur un tas d'or qu'elle ne peut plus cacher"  a déclaré T. Billet au nom du groupe.

"Il y a trois manières d'analyser les chiffres qui viennent d'être communiqués sur l'exercice comptable 2006.

+ On peut se féliciter de la bonne santé financière de la ville et se rendormir jusqu'à l'année prochaine en espérant que les Haras nationaux auront la bonne idée de vendre en 2007 pour dépenser une partie du magot sans se creuser la cervelle. C'est ce qu'a développé J.L. Rigaut ce soir en dressant le catalogue de ce qui aurait dû être fait.

+ On pourrait demander une baisse des impôts locaux puisqu'ils sont trop élevés pour qu'on les dépense tous et qu'on ne peut même plus rembourser la dette par anticipation car elle n'existe plus ou si peu à faible taux. Ce serait le devoir des élus de l'UMP, grands défenseurs de la baisse des impôts de le faire. Mais le ralliement du maire et de son mentor à Sarkozy étant passé par là, on ne va pas se quereller pour si peu. En 2008, Hérisson saura quoi faire de ce magot : il y aura bien des subventions déguisées à accorder aux petits copains comme au SILA pour la cale sèche de Sévrier, où des concerts gratuits de Johnny Halliday ou Doc Gynéco ???

+ On peut enfin s'interroger sur le modèle annécien de dépenses publiques. La municipalité ne sait pas dépenser plus de 15 millions d'euros par an : pourquoi en budgétiser plus de 20 millions que l'on reportera l'année suivante ? Il faut se donner les moyens de dépenser mieux et d'utiliser la manne financière de la Ville dans des opérations qui illustrent les ambitions environnementales et sociales que le groupe de gauche revendique pour Annecy avec deux priorités : le logement et la réduction des gaz à effet de serre. Nos moyens nous permettent de mener une politique active de préemption foncière pour casser la flambée immobilière et anticiper sur l'arrivée de l'A 41, et de réduire significativement nos émissions de carbone en réalisant dès 2007 la thermographie aérienne de la ville pour motiver les propriétaires à isoler maisons et immeubles.

Sinon nous assisterons à la poursuite du vieillissement de cette ville, à son passage sous la barre des 50 000  habitants, et à l'exclusion continue des familles aux revenus modestes et moyens.

Cet argent amassé n'est pas le fruit d'une bonne gestion : il est le révélateur d'un manque d'ambitions et de projets.

PRINCIPAUX DOSSIERS APPROUVES

- acquisition dun immeuble 47 bis Av de Loverchy

- déconstruction dun immeuble 8 Chemin de la Tour de la Reine

- vente à la SCIC Habitat Rhône-Alpes d'un terrain à l'angle de l'Av du Rhône et de l'Av du Thiou pour édifier un immeuble de logements sociaux locatifs et de bureaux

- bail à construction avec la SA Mont Blanc pour la réalisation d'un immeuble de 22 logements locatifs sociaux et 990 m2 de shon de locaux d'activités à Galbert

- bail à construction avec OPAC de Haute-savoie pour la construction de 18 logements locatifs sociaux aux 1 et 3 Rue J. Ritz

- attributions de 7 lots (sur 21) pourla rénovaion du hall des expositions

- modernisation du système GTC et interphonie des parkings

- 5 dossiers d'aide au financement de travaux sur les parties communes d'immeubles dans la vieille ville au titre de l'opération Ste Claire

- une demande d'inscription de l'ancienne aumônerie du Centre hospitalier au titre des bâtiments historiques ( il s'agit de la maison occupée par le Directeur de l'hôpital et qui gardera cette destination)

- attributions de subventions aux MJC dans la cadre du contrat Enfance et Jeunesse et dans le cadre de l'aide aux projets associatifs

- convention entre la ville et l'association "Artootem" pour l'opération "Guingette d'été, p'tit bal perdu" 2007. A ce propos, J. Excoffier a demandé - et obtenu - la modification de l'article 2 de la convention qui prévoyait que l'association était seule responsable de la décision d'annuler le spectacle en cas d'intempéries. Se référant au drame de Strasbourg pour lequel la ville a été condamnée, il a demandé que la ville puisse aussi annuler le spectacle en cas de danger.

- augmentation du temps de travail d'un poste d'agent de distribution des repas et d'entretien des locaux scolaires et création d'1/2 temps.d'aide de cuisine

QUESTIONS DIVERSES

- Le maire a communiqué un courrier de la direction des Haras indiquant un départ définitif fin 2008. Jean Excoffier a informé le conseil d'un versement de 60 000 francs par la ville en 1874 pour la création des haras. S'agissant d'une délocalisation, il conviendrait peut-être d'en demander le remboursement ???

- le parking du château devrait ouvrir en septembre;

- accès handicapés rue L. Armand. J. Excoffier est revenu sur cette question,regrettant la réaction négative du président du Comité de quartier, après cette installation devant la permanence du parti socialiste. Il a demandé une réunion entre les commerçants de la rue et les services municipaux pour adopter une solution satisfaisante pour tous.

Partager cet article

Repost 0

commentaires